Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierjeudi 12 février 2015 à 18h01

Sur Internet, les Français préfèrent la location à l'achat


La location obtient toujours les faveurs des internautes
La location obtient toujours les faveurs des internautes
La location obtient toujours les faveurs des internautes (©Fotolia)

Peu de mouvement dans les recherches immobilières des Internautes entre novembre 2014 et janvier 2015.

(LaVieImmo.com) - Selon le baromètre Vivastreet sur l'immobilier en ligne, la location représente 60 % des transactions du site (hors colocation, location saisonnière et immobilier professionnel), contre 40 % pour l'achat. Sur un total de 622 318 contacts envoyés au sein du site. Lors du précédent baromètre, ils étaient 62 % à se tourner vers la location. Les appartements ont également la part belle, (63 % des demandes contre 65 % trois mois auparavant), deux fois plus que les maisons (30 %) selon l'étude, et 7 % pour d'autres types de biens.

Les Français partagés sur l'achat immobilier

La tendance pourrait durer, de l'avis des Français. 40 % des personnes interrogées disent ne pas savoir si 2015 est une bonne année pour acheter, selon un sondage publié par le site*. Dans le détail, 19 % des répondants pensent que 2015 sera une année propice, 40 % ne le pensent pas, et 41 % admettent douter. « Il persiste un certain attentisme car nous avons été confronté à des prédictions très négatives, mais avec la stabilisation du marché, un frémissement devrait se faire sentir », analyse Thierry Langlois, responsable de l’Immobilier chez Vivastreet.com.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

*Sondage mené en ligne sur Vivastreet.com du 12 au 18 janvier 2015, 2 556 répondants.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 16/02/2015 à 21:35 par Dede

    Soyons bref:
    - comparez "courbe de frigitt" et courbe théorique de bulle immobilière. Ressemblant non? On dirait qu'on est juste avant la dégringolade de la courbe théorique... en plus ca colle avec tous les facteurs externes...
    - Papy boom, peu de personnes en age de travailler
    - chomage, bas salaires, manque de visibilité sur le futur et la stabilité sur les faibles prochaines 5 années
    - surplus additionnel annuel de 50.000 vendeurs par rapport au nombre de vendeurs... (relisez si besoin)
    -consignes dans les agences de vente de masquer la réalité des volumes de biens en vente afin de ne pas faire céder à la panique...
    Dans ces conditions, une personne saine d'esprit hésitera avant d'acheter un bien dont elle aura l'assurance qu'elle perdra en valeur 30% (dans le meilleur des cas) de façon très durable.
    Le second effet kisskool sera lors de la remontée des taux, même très faible. Dégringolade redoublée des prix et des volumes de vente assurée.

  • 0 Reco 13/02/2015 à 13:15 par Jéjé

    C'est bien un des problèmes majeurs de l'immo, il n'y a aucune transparence sur les chiffres et chacun y va de son petit indicateur maison qui l'arrange...

    Il n'y a qu'à voir le ridicule du dernier observatoire de Michel Mouillart qui annonce une hausse des prix en fin 2014 à contre courant de tous les acteurs immo !

  • 0 Reco 13/02/2015 à 10:28 par Etiennette

    Pas faux. Excepté que ceux qui veulent acheter n'utilisent peut-être pas, tout simplement, les mêmes canaux que ceuxqui veulent louer.

  • 0 Reco 13/02/2015 à 09:52 par cube

    Ce baromètre est finalement encore plus précis que celui du moral des ménages... Si avec les chutes assez importantes de prix y compris en Ile de France dans les zones situées à plus de 20km du centre de Paris (ça commence), les Français préfèrent rester sur de la location, c'est qu'ils n'ont aucune confiance dans l'avenir de leur économie et de leur propre capacité à rebondir financièrement, avec tous les risques que ça comporte.
    S'il faut attendre un crach immobilier de l'ordre de -20%, en restant sur des taux d'emprunt ridiculement bas, pour que ça remonte, cela signifierait également que la France s'enfonce dans une grosse récession. Et les attentistes d'aujourd'hui seraient les plumés de demain, car dans ce genre de situation, le crach bénéficie plus à de gros investisseurs qui achètent par lot des biens bradés, pour mieux revendre quelques années plus tard (cf ce qui s'est passé aux USA récemment), les autres ayant tellement attendu qu'ils n'ont plus de travail ou des salaires gelés pour les 10 prochaines années...
    Dans ma résidence à la limite de la petite couronne, des biens à rénover entièrement qui auraient été affiché à 249000€ il y a 3 ans sont maintenant affichés à 225000€, soit 10% de baisse déjà. En bon état, la baisse mesurée est plus faible, de l'ordre de 4%, mais ça reste très sensible. L'avantage est que la population rajeuni à vue d'oeil, le désavantage, c'est que les nouveaux venus n'ont maintenant plus toujours les moyens d'entretenir le standing de la résidence sur le long terme, et s'appauvrissent... Le prix d'achat est une chose, mais une maison ou un appartement, c'est un investissement sur le long terme, avec beaucoup d'entretien, il ne faut jamais l'oublier!
    Affaire à suivre...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...