Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmprunterjeudi 26 avril 2012 à 16h46

Crédit : Les banques unanimes sur la baisse de la demande


98 % des banques françaises observent une baisse de la demande de crédit à l'habitat
98 % des banques françaises observent une baisse de la demande de crédit à l'habitat
98 % des banques françaises observent une baisse de la demande de crédit à l'habitat (©dr)

La dernière enquête d'opinion de la Banque de France auprès des banques montre que les critères d’octroi de crédits immobiliers n’ont guère bougé au premier trimestre. La demande de crédit, en revanche, serait en chute libre.

(LaVieImmo.com) - Les banques l’affirment : elles ne sont pas plus strictes avec leurs clients qu’il y a trois, voire six mois. Interrogées dans le cadre de la dernière enquête de la Banque de France sur « La distribution du crédit » dans le pays, elles assurent à 99,7 % n’avoir « pratiquement pas changé » leurs critères d’octroi depuis le début de l’année. Pour mémoire, elles étaient 82,5 % à affirmer la même chose au quatrième trimestre de l’année dernière et 85,3 % trois mois plus tôt, les établissements qui reconnaissaient avoir durci leurs conditions avouant alors avoir « un peu conforté » leurs marges, « surtout pour les prêts immobiliers les plus risqués ». Rien de tel cette fois-ci, donc. Ni la prochaine a priori, puisque la totalité des banques sondées envisagent de ne toucher à leur condition d’octroi au deuxième trimestre.

Baisse « sensible » de la demande

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Sur le front de la demande en revanche, la situation se dégrade aussi rapidement que nettement. « Conformément aux anticipations formulées lors de la précédente enquête trimestrielle, la quasi-totalité des déclarants [98,4 %, NDLR] ont rapporté une baisse de la demande de crédits à l’habitat, plus des trois quarts d’entre eux [76,9 %] la qualifiant de sensible », explique la Banque de France. Du jamais vu depuis la fin de l’année 2008 – et encore, pas dans des proportions aussi nettes. Les professionnels n’attendent guère d’amélioration dans les prochaines semaines : plus de 75 % des sondés indiquent tabler sur une poursuite de cette baisse de la demande au deuxième trimestre, les autres estimant qu’elle devrait rester « à peu près inchangée ».

Ces résultats font écho à la dernière publication de la Banque de France sur l’évolution de la production de crédit habitat dans le pays. Selon les chiffres dévoilés en début de mois, les banques françaises n’ont accordé que pour 7,3 milliards d’euros de prêts immobiliers en février, soit 40 % de moins qu’en janvier. Une étude récente de l’agence Standard & Poor’s sur le marché immobilier français pointe cette baisse de la demande, et prédit une chute de 20 à 30 % de la production de crédit sur l’ensemble de l’année, par rapport à 2011.

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 01/05/2012 à 00:01 par pas acheteur

    Arrêtez d'acheter! Louez et attendez!

  • 0 Reco 30/04/2012 à 15:17 par julie

    "Rien ne permettra d'éviter le krach" ---> WISHFUL THINKING

    si vous lisez depuis 2004-2005 les nombreux commentateurs du web, autoproclamés grands experts immobiliers , vous vous rendez compte que ce genre d'affirmations définitives sont très courantes, mais pourtant totalement fausses depuis plus de 7 ans (les chiffres officiels ont largement fait mentir toutes ces prévisions foireuses).

    alors oui, après la pluie le beau temps,et de nombreux facteurs sont défavorables a l'achat immobilier actuellement, mais je serais vous, j’éviterais d’être si persuadé que ça va kracher (du style -40- 50%) , apprenez l'humilité, il peut se passer bien des choses avant d'en arriver là ....

  • 0 Reco 29/04/2012 à 23:15 par Pas tout à fait d'accord

    "Du jamais vu depuis la fin de l’année 2008". En 2008, les prix avaient baissé de 10 à 15% à Paris, mais il y avait des aides de l'Etat (PTZ, Scellier), l'effet valeur refuge, la baisse des taux.
    Aucun de ces leviers ne permet plus de sauver le marché. Rien ne permettra d'éviter le krach.

  • 0 Reco 26/04/2012 à 17:11 par antoine

    vendez braves vendeurs, baissez vos pris, et vendez vite: ou pleurez bien!

    cest la fin des haricots!

  • 0 Reco 26/04/2012 à 17:09 par Hippo-crisis

    Oui bien sûr! Je suis tout à fait d'accord les banques n'ont pas rendu plus difficile les conditions d'obtention de prêt pour le commun des mortels. Mais quant on entend " Ecoutez, revenez en Juillet pour votre prêt immobilier... laissez passer les éléctions présidentielles", et j'en passe et des meilleures, ON SE DIT QU'IL SONT TRES ENCOURAGEANT A FAIRE SOSUCRIRE UIN PRET!!! EN ATTENDANT SA RALENTIT TOUT ! Banquier = Pinguin Costard cravate qui décide de tout!


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...