Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermardi 5 mai 2009 à 16h13

Repli des taux et Scellier... sans effet sur les prix de l'immobilier (HSBC)


(©Maille)

Les prix de l’immobilier n’ont pas fini de baisser. Selon les conclusions de la dernière enquête de HSBC France, la correction pourrait atteindre 6 % en moyenne cette année. Ni la diminution des taux d’emprunt, ni la mise en place du dispositif Scellier ne parviendront à enrayer le mouvement, prévient la banque.

(LaVieImmo.com) - Les économistes sont unanimes. Après le Crédit Agricole la semaine dernière (cliquez ici), c’est aujourd’hui au tour de HSBC France d’écarter tout scénario d’une reprise rapide du marché de l’immobilier. Dans sa dernière enquête trimestrielle de conjoncture, Mathilde Lemoine, directeur des études économiques du groupe bancaire, affirme même d’entrée de jeu que « les signes de stabilisation observés début 2009 ne vont pas infléchir la baisse des prix des logements ». Cette affirmation s’appuie sur un constat simple : « le recul des transactions agit toujours avec retard sur les prix immobiliers ». Et le moins qu’on puisse dire, c’est que l’ajustement a été très brutal en 2008, avec des transactions en baisse de -17 % en moyenne annuelle dans l’ancien et de -38 % dans le neuf. Le neuf, où le « niveau toujours élevé des stocks de logements invendus », promet par ailleurs de continuer à peser sur la tendance…

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Plus généralement, la faiblesse de la solvabilité des ménages - actuellement à son niveau plus bas niveau depuis 1991, la remontée du chômage et la politique de crédit toujours stricte des banques devraient concourir à limiter la demande de logements au cours des mois à venir.

Des facteurs de soutien... sans réel effet sur les prix Compte tenu de l’ensemble de ces éléments, Mathilde Lemoine maintient sa prévision d’une baisse de 5 % du prix des logements neufs sur l’ensemble de l’année. Dans l’ancien, la correction devrait atteindre 7 %, et non 6 % comme estimé début février. Les prévisions de l’économiste tiennent bien entendu compte de la baisse des taux des crédits habitat constatée depuis le mois de novembre ainsi que de la mise en place, en début d’année, du nouveau régime Scellier d’incitation à l’investissement locatif. Mais si ces deux éléments « peuvent inciter certains ménages à acheter et limiter ainsi le recul des transactions », l’effet sur les prix ne sera, quoi qu’il arrive, que « modeste ».

E.S.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...