Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmpruntermardi 28 avril 2015 à 09h24

Comment financer son projet immobilier après 50 ans


Quelques règles pour faciliter son accès au financement, selon Empruntis
Quelques règles pour faciliter son accès au financement, selon Empruntis
Quelques règles pour faciliter son accès au financement, selon Empruntis (©dr)

Financer son projet immobilier après 50 ans, c’est possible ! Il existe même des solutions pour les emprunteurs de plus de 70 ans. A condition de bien préparer son dossier…

(LaVieImmo.com) - Chez Empruntis, plus d’un tiers (34 %) des dossiers déposés par les plus de 50 ans auprès du spécialiste du crédit sont finançables, soit presque autant que sur le segment 18/30 ans (36 %).

« Contrairement à l’idée reçue, l’âge charnière où l’accès au crédit se complexifie ne se situe pas à 50 ans, mais autour de 57/58 ans avec la proximité de la retraite », explique Cécile Roquelaure, Directrice Communication & Etudes d’Empruntis.

Passé l’âge charnière, des solutions sont proposées pour des emprunteurs n’ayant pas d’apport issu de l’épargne, ou pour les personnes de plus de 70 ans. La recette du succès : « il faut prendre conseil et appliquer quelques bonnes pratiques », insiste le professionnel.

D'après le courtier, l’emprunteur de plus de 50 ans* représente 13 % des demandes déposées et 11 % des dossiers finançables (avec proposition de banque). A noter aussi que 2 emprunteurs sur 3 sont des primo-accédants en 2014 (64,51 %), et que 13,29 % des emprunteurs de plus de 50 ans sont retraités (14,74 % en 2013).

Les cinq règles à respecter pour faciliter son accès au financement :

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Prendre en compte ses revenus actuels et ses revenus à venir après la retraite

  • Faire des simulations de pensions de retraite avant de présenter le dossier en banque
  • Valoriser la bonne gestion de ses comptes : le reste à vivre d’aujourd’hui et demain

Valoriser ses avoirs

« Si pour des emprunteurs plus jeunes, les revenus et la perspective d’évolution l’emportent, l’emprunteur doit valoriser son patrimoine s’il en détient un (compte-épargne, assurance vie, autre bien immobilier…) », indique le spécialiste. Cela représentera une garantie supplémentaire pour la banque et donc un moyen de négociation.

Adapter la durée de son prêt à la couverture décès

Selon le courtier, elle peut aller jusqu’à 80 ans selon le contrat individuel choisi.

Bien choisir son assurance-emprunteur

En effet, elle peut être une contrainte importante et peut peser lourd dans le coût global du crédit. Dans ce contexte, Empruntis conseille de :

  • Privilégier le contrat groupe si l’âge et l’état de santé le permettent, les contrats individuels sont plus regardants (formalités médicales). La très grande majorité des contrats groupe s’arrête en souscription à 65 voire 69 ans, mais les offres évoluent.
  • Privilégier les types et niveaux de couverture et leur durée d’application plus que l’aspect prix

Proposer des garanties comme le nantissement d’une part du patrimoine

En d’autres termes, il faut garantir le remboursement du prêt grâce à une assurance-vie ou un compte d’épargne, ou bien proposer l’hypothèque d’un bien existant en cas de refus des organismes de caution. Attention, ces solutions seront plus longues à mettre en œuvre, prévient Empruntis.

* Chiffres issus de la base Empruntis, avril 2015. Définition d’emprunteur : dossier déposé sur le site empruntis.com, ayant au moins une réponse de banque (finançable) avec promesse de vente signée.

Comparez gratuitement les offres de crédit de plus de 100 banques

Julien Mouret - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 04/05/2015 à 12:55 par jess

    Intéressant... merci

  • 0 Reco 01/05/2015 à 23:10 par Steve

    Oui le recours c'est le médiateur des établissements financiers.
    Ceci dit en France, les banquier sont plutôt a y regarder 2 fois en termes de capacité à rembourser et à vivre.. Et puis faire un crédit veut pas dire être administre et assiste: à vous de bien calculer si avec votre retraite vous y arrivez avec le crédit.
    En tous cas l'immobilier sur le tard va se développer c est certain car le 1 et truc à penser pour sa retraite c est d'être chez soi donc proprio.

  • 0 Reco 28/04/2015 à 21:49 par Jess

    Bonne question, qui peut aider svp ??

  • 1 Reco 28/04/2015 à 19:00 par Doriandoy

    Existe-t-il un recours contre les banques qui prêtent à des futurs retraités si elles ne tiennent pas compte du reste à vivre d'après le passage à la retraite?


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...