Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 14Paru le vendredi 1 février 2008 à 00h00

Remplacer sa chaudière


Les chaudières de la dernière génération offrent des performances bien supérieures aux précédentes.

Votre chaudière s'essouffle ? Remplacez-la, vous avez tout à y gagner. En principe, l'installation doit être renouvelée tous les quinze ans. Au fioul, au gaz ou au bois, les produits récents permettent de réduire la consommation d'énergie et sont bien moins nocifs pour l'environnement. Selon l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), les chaudières à condensation assurent un rendement supérieur de l'ordre de 20 % par rapport à une chaudière standard récente. Résultat : des économies de consommation de 15 à 20 %. « Le retour sur investissement peut se faire en cinq ans », estime Thierry Nille, directeur marketing de De Dietrich Thermique.

Différents éléments entrent en ligne de compte pour déterminer le bon modèle : la taille du logement, son isolation, les besoins en eau chaude, le nombre d'occupants, les types de radiateurs, le climat de la région... La chaudière à bois, énergie renouvelable et neutre en termes de gaz à effet de serre, intéressera plus particulièrement ceux qui peuvent se procurer du bois gratuitement ou à faible prix. En effet, elle est onéreuse à l'achat : « Il faut compter de 2 000 à 3 500 euros pour une chaudière à bûches et de 3 000 à 12 000 euros pour un modèle à granulés », estime Jean-Christophe Pouet, de l'Ademe. Privilégiez les modèles labellisés Flamme verte.

Pour une chaudière murale au fioul ou au gaz en habitat individuel, les tarifs oscillent plutôt entre 1 500 et 5 000 euros. Le prix ne détermine pas forcément la puissance : il est davantage lié à la qualité, et donc à la durée de vie du matériel. Profitez des subventions et crédits d'impôt pour alléger votre facture. Préférez un modèle ventouse qui peut être installé même si vous ne disposez pas de conduit de cheminée.

Pour la production d'eau chaude sanitaire, « il est très facile de coupler une chaudière avec des capteurs solaires, moyennant de 3 000 à 4 000 euros », affirme Jean-François Battoue, directeur commercial chez Gaz de France. Une solution écolo qui nécessite néanmoins une chaudière en appoint pour prendre le relais les jours de grisaille ! « L'avenir est à la multiénergie », soutient Thierry Nille.

Quelle que soit la solution adoptée, vous pouvez mettre en place un système de régulation pour maintenir la température au degré choisi. « Equipée d'une sonde extérieure, la chaudière anticipera les variations du climat pour éviter que l'intérieur se réchauffe ou se refroidisse », détaille Jean-François Battoue. Et si vous partez à la campagne, pensez au pilotage par téléphone : simple comme un coup de fil, il vous permettra de mettre en route à distance le chauffage de votre maison pour être au chaud dès votre arrivée !

Les prix indiqués sont hors main-d'oeuvre.

Muriel Breiman

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...