Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmpruntermercredi 6 avril 2011 à 17h14

Crédit : Les Français préfèrent l'immobilier à la consommation


Moins de 50 % des Français détiennent un crédit, au plus bas depuis 1995
Moins de 50 % des Français détiennent un crédit, au plus bas depuis 1995
Moins de 50 % des Français détiennent un crédit, au plus bas depuis 1995 (©Delphimages - Fotolia.com)

Le nombre de détenteurs de crédits immobiliers a dépassé en 2010 celui des ménages détenant un crédit à la consommation, selon un sondage réalisé pour la FBF. Une première depuis 1996.

(LaVieImmo.com) - Près de 9,6 millions de nouveaux crédits ont été accordés en France l’année dernière, soit 5,4 % de plus qu’en 2009, selon un sondage TNS Sofres pour la Fédération bancaire française (FBF) et publié mercredi à l’occasion de la présentation de l’Observatoire des crédits aux ménages.

Conditions de crédit attractives

Cette hausse, qui intervient après deux années consécutives de baisse (-11 % en cumulé), s’explique avant tout par le rebond du nombre de crédits immobiliers, dont 2 322 ont été accordés en 2010, soit plus de 18 % de plus qu’en 2009. « Les dispositions prises par les pouvoirs publics associées aux conditions de crédit attractives proposées par les établissements de crédit (taux d'intérêt, durée de crédit...) ont […] encouragé les ménages à souscrire ce type de crédit », explique Michel Mouillart, professeur à l’Université de Paris X et auteur de l’étude. A titre de comparaison, le nombre de crédits à la consommation n’a progressé que de 1,8 % sur la même période (7 269), dans un contexte toujours qualifié de « difficile ».

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

49,5 % de ménages français détenaient un crédit à la fin de l’année dernière, soit près de 13,7 millions au total. Ce taux, en baisse de 1,3 point par rapport à 2009, est l’un des plus faibles jamais observés depuis le lancement de l’étude, en 1989.

8,45 millions de détenteurs d’un crédit immobilier

Pour la première fois depuis 15 ans, le nombre de ménages détenant des crédits immobiliers (8,45 millions, soit une part de 30,5 %) est supérieur à celui des ménages détenant des crédits à la consommation (8,34 millions, 30,1 %). « En effet, le taux de détention des crédits immobiliers par les ménages s'est stabilisé, alors que celui des crédits à la consommation a continué à baisser en 2010 », explique Michel Mouillart. Ce recul est essentiellement dû à l'évolution de l'usage du crédit consommation. La part de ceux ayant recours à un crédit à la consommation pour financer un « projet de consommation » (équipement pour la maison, automobile, travaux d'amélioration du logement), est restée quasiment stable, alors que l'utilisation des crédits à la consommation pour financer des dépenses de loisirs, de vacances, voire de consommation, a fortement reculé (13,8 % en 2010, contre 15,8 % en 2009) », ajoute l’économiste.

François Alexandre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 06/04/2011 à 19:11 par Analyste

    Cela s'appelle une bulle de crédit. La France n'a rien appris de ses voisins et le gouvernement est 100% responsable des choix qui sont faits pour continuer à faire grimper les prix de l'immobilier, ce qui permet d'afficher un PIB en légère croissance (l'immobilier comptant aujourd'hui à 50% dans le PIB français) - alors que la "formation" de capital mesurée par le PIB immobilier-dépendant ne repose que sur du vent, c'est-à-dire sur de la dette. Bref, les chiffres du PIB actuellement, c'est comme les façades de Moscou en 1930 : repeint côté rue, en ruine derrière.

    Comme en Espagne, comme au Portugal, comme aux USA, etc. tout ceci va se terminer par un gigantesque éclatement de la bulle de crédit. Si cette bulle de crédit éclate, ce sera l'appauvrissement généralisé pour tout le monde, à commencer par les détenteurs d'actifs immobiliers, qui vont être les premiers à être ruinés (endettés sur 25 ans à rembourser un bien qui ne vaudra plus que 5 ou 6 ans de crédit).


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...