Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermercredi 7 décembre 2011 à 14h22

Une forte dégradation de la note de la dette ferait chuter l'immobilier


L'immobilier français intimement lié à la notation de la dette
L'immobilier français intimement lié à la notation de la dette
L'immobilier français intimement lié à la notation de la dette (©Fotolia)

L’économiste Marc Touati minimise les effets d’une perte probable du triple A sur le marché immobilier, mais met en garde contre les conséquences d’une nouvelle dégradation de la note de la dette française, qui pourrait selon lui avoir lieu après l’élection présidentielle.

(LaVieImmo.com) - Marc Touati n’a pas attendu le changement de ton de Notaires pour prédire un retournement de l’immobilier français. Dès le mois de novembre 2010, dans un entretien à LaVieimmo.com (disponible ici), le responsable de la recherche économique d’Assya Compagnie Financière estimait, au vu de l’écart croissant entre les prix des logements et le revenu des ménages, que « la bulle immobilière française [s’était] reformée ». Le secteur, alors « surévalué d’environ 20 % », ne devait pas tarder à connaître, à plus ou moins courte échéance, un mouvement de correction salvateur. Un peu plus tard, alors que les prix ont continué de progresser en moyenne nationale, atteignant de nouveaux records dans certaines grandes agglomérations, Paris en tête, le constat n’a guère changé, mais les prévisions se font plus précises.

-5 à -10 % d’ici aux élections

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

L’économiste confirme le scénario qu’il dressait déjà au mois de septembre, d’une baisse de 5 à 10 % des prix d’ici à l’élection présidentielle, conforté par la mise sous surveillance de la note de la dette française par l’agence Standard & Poor’s. « L’OAT 10 ans est actuellement de 3,20/ 3,50 %. Elle grimperait automatiquement vers les 4,50 % si, dans trois mois, S&P décidait effectivement d’abaisser sa note de deux crans ». Les taux des prêts immobiliers, indexés sur les variations de l’OAT, suivraient assez rapidement (lire l’analyse de Maël Bernier, porte-parole du courtier Empruntis.com), pesant sur la capacité des ménages à emprunter et, partant, sur le niveau des prix.

Une baisse de 25 %, un scénario catastrophe à ne pas exclure

Mais selon Marc Touati, le « vrai enjeu » est pour plus tard. « Une dégradation de la note de la dette dans trois mois, même si elle atteint deux points, n’aura finalement que des effets limités en termes de taux. Le risque, ce serait que S&P et les autres agences de notation - Moody’s et Fitch, qui maintient sa note pour le moment mais ne devrait pas tarder à suivre ses deux consœurs - se montrent plus fermes. Il n’y a vraisemblablement rien à craindre jusqu’à l’élection, mais si le candidat qui remporte le scrutin ne met pas rapidement en œuvre une politique de réduction des dépenses publiques et se contente d’augmenter les impôts, alors les agences ne tarderont pas à réagir. Et dans ce cas, il faudra payer la facture ». L’économiste estime qu’une dette notée d’un simple A (scénario qui peut sembler extrême mais « n’est pas à écarter totalement ») tirerait l’OAT vers les 7 %, soit le double d’aujourd’hui. « En termes de prix, cela équivaudrait à une baisse très marquée, de l’ordre de 25 %, au moins par rapport aux niveaux actuels, poursuit-il. En d’autres termes, la question n’est plus de savoir si les cours de l’immobilier français vont baisser, mais, plus que jamais peut-être, de combien ils vont baisser ».

Au passage, l’économiste écorche l’idée selon laquelle l’immobilier, valeur refuge, continue de s’apprécier en période de crise. « Si cet argument peut être valable lorsque les prix sont relativement peu élevés et que les taux d’intérêt sont bas, il devient caduc en période de bulle et de remontée des taux d’intérêt », tranche-t-il.

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 15/02/2012 à 16:29 par VERITIMMO

    Perte du triple A + chomage + impots plus lourds + manque de confiance en l'avenir + augmentation de la TVA etc, il faut tabler sur des baisses de prix immobiliers de 25 à 40% suivant les secteurs.
    Plus ce retournement sera tardif et plus il sera important.

  • 0 Reco 15/12/2011 à 16:54 par La crise

    La crise fait vendre la presse !!! Calmez vous messieurs les journalistes!!!

  • 0 Reco 15/12/2011 à 14:36 par greg

    La perte du triple A va accroitre la frilosité des banques à preter et certainement gripper le marché. Une baisse est envisageable sur les petites villes en revanches sur les principales villes françaises, un allongement de la durée moyenne des ventes et une stagnation des prix est plus certaine.
    http://www.bientotproprio .com

  • 0 Reco 15/12/2011 à 14:34 par greg

    La perte du triple A va accroitre la frilosité des banques à preter et certainement gripper le marché. Une baisse est envisageable sur les petites villes en revanches sur les principales villes françaises, un allongement de la durée moyenne des ventes et une stagnation des prix est plus certaine.
    http://www.bientotproprio .com

  • 0 Reco 14/12/2011 à 17:00 par Touati Nul

    Ce type se trompant sur tout en permanence, on peut en deduire que l'immobilier a de beaux jours devant nul.

  • 0 Reco 14/12/2011 à 16:11 par Agent immobilier Montpellier

    Cela fait dix ans que je travaille dans l'immobilier et que j'entends le même discours,
    "L'immobilier va baisser, nous sommes dans une bulle qui va exploser..."
    Si toutes ces personnes avaient achetées des biens au lieu d'annoncer la chute de l'immobilier depuis 10 ans, je pense qu'il seraient très riches aujourd'hui!!!
    Arrêtez de fantasmer d'une baisse de l'immobilier parce que vous n'avez pas acheter quand il le fallait.
    En France il y a un déficit de logement qui n'est pas prêt d'être comblé.
    Des gens qui ont de l'argent et qui préfèrent le sortir de la banque il y en plus que ce que l'on pense, ces gens n'ont pas besoin des banques.
    Enfin et surtout, l'immobilier reste et restera encore longtemps une valeur refuge.
    Alors rendez-vous dans 10 ans!!!

  • 0 Reco 14/12/2011 à 11:30 par tagaga2001

    L'immobilier sur 50 ans reste cyclique, confronté à l'offre et la demande, la confiance des acheteurs, les capacités d'emprunt. A chaque fois que l'immobilier monte, on crie au scandale, à chaque fois que l'immobilier baisse, on crie au scandale : et pourtant, par définition, les prix immobiliers sont fonction des capacités d'achat des acquéreurs, non ??

  • 0 Reco 09/12/2011 à 14:57 par antoine

    cher poil de c.., tout le monde sait, s'il est pas trop bete, que pour les primos accédants, cest foutu et depuis un mois pour le taux zero( neuf comme ancien), car aucune banque n'accepte les dossiers en ce moment: cest trop tard! tout le monde attend les decisions qui seront prises, comme toujours , au dernier moment et sans aucune consultation par le gouvernement girouette de Nicolas 1er!

  • 0 Reco 09/12/2011 à 12:05 par patwon

    pardon, c'étais patwon qui écrivait :)

  • 0 Reco 09/12/2011 à 12:03 par @poil a gratter

    Vous dites exactement ce que j'essayais rapidement de démontrer. Nous sommes d'accord et ce que je disais c'est que les jeunes primo ne font pas ce calcul et c'est une erreur...

  • 0 Reco 09/12/2011 à 09:42 par logique_economique

    Un terrain n'a, et ne prend de valeur que par la les investissements(l'etat,no s impots) qui l'entourent. Donc l'etat est en droit de taxer très lourdement les proprios qui ne se servent pas de leur terrain pour construire, car si il ya plus valu c'est en fait juste grace à l'etat.
    Un terrain dans le sert ne vaut rien.

    L'immobilier en Allemagne est moins cher, alors qu'ils sont plus peuplé et que leur économie est plus forte.
    L'Europe fédérale va avoir pour conséquence un alignements des prix...avec l'Allemgagne, soit -30-40%

  • 0 Reco 09/12/2011 à 09:34 par poilagratter

    @krachmachin....je n'ai pas été assez clair, excuses! je voulais dire que le gars qui a emprunté pour acheter avec des mensualités de crédit supportables dès le départ n'est pas obligé de revendre à perte si le marché se retourne vu qu'à moins d'avoir perdu son boulot il peut continuer à rembourser son crédit sur les mêmes basesqu'au moment de son achat; ce que tu évoques toi ce sont les gens qui ont opté (bêtement....) pour des prêts à taux variables non capés ou ceux qui n'ont pas d'autre choix que de revendre pour raison perosnnelle grave....mais ça, on ne peut jamais se protéger à 100% contre les coups durs de la vie....même un type "prudent" qui se contente d'être locataire peut se retrouver du jour au lendemain sous les ponts.....sans un minimum de risques la vie devient bien fade, non?

  • 0 Reco 09/12/2011 à 09:22 par poilagratter

    @acheteur. A chaque vente l'état prend déjà un peu plus de 5% au passage (les 2/3 de ce que l'on appelle les "frais de notaire")... en général le type qui revend sa résidence principale c'est pour en racheter une autre derrière et souvent plus chère....sur laquelle il va encore payer ces mêmes 5%... l'état se sera servi deux fois dans l'opération....c'est l'effet domino qui non seulement permet aumarché immobilier de tourner mais fait rentrer des sous dans les caisses de l'état, donc des citoyens....et rien de spéculatif dans tout ça ...à moins de considérer que l'achat-revente de sa résidence principale est une opération purement spéculative ? c'est ton cas? pas sûr que tu sois toi-même propriétaire de ta résidence principale alors......

  • 2 Reco 09/12/2011 à 09:14 par poilagratter

    @tonio!! un fort ralenitssement de la demande aussi çafait chuter les prix!! mais pas trop non plus parceque si ça baisse trop les vendeurs retirent leurs biens de la vente et du coup l'offre redevient inférieureà la demande et les prix repartent àla hausse!! tout le reste n'est qu'élucubrations intellectuelles de commentateurs plus ou moins sympathiques mais qui n'ont pas compris grand chose à la logique des marchés en général et de l'immobilier en particulier!

  • 0 Reco 09/12/2011 à 09:04 par poilagratter

    @pattown. Mauvais calcul d'acheter en s'endettant sur 25 and en revendant au bout de 4 ou5 ans! Sauf si on est dans une phase de fortes huasses annuelles des prix comme dans les premières années 2000. Mais dans un marché "normal" qui suit plus ou moins l'inflation (disons +3% par an), les prix auront augmenté de 15% sur 5 ans; 15% c'est ce qu'aura déjà payé l'acheteur entre frais d'agence et droits de mutation au moment de son achat. Et je ne parle même pas des quelques travaux d'aménagement qu'il aura effectués dans son home sweet home. Résultat? Gain:0!! Et comme les premières années on rembourse beaucoup plus d'intérêts que de capital, en revendant on rembourse à peine son crédit! On n'a donc rien gagné par rapport au mec qui lui aura été locataire sur la même période en s'évitant la taxe foncière et les frais d'entretien de sa maison ou de l'immeuble en copro si il est en immeuble....Et ne parlons même pas de ceux qui achèten,t au plus haut quand le marchjé se retourne 5 ans après et revendent donc à perte!!!

  • 0 Reco 09/12/2011 à 07:16 par Flaubert

    @acheteur. l'idée de taxer le pV des résidences principales serait une mesure à très courte vue, à mon avis car cela figerait notablement le marché. Or si le marché se fige, il y aura , certes quelques plus values mais moins de rentrée d'argent pour l'Etat car beaucoup moins de droit de mutation.
    Cependant nos gouvernements en sont bien capables, hélas!

  • 0 Reco 09/12/2011 à 01:21 par antoine

    acher acheteur, non ce nest pas efficace! ce quil faut faire cest taxer les investisseurs qui collectionnent les apparts a louer! il faut les taxer pour les inciter a vendre!

    sul une augmentation de l'offre fera baisser les prix!

  • 0 Reco 09/12/2011 à 01:06 par acheteur

    Si les prévisions les plus pessimistes se confirment, une crise mondiale n'est pas impossible, et les chutes seront plus lourdes pour certains pays. La France a encore besoin de reduire ses dépenses, et quels seront les moyens?
    J'ai déjà entendu parlé de la possibilité de taxer la PV des résidences principales, idée abandonnée, trop impopulaire, mais... elle sont tellement énormes ces PV que cette idée peut remonter en surface par des temps aussi austères.
    Et cela pourrait contribuer aussi à faire descendre les prix, et à dégonfler un peu la grosse bulle, qu'en pensez-vous? Depuis la nouvelle loi sur la PV du secondaire, je me dis qu'il n'est plus si improbable qu'une telle taxation refasse qurface.
    Qu'en pensez vous?

  • 0 Reco 09/12/2011 à 01:05 par acheteur

    Je m'inquiète beaucoup quant à la situation économique et financière très instable, et, que l'on veut ou non, elle a un impact sur le marché immobilier, mais je n'ai jamais réussi à considérer l'mmobilier comme une valeur refuge, même si je comprends le raisonnement qui pousse à cela!

  • 1 Reco 08/12/2011 à 22:53 par Propriétaire-locataire

    @Kraaach, vous semblez omettre que les ménages des pays cités ont contracté en grande partie des crédits à taux variables contrairement à ce qui se fait dans la grande majorité des cas en France sur des mensualités fixes et non soumis aux fluctuations des marchés. Donc le ménage ayant contracté un crédit à taux fixe qui se trouve en difficulté est celui qui ne peut faire face tout d'abord aux échéances prévues du à une perte de revenus (pour cause de chômage, divorce...), dans ce cas là si le prix du bien immobilier a chuté, il y a forcément un risque de perte. Mais si le ménage arrive à terme de son crédit même si le marché immobilier a perdu de sa valeur, disons bêtement 50%, cette perte sera cependant moins flagrante que la perte sèche mensuelle d'un loyer qui ne reviendra jamais...

  • 0 Reco 08/12/2011 à 22:36 par patwon

    Le problème poil à gratter, c'est que le primo aujourd"hui n'achetent pas un bien en se disant qu'ils le garderont 1 ou 2 decennies ! A 25ans ils achettent des studio en s'endettant sur 25ans. Leur seul chance en vendant au bout de 4/5 ans d'être dans leur frais, c de voir leur bien prendre de la valeur ! ce qui est de moins en moins systématique !

  • 0 Reco 08/12/2011 à 19:07 par Kraaach en vue.

    @poilaudos
    Le type qui revend n'a pas à faire face à des échéances. La banque résilie immédiatement le prêt. Il doit rembourser la totalité de son emprunt tout de suite alors que le produit de la revente ne lui permet pas de faire face à sa dette (c'est la situation de nombreux emprunteurs aux USA, Espagne, Irlande... qui ont acheté en pleine bulle et sont désormais ruinés).

  • 0 Reco 08/12/2011 à 17:43 par poilagratter

    @crackerbelin....certes celui qui a acheté au plus haut n'est pas ravi de voir les prix chuter 2ans après mais il n'est pas ruiné si il a prévu logiquement de garder son bien une ou deux décennies il est quasi assuré que ça repartira à la hausse dans un prochian cycle haussier....quant à ceux que tu dis contraints de revendre je ne vois pas enqoui la chute des prix changerait quoique ce soit à ses échéances sauf si on est entré dans une vraie récession qui va aussi faire chuter ses revenus!! mais là on est dans un autre scénario catastrophe qui ne concerne plus que le seul domaine de l'immobilier!

  • 0 Reco 08/12/2011 à 17:13 par Kraaach en vue.

    @poeleàmazout
    Tout à fait d'accord, je ne vois pas en quoi ce que j'ai écrit est contredit par ce que vous écrivez. Quand on investit dans l'immo, on le fait sur le long terme (il y a tout de même 7% de frais d'entrée), mais ceux qui ont acheté au prix fort en 2010 regretteront leur achat après la baisse et certains seront contraints de revendre faute de pouvoir faire face à leurs échéances. Certains vont même se retrouver en negative equity.

  • 0 Reco 08/12/2011 à 17:01 par poilagratter

    l'est gentil pat35 avec sa prévision de chute des prix de 60% ...même en Espagne où ç'est la méga crise immobilière depuis deux ans ou aux States après la crise des subprimes on n'a pas fait mieux que -30 à -40%...et plus les prix baissent moins il y a de biens à vendre vu que les proprios préfèrent garder que de donner!! si on arrive un jour à -60 % c'est qu'on sera entrés dans une récession du type crise de 1929 et dans ce cas ya pas que l'immobilier qui ira mal....ya des chances que tu n'aies plus de boulot pat35 et tu peux faire des réserves de conserves en prévision de la prochaine guerre qui se prépare....

  • 2 Reco 08/12/2011 à 16:46 par pat35

    il y a en france deux millions de logements vacants,qui ne sont ni a vendre ni a louer...donc quid du mythe de l'agent immobilier qui n'a de cesse d'indiquer qu'il n'y a pas de logements suffisants en france dans le seul but d'attirer le pigeon ...D'autre part,il suffit d'aller sur le bon coin pour constater la multitudes de biens immobiliers a vendre sur la majorite des départements...non l'immobilier ne va pas baisser de 10 ou 20 % mais de 60% après une hausse de 140% complètement déphasée par rapport aux revenus des francais..surtout messieurs ou mesdames n'achetez surtout pas maintenant...il s'agit de quelques semaines avant que l'avis de décès ne soit publié...

  • 0 Reco 08/12/2011 à 16:12 par Un simple citoyen...

    Une simple analyse: Le prix du neuf va chuter (ou stagner) du à l'arrêt du dispositif Scellier qui permettait de défiscaliser sur une période de 9 ans jusqu'à 30% du prix d'achat pour cause "surévalué" mais en s'engageant de louer à loyer modéré. Cependant nous manquons d'environ 1 million de logements en France et notre nation connait un accroissement démographique, où nous devrions être la nation la plus peuplée d’Europe lors de ce siècle, donc par conséquent le prix de vente de l'ancien en milieu urbain à forte densité ne peut chuter fortement (sauf bien sûr crack économique de grande ampleur, ce qui n'est pas souhaitable pour quiconque) et devrait prendre de la valeur sur le long terme à condition d'acheter initialement à bon prix au niveau local. Par conséquent, la raréfaction de nouvelles constructions due au retrait des investisseurs de la classe moyenne risque d'entrainer une élévation accrue des loyers dans l’ancien du au manque de biens mis en location, jeu de l'offre et de la demande, ainsi qu'un rapprochement des prix du neuf et de l'ancien... En résumé, en fonction de la solvabilité de chacun et de son projet d'acquérir un bien pour une résidence principale ou investissement locatif, il est préférable de monter un dossier de financement encore négociable à moins de 4% sur 20ans, pour rappel ils n'ont jamais été aussi bas, les générations précédentes ayant emprunté aux alentours de 10% dans les années 70.
    L'inflation des prix de ventes considérée par certains de "bulle immobilière" n'a donc rien à voir avec nos voisins espagnols (trop de constructions neuves) ou américains (trop de crédits à des ménages non solvables), elle n'est que le reflet du manque de logements en milieu urbain ou périurbain, d'une inflation à 2.3% et pour les baux en cours par corrélation une inflation des indices de référence des loyers...

  • 1 Reco 08/12/2011 à 12:03 par poilagratter

    en effet unberto....en France, 50% de proprios 50% de locataires...et 50% de gens qui payent des impôts sur le revenu , 50% qui n'en payent pas....probable que l'on trouve majoritairement les chômeurs dans la catégorie locataires ne payant pas d'impôt sur le revenu....et pas prêts de devenir propriétaires, même si les prix chutent de 50%....

  • 1 Reco 08/12/2011 à 11:57 par poilagratter

    @krach boum hue......un investissuer qui a acheté en 2010 et qui revendrait deux ans après ça ne s'appelle pas un investisseur mais un comique! ou alors un spéculateur qui achète de l'immo comme des actions en bourse....mais un vrai investisseur sait bien que l'immo est un marché en dents de scie et qu'il s'apprécie sur des longues périodes.....il voit à 10 ou 20 ans, pas à 2 ou 3! il attendra donc tout bêtement le temps qu'il faudra pour que sa mise initiale aie pris de la valeur ; je ne me fais pas de souci pour lui......

  • 1 Reco 08/12/2011 à 11:55 par Umberto Eco

    De toute façon, avec cette crise, ça va nous faire +20% de chômage en plus. Alors -10% ou -20% pour les prix de l'immobilier, quand t'es au chômage tu peux pas acheter !

  • 0 Reco 08/12/2011 à 11:46 par poilagratter

    sans avoir fait HEC , ce n'est quand même pas compliqué de comprendre que l'immobilier c'est comme tout commerce, régi par la bonne vieille loi de l'offre et de la demande...si les prix ont atteint des sommets totalement déconnectés des réalités c'est simplement parcequ'il continuait à y avoir des acheteurs qui acceptaient de casquer toujours plus....aidés en cela par des mesures dites d'encouragement (credit d'impôt, ptz, ptz+, etc...) mais pas seulement.....pour s'endetter sur 15 ans et plus il faut avoir confiance dans l'avenir....avec la crise actuelle et ce qui nous pend au nez il est clair que cette confiance dans l'avenir s'érode pour beaucoup et c'est à mon avis surtout ça qui provoque enfin un retournement du marché du simple fait d'une demande qui se raréfie.....et çe restera ainsi tant qu'aucune éclaircie ne se présentera pour les mois et années à venir.....

  • 1 Reco 08/12/2011 à 11:19 par damedecoeur

    et bien que cela baisse cela ne fera pas de mal pour les jeunes et meme les autres qui souhaitent se loger et je peux dire que meme moins 20% les prix seront encores elevés car la il y a de l'abus Une ancienne de l'immobilier qui est ecoeurée

  • 0 Reco 08/12/2011 à 10:55 par ame 12

    la france n'est pas paris!! la france c'est bcq de régions rurales et l'immobilier subit de grosses baisses
    ce n'est pas pour rien que bcq de personnes viennent dans le sud en midi pyrénées car l'immobilier est bcq plus accessible et plus de boulot que les régions bord de mer du sud
    je vis en aveyron et j'ai vu ces dernières années un grand changement de population bcq d'arrivants du nord et et la région paca notamment. normal ces régions sont frappées de surpopulation (entassés comme des sardines),prix de l'immobilier excessif!, sans parler de la délinquance galopante!
    par les temps qui courent il vaut mieux avoir son argent dans la pierre qu'en banque

  • 1 Reco 08/12/2011 à 10:45 par tiramisu

    il faut que ca baisse, et 20% serait une bonne correction des prix car la il y a vraiment de l'abus

  • 0 Reco 08/12/2011 à 10:29 par Kraaach en vue.

    Évidement, les investisseurs qui pouvaient acheter en 2010 l'ont fait (et s'en repentiront). En 2012, il ne restera que les ménages dont la solvabilité dépend du crédit. La fête est finie.
    De plus l'Etat ira prendre l'argent là où il est : dans la pierre.

  • 0 Reco 08/12/2011 à 09:46 par antoine

    aller les gars vendez et vite! ou admirez a chute des prix de vos beaux apparts pourris

  • 0 Reco 08/12/2011 à 09:09 par bon sens

    Une baisse du prix de l'immobilier serait une bonne nouvelle pour toutes les personnes qui souhaitent se loger (une majorité), une mauvaise pour celles qui souhaiter faire fructifier un capital (une minorité). Pensez aux personnes non propriétaires (dont tous les jeunes) qui ont bien du mal à trouver un toit.....Journalistes, arrêtez de "vendre" des titres ou des "analyses" fondées tout sauf des arguments humanistes ou même économiques....

  • 1 Reco 08/12/2011 à 08:03 par antoine

    le gros prprio Flaubert commence a s'enerver: cest plutot bon signe! allons du calme Flaubert, l'imo cest un marché en dent de scie. Bon ca va chutterd e 20% , mais tinquiete pas, ca remontra dans 8 ans! :)))

  • 0 Reco 08/12/2011 à 07:52 par poilagratter

    A toujours ramemenr les choses à ce qui se passe en région parisienne on va finir par croire qu'il n'y a que Paris en France; rappelons quand même qie l'Ile de France ce n'est que un cinquième de la population du pays!! Et le déficit chronique de logements fait qu'en effet, crise ou pas, les logements les moins chers partent comme des petits pains; quant aux plus chers, ceux de bonne qualité partent vite aussi, avec toutefois plus souvent des négociations de prix...les autres sont plus sensibles à la crise et donc ne partent plus ou ne partiront qu'après une jolie baisse de prix....que disent les confrères de province en ce moment?

  • 3 Reco 08/12/2011 à 07:19 par exchanger

    The Economist annonce l'éclatement de la bulle en France très prochainement:
    http://www.economist.com/ node/21540231

  • 2 Reco 08/12/2011 à 07:18 par Flaubert

    Il n'était pas question de critiquer le peuple allemand. Mais le climat.
    Ce n'était rien que cela. Mais tout le monde avait compris à part vous.
    Le pauvre type n'est pas toujours celui qu'on croit.
    Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi vous ne retournez pas y habiter puisque les prix sont moins chers.

  • 4 Reco 07/12/2011 à 22:27 par Pour Flaubert ...

    J'ai habité en Allemagne pendant 9 ans . C'était mon premier job et cela reste mon meilleur souvenir professionnel. Je ne comprend pas les remarques stupides de Flaubert qui n'a manifestement jamais vécu dans ce pays. J'ai été accueilli à bras ouvert, j'y ai encore des amis.
    Je conseille à tous, et en particulier aux personnes à l'intelligence réduite qui n'ont jamais eu le courage de s'expatrier et qui ne savent pas de quoi ils parlent de sortir du nombrilisme franco-parisien pour s'apercevoir qu'il n'y pas que des ploucs en dehors de leurs petits horizons mesquins et bornés.
    Bonne soirée et ras le bol des la germanophobie rampante de pauvres types suffisants.

  • 0 Reco 07/12/2011 à 19:43 par bernard

    ben esperons que tu ais raison ,l avenir nous le dira de toute facon ca ne peut etre que benefique pour moi ,mais pour l instant ce n est pas ce qui se passe ( a st denis en tout cas)

  • 0 Reco 07/12/2011 à 18:59 par Intrigué

    Ba moi je constate l'inverse Bernard sur Paris 12 et Vincennes...désormais le joli bandeau jaune "nouveau prix" refait son apparition sur se loger ;-)

    http://www.seloger.com/re cherche.htm?pxbtw=NaN/500 000&surfacebtw=50/NaN&idt t=2&tri=a_ville&ci=750111 ,750112,940080&bclannpg=1 &idtypebien=1&sibaissepri x=1&idqfix=1

  • 0 Reco 07/12/2011 à 18:22 par bernard

    ben moi honnetement j ai pas cette impression!
    je cherche un 3 pieces sur saint denis (93) ,ben c est pas la joie!
    en se balladant en ville on voit partout "vendu par".
    les pancartes fleurissent partout.le marche s est reduit a peau de chagrin et les prix sont hallucinant si on cherche autre chose qu un habitat type annee 1970(hlm quoi!)
    et dire qu il y a 7 ans au smic j avais pu acheter un 2 pieces ,aujourd hui avec le double de salaire je galere pour trouver un 3 pieces et encore en y ajoutant dans mes revenus l eventuel location du 2 pieces.
    et honnetement si j ai percu une legere baisse en septembre/octobre c ets bel et bien finit
    je me rend plutot compte que ce qui devait etre vendu l a ete et ce qui ne l a pas ete a ete retirer du marche!

  • 0 Reco 07/12/2011 à 18:06 par Zeusinoute

    Flaubert : c'est quoi le problème de l'Allemagne ?

  • 0 Reco 07/12/2011 à 17:03 par Manu

    On y est. Baisse de 20 % d'ici l’élection présidentielle, et qui se poursuivra au delà.
    Vous avez remarqué le nombre d'AI qui restent derrière leurs vitrines et qui s'emmerdent ? Ils répondent de temps en temps au téléphone mais ce qui représente 90% de leur temps, à savoir faire visiter des apparts aux acheteurs, on dirait qu'ils le passent en agence maintenant...

  • 0 Reco 07/12/2011 à 16:41 par En gros

    le marché est tellement haut qu'il ne tient qu'avec les conditions de crédit extrêmement favorables de ces dernières années. Quelle surprise...

  • 1 Reco 07/12/2011 à 16:20 par Flaubert

    @Mister Dub;
    Si ça peut vous faire plaisir de pleurer. A vot'bon coeur.
    Mais pleurera bien qui pleurera le dernier et je ne sois pas sûr que ce soit eux!

  • 2 Reco 07/12/2011 à 16:18 par MISTER DUB

    ben voyons! ca serait pas plutôt la forte bulle de l immobilier qui ferait chuter la note? lol
    l immobilier ca baisse jamais! c est une valeur refuge! le dispositif scellier c est le top! lol et ben messieurs de la fnaim, promoteurs et autres agents verreux; ADIOS!! je plains juste tous ces gens qui se sont endettés sur 35 ans pour des biens pourris qu ils n arriveront jamais à revendre! pleurez braves gens!!

  • 2 Reco 07/12/2011 à 16:17 par Flaubert

    Pourquoi pas une baise de 100%? Tant qu'à faire.
    Mais franchement l'Allemagne vous y habiteriez?
    Pourquoi pas la Sibérie. Il parait que là on peut se loger pour pas grand chose.
    Voir rien du tout; il suffit d'aller manifester à Moscou contre Poutine.
    Je vous assure Allemagne le plan est imparable. En plus on est nourri.
    Vive la Sibérie!

  • 0 Reco 07/12/2011 à 16:03 par Allemagne

    Regarder en Allemagne, les prix n'ont rien à voir avec la France, alors que leur économie est meilleur. et ce malgrès une densité de population plus forte.
    Non vraiment, une baisse de 50% de l'immo seraient bien pour tout le monde, c'est autant d'argent de plus pour le pouvoir d'achat

  • 0 Reco 07/12/2011 à 15:38 par mr.lol

    Ben voyons !
    Esperont que l'immo ne baisse pas trop !

  • 1 Reco 07/12/2011 à 15:14 par exchanger

    il faut que l immo baisse, pauvre de..ile tu ne vois pas que les gens souffrent, et je ne te parle pas de smicards et autres cas sociaux, la couche moyenne qui bosse, qui se leve tot et qui attendent tjs les promesses de ton sarko: travaillez plus pour gagner plus!
    -30% d'ici 2 ans pour faire repartir la machine!

  • 1 Reco 07/12/2011 à 15:09 par Flaubert

    Touati nous fait peur mais son jeu est clair: si la gauche passe tout s'effondre. Donc voter Sarko.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...