Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 9Paru le dimanche 1 juillet 2007 à 00h00

Studios pour étudiants à Cergy (95)


Grâce aux efforts de rénovation entrepris dans certains quartiers par la mairie, la commune du Val-d'Oise attire toujours plus d'investisseurs.

ACergy, les propriétaires de petites surfaces n'ont que l'embarras du choix pour trouver un locataire. Les 12 500 étudiants de l'université auxquels s'ajoutent les 3 700 élèves du campus de l'Essec, sans compter ceux des multiples autres écoles et instituts, nourrissent largement la demande et poussent les prix des studios à la hausse.

La ville se découpe traditionnellement en trois quartiers, résultat de trois phases successives de développement : Cergy-Préfecture et ses tours des années 1980, Saint-Christophe, plus populaire, et ses petits immeubles des années 1990, et enfin, le plus récent, Cergy-le-Haut et ses voies aux noms fantasmagoriques, comme la rue du Désert-aux-Nuages... Un brin de poésie dans une ville très étendue, desservie par trois stations du RER A et donc reliée directement au centre d'affaires de la Défense et à Paris.

Si Saint-Christophe a souffert un temps d'une mauvaise réputation, sa cote s'est aujourd'hui bien améliorée. « Désormais, tous les quartiers sont recherchés et les prix des studios apparaissent plutôt homogènes, constate Laurence Battist, de l'agence CPH Immobilier. Selon la surface et la qualité des prestations, les tarifs oscillent entre 75 000 et 120 000 euros. » A Cergy-Préfecture, un studio de 18 m2 nécessitant quelques travaux, situé dans un immeuble de bon standing proche de toutes les commodités, s'est ainsi vendu 85 000 euros. Un autre de 21 m2 est parti pour 88 000 euros à Cergy-le-Haut, soit 4 200 euros le mètre carré.

Les petites surfaces des résidences étudiantes sont également très prisées des investisseurs. Mais aussi des parents qui, faute d'avoir trouvé une location, en font l'acquisition pour y loger leurs enfants pendant leurs études. Ces studios meublés de 17 ou 18 m2, loués autour de 550 euros charges comprises, se paient environ 70 000 euros. La demande est si forte qu'il vaut mieux réagir rapidement : les affaires se concluent la plupart du temps en quelques jours

Muriel Breiman

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...