Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmpruntermardi 25 août 2015 à 16h08

Compte Facebook et crédit immobilier pourraient bientôt ne pas faire bon ménage


Facebook pourrait-il nuire au crédit immobilier ?
Facebook pourrait-il nuire au crédit immobilier ?
Facebook pourrait-il nuire au crédit immobilier ? (©Pixabay)

Le réseau social a déposé un brevet au début du mois d'août lui permettant de savoir si ses utilisateurs sont fiables financièrement. Les banques pourraient s'engouffrer dans la brèche.

(LaVieImmo.com) - Une banque pourra-t-elle vous refuser un prêt immobilier à cause... de votre compte Facebook ? Comme le rapporte Le Figaro, le célèbre réseau social est en train de développer une technologie permettent d’analyser les interactions et discussions de ses membres, afin d’évaluer les flux financiers de ces derniers. En fonction des relations, contacts et échanges sur le réseau, les banques pourraient en effet bientôt être en mesure de savoir si votre profil est favorable afin qu’elle vous prête de l’argent pour financer votre achat immobilier, indique le quotidien.

Comment ça marche ? Selon le brevet déposé par la firme de Mark Zuckerberg, les établissements de crédit auront accès aux « notes de crédits des amis Facebook de l’individu, et de toutes les personnes à qui elle est connectée sur le réseau social dont les données sont consultables », précise le quotidien. De quoi permettre à la banque sollicitée pour un prêt de faire son choix.

Une pratique discriminatoire ?

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Mais la pilule pourrait ne pas passer auprès des autorités américaines.Toujours selon le quotidien, la Federal Trade Commission proscrit en effet toute forme de discrimination des banques envers leurs clients, en fonction de l'âge, du sexe, de la couleur de peau ou de la religion. Quid des ressources financières ? La question reste ouverte, tandis que Facebook s’est pour le moment refusé à tout commentaire.

Reste que plusieurs start-ups ont déjà flairé le filon de la surveillance rapprochée des clients des banques. Outre -Atlantique, on trouve des sociétés comme Affirm ou Earnest qui, cette fois-ci, ne misent pas sur le « flicage » mais plutôt sur le fait d’aider les gens à obtenir un prêt, en fournissant davantage de données pour étayer les informations financières. Autant de pratiques qu'il s'agira de réglementer.



Comparez gratuitement les offres de crédit de plus de 100 banques

André Figeard - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...