Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 8Paru le vendredi 1 juin 2007 à 00h00

Rectificatif


Une erreur s'est glissée dans l'encadré Les dangers du prêt in fine, publié dans le n° 3 de La Vie Immobilière. Ce dispositif permet à l'emprunteur de ne rembourser que les intérêts de la dette pour solder l'emprunt à terme. Dans notre exemple, un investisseur emprunte 100 000 euros à 4,21 % (assurance à 0,1644 % incluse pour un emprunteur de 30 ans). La mensualité est de 351,50 euros, couverte par les loyers perçus. Dans le même temps, l'acquéreur place 30 000 euros sur une assurance vie à 4,5 %. A la clôture du compte, l'épargnant dispose de 45 865 euros (et non 63 401 euros comme indiqué), déduction faite des prélèvements sociaux pour solder une partie de sa créance. Restent 54 135 euros que l'acquéreur doit rembourser. In fine, si l'on compte les 30 000 euros d'apport personnel, l'emprunteur aura déboursé 84 135 euros au lieu de 100 000. Intéressant si la performance de l'assurance vie est au rendez-vous. (Nouvelle simulation réalisée par Cafpi)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...