Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermardi 15 janvier 2008 à 13h01

Prix de l'immobilier : le marché francilien plie mais ne rompt pas (Notaires)


Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

(LaVieImmo.com) - Le marché de l’immobilier francilien est resté vif au troisième trimestre 2007, selon la dernière note de conjoncture des Notaires de Paris – Île-de-France.   Publiée ce matin, celle-ci fait apparaître une hausse de 7.1% du prix des appartements anciens dans l’ensemble de la région à la période considérée, et finit de donner tort à ces « professionnels de l’immobilier [qui] avaient annoncé, en octobre dernier, une baisse du prix des logements anciens durant les mois d’été ». A noter cependant que le mouvement de ralentissement observé au cours des trimestres précédents s’est confirmé, puisque les prix avaient progressé de 11.1% au troisième trimestre de l’année dernière.   A Paris intra-muros, la hausse du prix des appartements anciens atteint 8.7%, à 6 181 euros/m² au troisième trimestre 2007 contre 5 685 euros/m² un an plus tôt. Les Notaires constatent que les prix dépassent désormais les 9 000 euros/m² dans le 6ème arrondissement (9 144 euros/m², +7.6%), et qu’un seul arrondissement, le 19ème, affiche encore des prix inférieurs à 5 000 euros/m² (4 884 euros le m², +10.2%). Dans quatre arrondissements (5ème, 7ème, 16ème et 19ème), l’évolution annuelle des prix des appartements anciens demeure supérieure à 10% (respectivement +12.5%, +12.4%, +12.7% et +10.2%). Le prix des appartements anciens a augmenté de 6.2% en Petite Couronne (contre une hausse de 11.2% au troisième trimestre 2006) et de 4.7% en Grande Couronne (après +13.2% au 3T06), à 3 795 et 2 970 euros/m² respectivement.   Quant au prix des maisons anciennes, il a progressé de 6.3% en Petite Couronne et de 5.4% en Grande Couronne, à 352 878 et 292 442 euros respectivement, contre des hausses de 13.0 et 12.0% au troisième trimestre de l’année dernière.   Les Notaires estiment que la tendance devrait s’être poursuivie au cours du quatrième trimestre, et entrevoient une nouvelle hausse du prix des logements sur l’ensemble de l’année 2007. S’ils estiment que « l’évolution du prix des logements au cours des premiers mois de l’année 2008 s’ajuste sur celle du coût de la vie », les Notaires n’anticipent pas de baisse, « compte tenu d’un marché immobilier francilien encore trop déséquilibré, sous la pression de la demande ». Face à cette demande, l’offre est d’ailleurs « non seulement insuffisante en nombre mais aussi parfois inadaptée en surfaces et en prix par rapport aux attentes des ménages ».

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...