Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmpruntermercredi 17 mars 2010 à 14h20

Crédit : Les Français préfèrent investir que consommer


30,8 % des Français ont un crédit immobilier
30,8 % des Français ont un crédit immobilier
30,8 % des Français ont un crédit immobilier (©Prdirect)

Les Français boudent les crédits à la consommation mais restent fidèles au crédit immobilier. Selon l’Observatoire des crédits aux ménages, ce phénomène s’explique notamment par la baisse des taux d’emprunt.

(LaVieImmo.com) - Près de 14 millions de Français détenaient un crédit en 2009, selon l’Observatoire des crédits aux ménages*, publié par la Fédération bancaire française (FBF). Soit une part de 50,8 %, contre 52,6 % en 2008. Après des années record, la demande de crédits des ménages a baissé en 2008-2009, notamment en matière de crédit à la consommation. De fait, le taux de détention de crédits à la consommation est passé en un an de 33,8 à 31,7 %. « Inquiets des conséquences de la crise, les ménages français ont réduit leur recours à ce type de crédit », explique l’Observatoire.

Les jeunes plus nombreux à accéder à la propriété

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Cette inquiétude semble épargner les crédits immobiliers, dont le taux de détention s’est stabilisé malgré la crise, à 30,8 % en 2009 contre 31,3 % un an plus tôt. « La baisse des taux pratiqués par les établissements de crédits ainsi que les mesures prises par les pouvoirs publics ont en effet eu un effet positif sur le crédit immobilier », poursuit l’Observatoire. A noter que les jeunes de moins de 30 ans, malgré le contexte actuel, sont de plus en plus nombreux à accéder à la propriété : 21,2 % d’entre eux ont un crédit immobilier en cours en 2009 contre seulement 13,2 % en 2001.

Ces deux tendances devraient se poursuivre en 2010, qui s’annonce d'ores et déjà comme un bon crû pour le crédit immobilier. Ainsi, 5,6 % des ménages interrogés avoir l’intention de souscrire un crédit immobilier dans les prochains mois, contre 4,8 % à fin 2008. Une progression imputée, une fois de plus, aux « améliorations régulières des conditions de crédit ». En revanche, la prudence reste de mise en matière de crédit à la consommation. Les ménages sont 4,4 % à envisager d’y avoir recours dans les prochains mois à fin 2009 (contre 4,6 % en 2008 et 5,1 % en 2007). « La montée du chômage, la prudence des ménages, ainsi que la fin des effets du plan de relance pourraient donc continuer à peser sur le crédit à la consommation dans les prochains mois », conclut l’Observatoire.

*Enquête annuelle réalisée par voie postale par la Sofres en novembre 2009 pour l’Observatoire des crédits aux ménages, auprès d’un échantillon de 9 855 ménages.

François Alexandre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 09/04/2010 à 18:53 par boic5530

    imaginez la révolution si les pauvres s'interdisianet de faire des enfants ! Et puis, on aurait moins de cotisations sociales et impôts à payer !

  • 0 Reco 09/04/2010 à 18:51 par boic5530

    un prof de faculté disait: " les riches sont radins (épargnent d'abord , capitalisent ! Font qu'un enfant pour qu'il hérite de tout ! ) ; Les pauvres font l'inverse : profitent d'abord (consomment ... et font des enfants ... qui les font consommer davantage!)

  • 0 Reco 20/03/2010 à 01:25 par credit responsables

    Les valeurs des français changent
    Ils supportent mieux le poids de leurs charges et réfléchissent bien avant de prendre un crédit conso !
    C'est par là que commence le crédit responsable et non pas par les organismes de crédit !

    Mais rien ne sert de les diaboliser !
    Par exemple, en Algérie, ces crédits sont interdits. est ce que ce pays, en recherche de croissance, en sortira grandit ?

  • 0 Reco 17/03/2010 à 18:00 par ProMac

    J'ai une devise : pas de crédit autant que faire ce peu - si je n'ai pas les sous je n'achète pas.
    Les exception : logement pour le moment - éventuellement voiture (et encore si j'ai les sous pour un modèle plus petit et que ça suffit - je prends)

    Ils ont beau faire de la pub pour regagner une image honorable - ce n'est pas ça qui effacera l'image nauséabonde que j'ai de ces organismes.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...