Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmprunterlundi 1 décembre 2008 à 18h52

Crédits immobiliers : la baisse des taux est enclenchée... et alors ?


(©dr)

(LaVieImmo.com) - Stables en novembre, les taux des crédits immobiliers devraient rapidement repartir à la baisse, selon la dernière édition de l’Observatoire du financement des marchés résidentiels, rendue publique lundi.

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

« En dépit de leurs difficultés de financement et de refinancement et de leurs contraintes de reconstitution des fonds propres, la plupart des établissements de crédit ont choisi de laisser leurs taux inchangés », constatent le Crédit Logement et l’institut CSA, auteurs de la note. La situation s’est donc nettement améliorée depuis le mois dernier, quand l’Observatoire prédisait des taux à plus de 5.25% « avant la fin de l’automne ». Il semble qu’au cours des quatre dernières semaines, les banques ont commencé à répercuter la double baisse du taux directeur de la Banque centrale européenne dans leurs tarifs. Pour mémoire, la BCE a réduit son taux de refinancement une première fois le 8 octobre dernier, dans le cadre d’une action concertée avec les autres grandes banques centrales, de 4.25 à 3.75%. Une deuxième baisse a ramené le « refi » à 3.25% au début du mois de novembre. Un nouveau geste étant attendu dès la prochaine réunion du comité de politique monétaire de la BCE, ce jeudi, on peut estimer que les prêteurs « devraient enclencher un mouvement de repli des taux des crédits immobiliers aux particuliers dans les prochains mois », ajoutent le Crédit Logement et le CSA, sans précision chiffrée.

Voilà qui devrait faire plaisir à la Fédération nationale de l’immobilier. Dans un communiqué publié lundi, la Fnaim indique que « la hausse des taux d’intérêt […] a porté le coût du crédit à un niveau qui exclut de fait près de 20% des ménages de l’accès au crédit », contrariant ainsi « la resolvabilisation par la baisse des prix […] déjà à l’œuvre ». La Fédération exhorte les banques à tenir compte du nouveau niveau des taux de la BCE, et invite au passage l’autorité monétaire à se résoudre à une correction « plus drastique ».

Une équation simplifiée mais pas entièrement résolue De l’avis d’une majorité d’analystes, la Banque centrale européenne devrait frapper un grand coup jeudi. Certains vont jusqu’à évoquer une baisse record de 75 points de base. « On peut considérer qu’avec un taux directeur à moins de 3%, la question de la cherté du crédit habitat sera résolue », commente Michel Mouillart, professeur à l’Université de Paris X. Selon l’économiste, les taux des prêts habitat devraient être à nouveau inférieur à 5% dès le début de l’année 2009. Mais attention, il en faudra plus pour relancer la machine. « Une partie seulement de l’équation est en passe d’être résolue », reprend M. Mouillart. « La baisse des taux de la BCE ne peut rien contre la remontée du chômage, pas plus qu’elle ne mettra un terme aux problèmes de liquidité des établissements bancaires ».

Difficile en effet d’imaginer une reprise de la production de crédit sans amélioration sur ces deux fronts…

E.S.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...