Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmpruntermercredi 1 avril 2009 à 18h08

Crédits immobiliers : Baisse des taux et hausse des durées d'emprunt


(©dr)

(LaVieImmo.com) - Les études se suivent et leurs conclusions se ressemblent : selon la dernière édition mensuelle de l’Observatoire du financement des marchés résidentiels, publiée mercredi, les taux des crédits immobiliers sont restés orientés à la baisse en mars – à leur plus bas en un an et demi.

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

« En décembre 2008, le mouvement de repli des taux des crédits immobiliers aux particuliers s’est enclenché », après près de trois ans d’une hausse quasi-ininterrompue, rappellent le Crédit Logement et l’institut CSA, co-auteurs de l’étude. Suivi par la plupart des établissements financiers, le mouvement est « rapide ». Les taux s’établissent ainsi en moyenne à 4,46 %, en baisse de 16 points de base sur un mois et de 69 points depuis le mois de novembre. Il faut remonter à 1993 pour retrouver un ajustement d’une telle ampleur. « La différence, c’est que les taux étaient alors de 10,74 % ! », s’exclame l’Observatoire. Conséquence de cette baisse, 2,8 % des prêts habitat accordés aux ménages en mars sont assortis d’un taux supérieur à 5 %, et 0,3 % seulement d’un taux de plus de 5,5 %. A titre de comparaison, le Crédit logement et CSA rappellent qu’au quatrième trimestre 2008, en moyenne, ces mêmes proportions étaient respectivement de 71,8 % et 7 %. « Ce sont en revanche 52,2 % des prêts qui sont maintenant à un taux compris entre 3,5 et 4,5 %, et à cet égard, la structure de la production ressemble à celle qui s’observait en 2007 », reprennent les auteurs.

Contrairement aux idées reçues, la durée des prêts bancaires accordés ne fléchit plus. En moyenne, elle était de 218 mois en mars 2009, contre 220 mois en février. « Au-delà des fluctuations qui se constatent d’un mois sur l’autre, le mouvement de raccourcissement des durées semble lui aussi interrompu depuis le début de l’année 2009 ». Depuis décembre, cette durée s’est ainsi accrue de cinq mois. « Compte tenu de la baisse des taux, la solvabilité de la demande s’améliore donc du simple fait de l’évolution de ces conditions de crédit ». Cette amélioration se traduit dans la stabilisation du coût relatif moyen des opérations réalisées par emprunt, à 3,57 années de revenus des ménages.

E.S.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...