Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmpruntermardi 21 octobre 2008 à 19h05

2008, année noire pour la production de crédits immobiliers


(©LVF 2007)

(LaVieImmo.com) - Crise financière oblige, le mouvement de contraction du marché des crédits immobiliers a gagné de l’ampleur au cours de l’été, selon l’Observatoire du financement des marchés résidentiels, publié mardi par le Crédit Logement et l’institut CSA. Aucune amélioration n’est en vue, et l’année s’annonce d’ores et déjà comme le plus mauvais cru depuis 2004.

La production de crédits immobiliers aux particuliers a chuté de plus de 26% en valeur au cours du seul troisième trimestre. Pour mémoire, le premier semestre s’était soldé par un repli de 11%, déjà jugé alarmant. Le volume de crédits accordés accuse sur les neuf premiers mois de l’année une baisse de 16.4%, plus marquée pour les prêts à l’accession dans le neuf (-18.7%) que dans l’ancien (-15.5%). La tendance devrait se confirmer, et l’Observatoire prévoit qu’à la fin de l’année la production de crédits immobiliers affichera une baisse comprise entre 17 et 22% sur douze mois - pour un montant attendu dans une fourchette de 133.4 à 140.4 milliards d’euros, contre un record de 170.2 milliards en 2007. Soit un plus bas depuis les 118.6 milliards de l’année 2004.

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

« Ces chiffres ne contiennent pas vraiment de surprise », commente Michel Mouillart, professeur à l’Université de Paris X et auteur de l’étude. « Le mouvement de recul que nous observions au premier semestre s’est bien accéléré au troisième trimestre, et on ne peut pas anticiper d’amélioration avant la fin de la crise financière internationale ».

Hausse des taux, baisse des durées

L’Observatoire montre également que les taux des prêts du secteur concurrentiel ont continué de progresser au troisième trimestre, à 4.97% en moyenne contre environ 4.70% au premier semestre. Depuis la fin du mois de septembre, les taux se maintiennent au-dessus du seuil des 5%, qu’ils n’avaient plus depuis la fin de l’année 2002. « Compte tenu des difficultés que rencontrent actuellement les établissements de crédit, cette hausse des taux est finalement plutôt modérée », tempère Michel Mouillart.

A noter enfin que la durée moyenne des prêts bancaires accordés poursuit le mouvement de repli amorcé à l’automne 2007. Elle ressort à 219 mois en moyenne au troisième trimestre (dont 218 au seul mois de juin), contre 221 mois au deuxième trimestre.

E.S.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...