Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierjeudi 14 juillet 2016 à 14h18

Voici la maison la plus chère de Londres


Le site Business Insider a déniché la maison la plus chère de la capitale britannique
Le site Business Insider a déniché la maison la plus chère de la capitale britannique
Le site Business Insider a déniché la maison la plus chère de la capitale britannique (©AFP)

Pour s'offrir cette luxueuse bâtisse de 1.000 m², il faut débourser quelque 65 millions d'euros. Mais à ce prix-là, il n'est pas certain qu'elle trouve preneur. Car depuis, le Brexit est passé par là...

(LaVieImmo.com) - Les Anglais adorent les maisons. En 2015, 85% de la population occupaient une villa, selon des chiffres du Crédit Foncier. Et comme partout, les prix au mètre carré varient selon les régions. À Londres, le prix moyen d’un logement dépasse les 550.000 livres (650.000 euros). Bien sûr, la capitale britannique regorge aussi de luxueuses demeures, que seuls les riches investisseurs peuvent s’offrir. Le site Business Insider y a ainsi déniché la maison la plus onéreuse.

Il s’agit d’un immeuble de 4 étages classé "Grade II", un édifice suffisamment important pour être préservé avec une attention particulière. Située à Belgravia, le quartier le plus cher de Londres considéré comme le fief des ambassadeurs, cette bâtisse d’environ 1.000 m² au luxe "néo-classique" devrait séduire une clientèle fortunée. Elle comprend 7 chambres, 6 salles de bain, 3 salons de réception ainsi qu’une piscine intérieure.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Évidemment, pour s’offrir cette somptueuse demeure, il faudra tout de même débourser quelque 55 millions de livres (65 millions d’euros), soit 65.000 euros le m². C’est plus de trois fois le prix au m² des appartements les plus chers de Londres ! Avis aux amateurs. En revanche, il n’est pas certain que son propriétaire trouve preneur, à moins de faire des efforts sur le prix. Car depuis, le Brexit est passé par là.

Le pire est-il à venir ?

Selon certains spécialistes, c'est surtout le segment du luxe qui risque gros. Depuis quelques mois, les acheteurs négocient les prix dans la perspective d'une sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne et on assiste à une baisse régime sur le "premium", confiait sur BFM Business le patron d'une agence implantée à Londres. Cette situation risque donc de s'amplifier dans les mois qui viennent.

En revanche, l'immobilier traditionnel ne devrait pas plonger. Il y a toujours une forte demande pour des biens "d'entrée de gamme" autour de 400.000 livres (495.000 euros), les petits appartements de 1 ou 2 pièces continuent à se vendre "comme des petits pains", estime Christophe Chambon. Pas d'écroulement en vue sur ce marché, en tout cas dans l'immédiat.

En juin, l’immobilier de prestige a connu une baisse des tarifs de 0,2% tandis que ceux des locations ont fondu de 3%. Mais les choses pourraient se corser au cours des douze prochains mois, sur fond d’incertitudes entourant l’avenir du pays. Le courtier finnCap table pour sa part sur une baisse des prix immobiliers de 10 à 20%, dans les quartiers huppés du centre de Londres.

Julien Mouret - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...