Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierlundi 25 juillet 2011 à 15h31

Quand la crise du logement influe sur l'emploi


Les prix de l'immobilier restreignent les possibilités d'emploi dans certaines zones
Les prix de l'immobilier restreignent les possibilités d'emploi dans certaines zones
Les prix de l'immobilier restreignent les possibilités d'emploi dans certaines zones (©Fotolia)

Le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Credoc) met en avant, dans une étude réalisée pour le Medef, les répercussions de la crise du logement sur l’emploi. La hausse des prix en région pousse selon l’étude les salariés à bouder des offres d’emploi dans certaines zones à cause des difficultés pour se loger.

(LaVieImmo.com) - Si les pouvoirs publics se penchent sur les difficultés des Français à trouver un logement, la hausse inquiétante des prix immobiliers en zone tendue ou encore celle des loyers, le Credoc a planché lui sur l’onde de choc que produit l'immobilier sur l’emploi. Une conclusion s'impose : la crise du logement impacte « directement la mobilité résidentielle et, corrélativement, la mobilité professionnelle ».

Ainsi, les salariés renonceraient « de plus en plus souvent à saisir une opportunité professionnelle qui les contraindrait à accroître leurs efforts financiers en matière de logement », explique le Credoc. Le retour à l’emploi des chômeurs s’en trouve également ralenti en zone tendue, où l’offre de logement est insuffisante par rapport à la demande, souvent massive. L’illustration de la capitale par un simple constat : « au début de l’année 2011, plus de 500 000 euros sont nécessaires pour acheter un appartement de 70 mètres carrés à Paris ; en 1995, il n’en fallait que 200 000 euros ».

Des cadres moins mobiles en zone tendue

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Citant une étude universitaire d’Hervé Alexandre, François Cusin et Claire Juillard, le centre note que les cadres, réputés les plus mobiles, rechignent à délocaliser dans ces régions : « rares sont les départements de la région Ile-de-France qui attirent encore des cadres et des professions intellectuelles supérieures (le solde migratoire des cadres est encore positif dans les Yvelines et les Hauts-de-Seine, mais il ne l’est plus à Paris) ». Une tendance durable, le Credoc observe que c'est en effet depuis 1998, période à compter de laquelle les coûts du logement commencent à peser de plus en plus dans le budget des ménages, que la mobilité professionnelle a tendance à diminuer.

Le secteur locatif gagné par l'immobilisme

Dans le parc locatif, la protection du locataire en cours de bail d’une augmentation de loyers conduit ainsi celui-ci à privilégier de rester dans les lieux. Même chose dans le logement social : « les loyers sont très encadrés et, avec la crise du logement, les loyers du parc social deviennent de plus en plus avantageux. Le coût d’opportunité de quitter un logement social pour un logement du secteur libre est de plus en plus élevé au fil du temps », relève le Credoc.

Les jeunes aux premières loges

In fine, la mobilité professionnelle des jeunes semble relever du parcours du combattant : le taux d'effort pour les étudiants est très élevé, alors que de nombreux pôles se trouvent dans les grands centres urbains ; lesquels sont la plupart du temps des zones immobilières tendues où l’offre de logement peine à satisfaire la demande. Le risque est alors accru « que certains renoncent à se former faute de pouvoir se loger à proximité des lieux d’apprentissage ».

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 26/07/2011 à 11:32 par Jerome

    les particuliers qui doivent déménager a cause de mutation ou de chomage seront dans une situation très grave financièrement....

  • 0 Reco 26/07/2011 à 11:31 par Jerome

    noubliez pas qu'a chaque fois que vous vendez puis rachetez
    1) vous payer de lourds impôts
    2) vous payez des frais de déménagement
    3) vous pouvez craindre une moins value
    4) vous repayez les frais de notaire....

    Impossible de faire une plus value a moyen terme....

  • 0 Reco 26/07/2011 à 11:29 par Jerome

    N'achetez jamais a taux cape, la nouvelle arnaque. Car on peut très vite se retrouver dans le rouge. N'écoutez pas les financiers, ni les banquiers... Regardez ceux qu'ils ont fait a Aix en Provence....

  • 0 Reco 26/07/2011 à 11:27 par Jerome

    Bazil, les gens qui achetent pour se loger n'ont rien a craindre, sauf peut-être si l'épouse harcèle le mari, l'engueule sans arrêt, et que le divorce est proche....:)) Et je ne parle pas des mutations et des divorces...Il ne faut pas acheter n'importe quoi.

    Les investisseurs expérimentés ont déjà fui le marche. Les amateurs croient toujours au père Noel.... Je leur souhaite beaucoup de courage......... Je ne veux voir la misère en France... Ce n'est vraiment pas le moment d'acheter!

  • 0 Reco 26/07/2011 à 11:22 par Bazil

    T'oublies un truc les mecs achètent d'abord pour se loger : c'est pas des investisseurs. Donc leur pierre, ils peuvent compter dessus.

  • 0 Reco 26/07/2011 à 11:15 par Jerome

    j'observe depuis longtemps le marche Français. Mais je suis Français, et j'aime mon pays. Je ne veux pas voir la misère dans les rues.

  • 0 Reco 26/07/2011 à 11:14 par Jerome

    Manchester MBA degree is one of the best MBA in Europe.

    J'enseigne bcp a des étrangers, parfois les Francais, des polytechniciens qui viennent ici, mais c'est rare.

  • 0 Reco 26/07/2011 à 11:10 par Jerome

    je travaille la:

    http://www.mbs.ac.uk/prog rammes/mba/

    en fait je suis un "lecturer"..... équivalent maitre de conf

  • 0 Reco 26/07/2011 à 11:05 par Jerome

    L'intérêt numéro un de l'investisseur qui espère une plus value est aujourd'hui de vendre vite. Il faut particulièrement faire attention a ne pas acheter n'importe quoi, car un tel bien sera invendable en pleine crise.

  • 0 Reco 26/07/2011 à 11:03 par Jerome

    Le taux de rendement est très faible, voire négatif dans certaines zones. Le seul moyen d'éviter une crise et d'écouler les stocks seraient de baisser de manière importante le prix des appartements, neufs et vieux.

  • 0 Reco 26/07/2011 à 11:00 par Jerome

    Les fondamentaux économiques ne sont plus satisfaits et les appartements neufs en cours de construction ne se vendent plus (l'accumulation est impressionnante). Une grave crise se prépare. Pas besoin d'être devin ils suffit d'ouvrir les yeux.

    PS: pas besoin de l'agreg pour être maitre de conférence.

  • 0 Reco 26/07/2011 à 10:11 par Druze

    T'es maitre de conf' où? A quand l'agrég ?

  • 0 Reco 26/07/2011 à 10:10 par Druze

    @benoit : Faux prophète.

  • 0 Reco 26/07/2011 à 09:57 par Olivier ex agent immobilier....

    ben moi je viens d'être licencié... ca va très mal en ce moment on ne vendait plus rien.... Notre agence va fermer.... Heureusement que j'ai épargné l'an dernier...mais je suis au chom du.

  • 0 Reco 26/07/2011 à 09:52 par Jerome

    Une chanson cool dédiée aux investisseurs:)

    http://www.dailymotion.co m/video/xfmi5p_bulle-immo biliere_news

  • 1 Reco 26/07/2011 à 09:41 par Jerome

    de quoi calmer les investisseurs...... a voir absolument

    http://www.dailymotion.co m/video/xfv669_bulle-immo biliere-en-france-jean-pi erre-petit_webcam

  • 0 Reco 26/07/2011 à 09:26 par Igor

    Benoit a raison: il y a longtemps que j'ai mis en vente mon appart.... Mais impossible de trouver preneur et pourtant je suis dans le 92....

  • 0 Reco 26/07/2011 à 02:49 par benoit

    Je suis maitre de conférence en gestion, économie, et je peux vous affirmer, en accord avec mec collègues, qu'une grave crise immobilière se prépare, un cataclysme, qui va je pense, entraine de lourdes de pertes pour l'état et approfondir la dette...Il faut vite vendre et se débarrasser de ses biens afin de limiter les dégâts et d'être parmi les premiers a vendre. Dans l'immobilier tout comme a la bourse, ce sont les plus rapides qui sauvent les dégâts, voire qui gagnent.

    Un cataclysme se prépare, la crise du siècle pour la France, bien plus grave que celle de 2008.

  • 0 Reco 25/07/2011 à 23:30 par antoine tonton flingeur

    AU mderateur de la "VIE IMMO"

    Transmettez a vos jouralistes:

    UN GRAND BRAVO POUR LA VIE IMMO: LONGUE VIE A LA VIE IMMO, un dernier espace de liberté... Votre journal est vraiment cool, on y discute de maniere tres cool et libre.
    Contrairement a d'autres sites immo, dont les redacteurs sont de pseudo journalistes et en fait des investisseurs ..:)

    BRAVO a la VIE IMMO!

  • 0 Reco 25/07/2011 à 17:48 par MisterHadley

    Les très rares personnes, ce n'est pas d'un mois qu'elles "datent", mais de quelques décennies, elles..!

    :D

  • 0 Reco 25/07/2011 à 17:46 par donatello

    Hum, l'info date un peu... Il me semble avoir lu ça il y a au moins un mois

  • 0 Reco 25/07/2011 à 17:43 par MisterHadley

    La France entière, et plus grave, l'économie, s'en tape, plutôt, non..?

    Il y a juste quelques très rares personnes qui ne l'ont donc pas encore compris...

    :D

  • 0 Reco 25/07/2011 à 17:39 par Jerome

    la culture, les chercheurs, ils s'en tapent..:)

  • 0 Reco 25/07/2011 à 17:35 par MisterHadley

    La situation est pourtant très "care"...

    Augmentons le budget de la Culture de +50%, et le problème sera réglé..!

    ;)

  • 0 Reco 25/07/2011 à 17:21 par Jerome

    "Un peu hâtif, quand même vos conclusions."

    non réaliste... La maison la moins chère dans le secteur de Saclay est a 370,000 euros.. Inabordable pour un chercheur, lequel est condamné a louer a vie.

    A moins que le gvt ne se décide a doubler a leur juste valeur le salaire des chercheurs... mais j'en doute..

  • 0 Reco 25/07/2011 à 16:54 par Katrin

    Un peu hâtif, quand même vos conclusions.

  • 0 Reco 25/07/2011 à 15:37 par Jerome

    tout a fait Pongolo, nous sommes diriges par des incapables, qui prennent des décisions a la va vite entre deux pauses café..

  • 0 Reco 25/07/2011 à 15:32 par pongolo

    La conclusion de tout ça ???
    Stopper la concentration urbaine délirante (ex. Plan Grand Paris) qui coute cher et déménager Paris vers la Creuse et/ou la Correze pour une meilleure répartition et une occupation rationnelle de notre espace vital

  • 0 Reco 25/07/2011 à 15:32 par Jerome

    voila pourquoi le projet du grand Paris, en particulier celui du plateau de saclay, risque d'etre le plus grand fiasco qui soit!

    les prix autour de ce plateau sont exorbitants! Hors le salaire des chercheurs est vraiment ridicules.....


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...