Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 6Paru le dimanche 1 avril 2007 à 00h00

S'installer à Lyon la Part-Dieu


Position stratégique et prix encore accessibles font de ce quartier situé sur la rive gauche du Rhône un pôle d'attraction toujours très prisé.

Autour de la gare TGV qui porte son nom, la Part-Dieu, deuxième pôle tertiaire de France, est l'un des quartiers les plus dynamiques de Lyon. C'est ici que les prix de la pierre ont le plus augmenté l'année dernière et, de façon générale, depuis 2001. En 2006, le prix du mètre carré a ainsi grimpé de 21 %, alors que l'ensemble du marché lyonnais enregistrait une hausse de 10 % seulement. On y trouve en majorité des résidences récentes, datant des vingt dernières années, et se monnayant aux alentours de 2 800 euros le mètre carré.

Ces prix abordables par rapport aux autres quartiers du centre font de la Part-Dieu le secteur de prédilection des jeunes primo-accédants. Ainsi, ce couple qui attend un deuxième enfant a quitté une location du 6e arrondissement voisin pour acheter un trois-pièces de 82 m2 rue de l'Abondance. Outre les Lyonnais eux-mêmes, la Part-Dieu attire aussi de nombreux acheteurs venant de l'extérieur, davantage pour sa notoriété, sa position stratégique autour de la gare et ses commodités que pour son charme. « La première approche de Lyon se fait par la gare, constate Gilles Vaudois, de l'agence Laforêt ; c'est le pôle d'accroche de ceux qui ne connaissent pas la métropole. » Enfin, autre partie de la clientèle, les cadres supérieurs qui cherchent prioritairement à s'installer dans ce quartier pour des raisons pratiques. « Quand on est muté à Lyon, on achète ici parce qu'on sait qu'on pourra facilement bouger », poursuit Gille Vaudois. C'est le cas de ce jeune ménage sans enfants venant de Sartrouville (Yvelines) qui a élu domicile rue Antoine- Charial dans un 63 m2 payé 204 000 euros. Rue Saint-Antoine, un trois-pièces de 70 m2 a été cédé 222 000 euros à une quadra souvent en déplacement. « Ce que j'apprécie ici, c'est le côté pratique plus que l'art de vivre », explique t-elle.

Le quartier, globalement composé de résidences de moyenne gamme, compte quand même quelques constructions de haut standing comme les Jardins d'Orsay, dont les prix naviguent autour de 3 600 euros le mètre carré. Bon à savoir : les acquéreurs recommencent à avoir la main. Le marché de la Part-Dieu tend néanmoins à ralentir, concurrencé par celui de Villeurbanne, la commune voisine, qui affiche des prix inférieurs à prestations égales, mais également par les nouveaux quartiers de Vaise et de Gerland, qui ont tous les arguments pour attirer les primo-accédants

Catherine Lagrange

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...