Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmprunterjeudi 14 août 2014 à 12h36

Crédit immobilier : Les taux bas menacent les marges des banques


Certaines banques pourraient décider de ne plus suivre le mouvement de baisse de taux
Certaines banques pourraient décider de ne plus suivre le mouvement de baisse de taux
Certaines banques pourraient décider de ne plus suivre le mouvement de baisse de taux (©Fotolia)

Les marges des établissements de crédit fondent dans le contexte actuel de taux au plancher. En cause : les vagues de renégociations de crédit, selon Les Echos.

Si les emprunteurs peuvent se réjouir de conditions actuelles de crédit – 2,70 % en moyenne en juillet, du jamais vu « depuis la fin des années 40 » selon l’Observatoire Crédit logement -, tel n’est pas forcément le cas des banques.

Comme l’indique le journal Les Echos dans son édition du 14 août, celles-ci sont de plus en plus « exposées aux vagues de renégociations de crédits immobiliers et au risque de taux ».

Manque à gagner

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Nombreux sont les emprunteurs qui, vu la bassesse des taux actuels, renégocient à la baisse leur emprunt. Un jeu auquel les banques se prêtent, afin de capter de nouveaux clients. Mais au bout pointe le « manque à gagner, avec un remboursement prématuré », analyse le quotidien économique. Les banques s’exposent aussi au risque de taux, quand le financement devient plus cher que le rapport du crédit, risque bien « réel quand les taux remontent après être restés à des niveaux faibles ». Le coût du financement augmente, « alors que les revenus du stock de crédits pâtissent de taux d’intérêt faibles », toujours d’après Les Echos, les poussant à rogner leurs marges.

Suivre la baisse, ou pas

Les banques ont alors le choix : soit elles refusent de suivre le mouvement des taux, augmentant leurs marges mais au détriment de la clientèle, ce qui « revient à se retirer du marché », comme l’explique aux Echos un spécialiste du crédit. Soit elles suivent la baisse, et margent sur d’autres produits. « Mais dans les deux cas, les banques s’exposent à une baisse de leur capacité à générer des revenus », conclut le quotidien. Sauf titrisation des crédits pour les revendre sur les marchés financiers, opération non sans risques pour les banques, certaines devraient in fine réduire leur volume de crédits.

Comparez gratuitement les offres de crédit de plus de cent banques >>

Léo Monégier
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 26/08/2014 à 13:06 par el manici

    quand la bulle explosera, le prix de l'immobilier ne vaudra pas les prêts accordés donc elles feront une moins-value !

  • 0 Reco 14/08/2014 à 20:17 par Pot de Pue

    Et la titrisation c'est de début de la fin, cf USA et autres châteaux de cartes.

  • 0 Reco 14/08/2014 à 19:35 par jean luc

    Indice Tec 10 au 14 Août 2014 est à 1.34 % Record battu!!!

  • 0 Reco 14/08/2014 à 17:23 par marc19

    Elles ont prêté à 14 % pendant des années , ça fait une bonne moyenne ........................

  • 0 Reco 14/08/2014 à 15:05 par tonysonic

    on va pas pleurer pour les banques ! bande de rapaces


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...