Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmprunterjeudi 17 mars 2016 à 09h49

Crédit immobilier : le taux fixe va-t-il disparaître ?


Vers un retour du taux variable?
Vers un retour du taux variable?
Vers un retour du taux variable? (©dr)

Les autorités européennes s'inquiètent de la guerre des taux bas à laquelle se livrent les banques. Que se passera-t-il quand la BCE cessera de faire tourner la planche à billets à plein régime? Elles pourraient donc les restreindre dans leur capacité à proposer des crédits à taux fixe.

(LaVieImmo.com) - Le taux fixe des crédits immobiliers va-t-il disparaître? Mercredi 16 mars, le haut conseil de stabilité financière a lancé un nouvel avertissement. Il considère que les banques prêtent à des taux trop bas. Ce faisant, elles prennent trop de risques. Le régulateur européen est donc à la manœuvre. Et elle s'apprête à siffler la fin de partie.

Cette nouvelle offensive pourrait totalement chambouler le marché de l'immobilier français. Pour les autorités européennes en effet, la machine s'est emballée. Si les taux sont si bas, c'est parce que les banques se livrent une concurrence acharnée pour capter les clients. Or, grâce à la politique monétaire très souple de la Banque centrale européenne, les établissements prêteurs se financent eux-mêmes à des conditions très avantageuses. Du coup, elles poussent aujourd'hui le curseur au maximum.

Les meilleurs taux pas réservés aux meilleurs dossiers

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

L'exemple en France est criant. Selon le courtier Meilleurtaux, 75% des banques proposent aujourd'hui des taux inférieurs à 2,10%. Il y a un an, elles n'étaient que 20% à proposer des niveaux aussi bas! Le problème, selon ce courtier, c'est qu'elles ne réservent pas ces taux hyper attractifs aux très bons dossiers.

Ce qui inquiète les régulateurs, c'est qu'elles prêtent à taux fixe. Donc si le taux de la dette à 10 ans, sur lequel sont indexés les taux d'emprunt immobilier, repart à la hausse, les établissements financiers se retrouveront en difficulté. Avec les risques systémiques que l'on connaît. D'où cette idée des régulateurs: obliger les banques à mettre plus de capitaux en réserve. Elles seront alors obligées, soit de lever le pied, soit de proposer des taux variables. Un bon moyen pour transférer le risque aux emprunteurs. Mais aussi un véritable choc culturel, dans un pays comme la France où le taux fixe est devenu la norme.

Comparez gratuitement les offres de crédit de plus de 100 banques

Par Caroline Morisseau, édité par N.G.

©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...