Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmpruntermercredi 21 octobre 2015 à 12h57

Ces villes où le pouvoir d'achat immobilier progresse


Le pouvoir d'achat immobilier augmente dans plusieurs villes en octobre
Le pouvoir d'achat immobilier augmente dans plusieurs villes en octobre
Le pouvoir d'achat immobilier augmente dans plusieurs villes en octobre (©Fotolia)

Alors que les taux restent globalement stables, le pouvoir d’achat immobilier continue lui de progresser dans certaines villes du sud de la France, à en croire une étude de Meilleurtaux.

(LaVieImmo.com) - Il fait toujours bon vivre dans le sud de la France. Selon une étude de Meilleurtaux, certaines grandes villes ont vu leur pouvoir d'achat immobilier augmenter en octobre, comparé au mois précédent.

Pourtant, les taux d’intérêt n'ont pas vraiment évolué par rapport à septembre. Enfin, ça dépend pour qui. En effet, "les bons profils sont toujours très courtisés" et profitent parfois de conditions de crédit exceptionnelles, explique le courtier en crédit dans son dernier baromètre sur les taux.

Toutefois, il ne faut pas se leurrer puisque "peu d’élus pourront accéder à ce taux de 1,95% sur 20 ans, réservé en Ile-de-France et dans le sud-ouest aux moins de 35 ans avec des revenus élevés - voire très élevés", prévient Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com.

Durant la première quinzaine d’octobre, le réseau a relevé des taux sur 20 ans autour de 2% pour les "excellents dossiers", triés sur le volet selon différents critères (apport, revenus, âge). De faibles taux qui cachent en réalité de fortes disparités selon les villes.

Paris et Marseille font le grand écart

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Ainsi, d’après le spécialiste, un particulier empruntant sur cette durée -avec 1.000 euros de mensualité et une capacité d’emprunt de 195.000 à 198.000 euros- peut acquérir un bien d’une surface de 81 mètres carrés à Toulouse ou à Montpellier.

Un bon point pour ces deux villes, qui se partagent la 2e place au classement du pouvoir d’achat immobilier, établi par Meilleurtaux. Suivent Strasbourg (4e), Nantes (5e) et Lille (6e), où l'on peut acheter à budget équivalent un logement compris entre 71 et 79 mètres carrés. A Lyon ou à Nice, le pouvoir d’achat immobilier atteint environ 50 mètres carrés.

Tout en bas du classement on retrouve Paris, considérée par le courtier comme la plus mauvaise élève avec seulement 24 mètres carrés finançables, compte tenu des prix élevés de l'immobilier dans la capitale de la France (7.880 euros/m²) comparé aux autres villes.

Et si la Ville Lumière affiche une légère hausse de pouvoir d'achat (+1 mètre carrés entre septembre et octobre), l'écart avec Marseille est impressionnant: 70 mètres carrés entre les deux villes. Pas étonnant que la cité phocéenne figure en tête de ce top 10, avec 94 mètres carrés de surface pour 1.000 euros de mensualité...

Julien Mouret - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 1 Reco 23/10/2015 à 14:05 par sentury23

    Pour prédire les évolutions de l'immobilier, il y a 3 cas de figure.

    CAS1: Lorsqu'il y a 5 vendeurs et 100 acheteurs, le prix du marché, c'est celui des 5 acheteurs les plus riches.
    CAS2: Lorsqu'il y a 100 vendeurs face à 100 acheteurs, les acheteurs les plus riches prennent les plus "belles" maisons, et les plus pauvres prennent les plus "moches".
    CAS3: Lorsqu'il y a 100 vendeurs face à 5 acheteurs, alors il n'y a plus de concept de prix du marché. Seuls les vendeurs les plus désespérés vendent.

    Actuellement l'indice iti donne le nombre d'acheteurs par vendeur (Cherchez "indice de tension immobilier - indice iti") en France est de 0,4. Il y a presque 3 fois plus de vendeurs que d’acheteurs!!! On est de plus en plus dans le CAS#3.
    De plus, le papyboom, le chomage, les emplois précaires, la fuite des investisseurs, la baisse des loyers, la montée des taxes proprio, la fuite des retraités à l'étranger (Portugal, Thailande, Belgique...), la baisse de la vente de crédits (cherchez "accord de Bâle III") la remontée de la courbe de dépendance des français, poussent à anticiper une situation dégradée pour les vendeurs.
    Et je ne parle même pas des taux qui pourraient augmenter. Century21 annonce qu'une hausse des taux de 1% fera mécaniquement baisser les prix de 15%. Cela fera un grand manque à gagner pour les vendeurs. (Cela ne changera rien pour les acheteurs qui devront donner plus à a la banque et moins au vendeur).


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...