Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmprunterlundi 13 octobre 2014 à 17h59

Crédit immobilier : Les taux restent au plancher


les taux restent au plancher
les taux restent au plancher
les taux restent au plancher (©Fotolia)

Les taux de crédit se maintiennent au plus bas début octobre, selon le dernier pointage du courtier en crédit Empruntis. Et devraient le rester dans les prochaines semaines.

(LaVieImmo.com) - La baisse se confirme. Une semaine après le Crédit logement, le courtier Empruntis constate lundi dans son baromètre que les taux immobiliers se « maintiennent à des niveaux extrêmement bas ». A la date du 9 octobre, les banques partenaires de la société accordent en moyenne des taux de 2,80 % sur 20 ans et de 3,30 % sur 25 ans, en léger repli de respectivement 0,1 et 0,05 point. Mais surtout 0,35 et 0,20 point de moins que ce qui était pratiqué au début de l'année.

Si cette situation est évidemment favorable aux primo accédants et aux particuliers déjà propriétaires, ceux qui souhaiteraient bénéficier de conditions plus favorables en renégociant leur prêt ne sont pas en reste.

54 % de renégociations de crédit

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

En effet, le courtier, dont plus de la moitié des clients (54 %) sont en phase de renégociation, note qu'il «est encore temps (pour ceux) qui n’auraient pas encore renégocié leur crédit souscrit avant 2012 ». La semaine dernière, le courtier Meilleurtaux allait encore plus loin, assurant qu' « aujourd’hui, même un crédit souscrit en septembre 2013 peut très bien être renégocié ».

Quoi qu'il en soit, la tendance actuelle devrait se poursuivre, au moins pour les prochaines semaines. D'abord parce que l'OAT 10 ans, qui sert de référence aux taux fixes des banques, montre depuis septembre « des premiers signes de stabilisation à un niveau très bas » selon le courtier. Mais également parce que, pour atteindre leurs objectifs, les banques devraient maintenir les niveaux de taux actuels. « Ce qu'ont déjà fait certains établissements, afin de capter de nouveaux clients d'ici la fin de l'année», poursuit le courtier.

Comparez gratuitement les offres de crédit de plus de cent banques

André Figeard - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 15/10/2014 à 19:24 par Jean-jacques

    @ Pascal Beuvelet

    trouves moi sur les 100 dernières années, l'OAT décorrélé du crédit immobilier.

  • 1 Reco 14/10/2014 à 20:39 par Pascal Beuvelet

    De nombreux courtiers en crédits, hélas relayés par les médias, expliquent que les taux immobiliers sont indexés sur les taux OAT. Cette théorie est totalement inepte.
    Les banques financent d’une part de la dette publique via l’acquisition aux enchères des OAT émises par l’Agence France Trésor (AFT) et d’autre part des investissements immobiliers privés des entreprises et des ménages.
    Les établissements bancaires assurent ces financements à partir de leurs propres ressources, à savoir :
    • Leurs fonds propres
    • Les comptes courants non rémunérés entreprises, ménages et autres.
    • Les comptes rémunérés type Livret A et autres…
    • Les refinancements à la BCE actuellement à 0.05%
    Au coût de revient analytique de sa propre ressource la banque applique, suivant l’emprunteur, un taux de marge lié à son analyse du couple risque/garanties. L’addition coût de revient + marge détermine le coût facial du prêt.

    Il n’y a donc aucune ambiguïté possible : les taux faciaux appliqués aux emprunteurs qu’ils soient publics (OAT) ou privés (ménages et entreprises), ayant la même base de calcul ils suivent strictement la même courbe !

    Aussi, c’est une erreur d’affirmer qu’il y ait une corrélation technique entre les taux des OAT et les taux immobiliers.
    En pratique, la différence des taux pratiqués entre public et privé (toujours plus bas pour les OAT) s’explique par le risque zéro et la garantie de l’Etat et par le fait, en outre, que pour une banque, il est plus rentable et moins risqué de gérer un prêt public de 1 milliard d’euros remboursable à 10 ans que l’encaissement des mensualités de 5 000 prêts privés de 200 000 € sur 20 ans !

    A votre disposition pour en discuter
    Pascal Beuvelet Président In&Fi Crédits

  • 0 Reco 14/10/2014 à 19:19 par Jacques FRIGGIT

    Oups... la tendance trans-atlantique n'est plus à la baisse pour 2015, mécaniquement nous seront impacté.

  • 0 Reco 14/10/2014 à 11:02 par nicogane

    en pleine renegociation actuellement, je me demande si je devrait pas attendre encore un peu car j'ai l'impression que les taux vont encore baisser ....

  • 0 Reco 14/10/2014 à 10:41 par +ou-

    Il a déjà bien perdu, depuis mi 2012, ton immobilier. Plus qu'hier, mais moins que demain :)

  • 1 Reco 14/10/2014 à 10:09 par tron

    autant attendre que les taux remontent : si ils remontent l'immobilier baissera encore bien davantage

  • 0 Reco 13/10/2014 à 20:14 par Jacques FRIGGIT

    Vous avez compris!!! c'est le moment d'acheter.
    si le taux de crédit avait suivit celui de l'OAT on devrait être à un niveau bien inférieur.
    Août 2013 OAT tec 10 à 2,55% vs taux bancaire 20ans à 3,15%
    Aujourd'hui l'OAT tec 10 est à 1,24%


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...