Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmpruntervendredi 12 août 2011 à 16h27

Crédit immobilier : "Les fondamentaux du marché restent sains"


Le crédit immobilier français n'apparaît pas pour l'heure menacé, selon Cafpi
Le crédit immobilier français n'apparaît pas pour l'heure menacé, selon Cafpi
Le crédit immobilier français n'apparaît pas pour l'heure menacé, selon Cafpi (©dr)

« Il n’y a pas lieu de paniquer » au sujet de l’impact de la crise financière sur les conditions de crédit. C’est ce que déclare le courtier en crédit Cafpi dans un communiqué, qui estime que les fondamentaux du marché ne sont pas impactés. Pour l'instant...

(LaVieImmo.com) - « Pour l’heure, la fébrilité des marchés financiers n’a pas d’impact sur les conditions de crédit. Les taux des OAT restent stables et à des niveaux bas », indique le courtier. Le maintien de ces taux, qui servent de référence aux banques pour leurs taux fixes, entraîne un « statu quo sur les conditions de crédit accordées aux particuliers ». Pour le moment, donc, tout va bien sur les taux de 10,15 ou 20 ans. Les plus couramment utilisés pour les prêts immobiliers.

Pas de calcul spéculatif

D’après Cafpi, « les fondamentaux du marché restent sains, tant dans la demande que dans l’offre ». En partie parce que l’acquisition d’un bien immobilier en France reste guidé par le « besoin de se loger et non par un calcul spéculatif », contrairement dans d’autres pays où une bulle immobilière existe.

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Jeudi, le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, rassurait les Français sur la santé des banques après les différentes rumeurs de faillite. Selon lui, « les évolutions récentes des marchés boursiers n’affectent pas la solidité financière des banques françaises et la capacité de résistance dont elles ont fait preuve depuis le début de la crise ».

Vigilance

Mais tout scénario de crise n’est pas pour autant à exclure, selon Cafpi : ce qui pourrait arriver « si les banques perdaient à nouveau confiance, on pourrait assister au même phénomène [qu’après la faillite de Lehman Brothers, en 2008, NDLR]. En outre, la dégradation de la note de la France aurait pour conséquence immédiate de renchérir les taux d’emprunt d’Etat et donc les OAT ». Dans cette hypothèse, les particuliers assisteraient à une nouvelle hausse importante des taux fixes.

André Figeard - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 16/08/2011 à 13:55 par Nicolas

    Les taux d’intérêt bancaires vont augmenter à la rentrée et l’année prochaine, si le gouvernement n’encadre pas les prix des terrains constructibles , la chute de la construction ( - 20%) va se poursuivre ce qui signifie moins de rentrée de TVA, moins d’emploi et de rentrée d’impôts. N’achetez pas de bien immobilier au prix de ces trois dernières années, vous ne faites qu’entretenir la spéculation.

  • 0 Reco 15/08/2011 à 12:14 par antoine

    cafpi traine un tas de casseroles de la marque Apolonia entre autre.. ahahhahaha

    leur crédibilité est proche de zero.

  • 0 Reco 15/08/2011 à 12:13 par antoine

    cafpi.. ahahhaha vous les croyez? Faites une recherche internet sur leur passe et leur deboire avec l'affaire Apolonia.. :)) vous verrez quelle est leur crédibilité...

  • 0 Reco 14/08/2011 à 11:21 par Exploited

    Super cette hausse! Ca permet d'augmenter le patrimoine des papy-boomers rentiers!

  • 4 Reco 14/08/2011 à 10:52 par antoine

    je propose une revolution comme en Israel, sur l'immobilier: les prix en Ile de France ont grimpe de 40% en deux ans. Il est temps de manifester!

    Qui est partant? je vais creer un site facebook.

  • 1 Reco 13/08/2011 à 14:07 par fred

    l analyse d analyste est tout a fait exacte

  • 2 Reco 13/08/2011 à 04:39 par Analyste

    @Druze
    Un mec chiant, c'est un mec qui parle de ce qu'il connaît ? Si tu veux des chiants qui parlent de foot, va au PMU du coin.

  • 1 Reco 13/08/2011 à 02:01 par antoine

    parler donc a Mr Cafpi et les rapports de son entreprise avec Apollonia sont, eux aussi, sain..:))))

  • 0 Reco 12/08/2011 à 22:14 par Imortderire

    Allez demander à vos conseillers financier, directeurs de banque ou autres, si les taux de crédit immobilier vont baisser à la rentrée...Les OAT blah blah blah etc...

    C'est ce que j'ai fait aujourd'hui chez HSBC et à la Société générale ou sont mes comptes :

    On m'a rigolé au nez :)))))))))

    Faites de même vous comprendrez mieux ;)

  • 3 Reco 12/08/2011 à 17:11 par Druze

    Mais oué analyste. Toi t'es au courant de tout, mec; tu captes tout mieux quer tout le monde mon gars. Pas trop chiant ?

  • 4 Reco 12/08/2011 à 17:06 par Analyste

    Le taux des OAT ne sert pas de référence pour la fixation des prêts à taux fixe. Ces histoires d'OAT qui sert de référence, c'est ce que les responsables financiers et directeur de réseau racontent aux pauvres bougres derrière les guichet, parce que c'est une histoire simple à comprendre.
    Le prix des crédit aujourd'hui, c'est le coût de funding de la banque plus les coûts fixes plus la marge : soit prix de transfert de la liquidité au réseau plus marge commerciale.
    Le coût de funding est totalement indépendant de l'OAT.
    L'OAT c'est le coût de funding de l'Etat français, qui dépend des risques de l'Etat français et du marché de la dette de l'Etat français. Le coût de funding de la banque X est différent du coût de funding de la banque Y et n'est en rien du tout corrélé ni lié ni de près ni de loin au coût de funding de l'Etat.
    Ces types de Capfi sont des chèvres en finances, tout comme ces journalistes qui répètent ce qu'on leur dit d'écrire sans se demander si c'est vrai ni chercher à comprendre si ce qu'on leur dit tient debout.
    Actuellement, les coûts de funding des banques explosent (cause = craintes qu'elles fassent faillite, fermeture du marché interbancaire et coupure des lignes de crédit) tandis que le coût de funding de l'Etat diminue (cause = intervention de la BCE et maintien d'un rating AAA) et que le coût du CDS sur l'Etat explose (cause = une poignée de hedge fund et de salles de marché font un max de ventes à terme sur la dette).

  • 2 Reco 12/08/2011 à 16:28 par Poluxx

    Mais bord.. ! ouvrez donc les yeux sur ce qu'il se passe !

  • 2 Reco 12/08/2011 à 16:20 par pongolo

    Un chef d'oeuvre de langue de bois.
    Tout va très bien Madame la Marquise ...... tout va très bien ...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...