Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmprunterlundi 6 octobre 2008 à 12h00

Dégradation des conditions de crédit : "le mouvement de fond est là"


(©dr)

(LaVieImmo.com) - La progression des taux des prêts immobiliers amorcée en mai 2008 se poursuit, tandis que les durées continuent de reculer.

Dans la dernière édition de leur Observatoire du financement des Marchés Résidentiels, le Crédit Logement et l’institut de sondage CSA constatent en septembre 2008 un taux moyen de prêts (hors assurance et coût des sûretés) de 5,08% contre 4,98% en août. Ces chiffres ramènent les taux des prêts immobiliers à un niveau identique à celui observé début 2002. Ainsi, sur le mois de septembre, plus de 70% des prêts ont un taux supérieur à 5%, contre 7% des prêts au premier trimestre 2008. Les taux « devraient atteindre (et même dépasser) les 5.5% durant l’automne », ajoute l’Observatoire, invoquant « les difficultés de financement des établissements de crédit, la hausse du coût des ressources et la contrainte de reconstitution des fonds propres ».

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

La durée des prêts s’établit à un peu plus de 219 mois en septembre contre 221 mois en août 2008, accélérant la tendance observée depuis le début de l’année 2008. Sur un an, ce recul est désormais de près de 6 mois. « Le mouvement de fond est là », signale l’Observatoire : conjointement à la remontée attendue des taux, « la déformation de la structure devrait s’amplifier et la durée moyenne des prêts du secteur concurrentiel encore reculer ».

Le crédit d’impôt n’empêche ne fait pas baisser les mensualités…

« Les conditions de crédit se dégradent » : le niveau des mensualités a augmenté d’environ 7% sur une année, et même en prenant en compte le crédit d’impôt en faveur de l’accession à la propriété, la hausse se chiffre tout de même à près de 2% depuis un an, dévoile l’étude. Les premiers pénalisés par cette tendance « de fond » risquent d’être les « nouvelles clientèles » à l’accession, en tête desquelles les jeunes ménages. Toutefois « pour l’heure, ces clientèles ne semblent pas encore fortement affectées », tempère le Crédit Logement.

Le coût relatif moyen des opérations réalisées serait donc, selon l'étude, « la seule évolution favorable du marché », puisqu’il enregistre son plus bas depuis la fin de l’année 2004. Il s’établit ainsi à 3,53 années de revenus en septembre 2008, contre 3,69 en août 2008, et même 3,84 en septembre 2007.

Quant à l’indicateur de solvabilité de la demande, il demeure en septembre 2008 à un niveau élevé.

A.R.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...