Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmprunterlundi 13 décembre 2010 à 16h36

Fin du PTZ réservé aux enseignants


Ce PTZ est réservé aux enseignants qui accèdent à la propriété
Ce PTZ est réservé aux enseignants qui accèdent à la propriété
Ce PTZ est réservé aux enseignants qui accèdent à la propriété (©dr)

Le gouvernement a décidé de supprimer le prêt à taux zéro réservé aux enseignants. Mis en place en septembre 2009, le dispositif sera interrompu le 2 février prochain. Les syndicats montent au créneau.

(LaVieImmo.com) - Un peu moins d’un an et demi. C’est le temps qu’aura duré le prêt à taux zéro (PTZ) réservé aux enseignants. Présenté en mars 2009 et mis en place en septembre de la même année, le dispositif « prendra fin le 2 février 2011 », selon une note du ministérielle à l’attention des recteurs d’académie, rendue publique il y a quelques jours par le syndicat SE-Unsa.

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Pour le moins laconique, la note n’explique pas les raisons de la suppression, et se borne à préciser que la date du 2 février prochain « correspond à la signature de demande de prêt, par le client, auprès de la Banque postale ». La filiale de La Poste, on s’en souvient, avait remporté l’appel d’offre lancé par le ministère de l’Education. Depuis le 25 septembre de l’année dernière, c’est elle qui distribue le PTZ aux enseignants, personnels d'éducation et d'orientation qui font l’acquisition de leur résidence principale, à l’occasion d’une première affectation ou lors d’une mutation dans un autre département.

« Grand renfort de publicité »

« On aimerait comprendre, indique un porte-parole de l’Unsa à LaVieImmo.com. Le PTZ réservé aux enseignants avait été mis en place à grand renfort de publicité par Xavier Darcos, qui l’avait présenté comme un élément clé de la revalorisation [financière des enseignants, NDLR]. Nous n’avions rien demandé, mais nous aimerions savoir pourquoi on supprime la mesure avant même qu’elle ait pu prendre son rythme de croisière ». 5 millions d’euros ont été budgétés en 2010 au titre du PTZ, et l’Unsa évalue à 2 000 le nombre de prêts qui ont été accordés depuis le début de l’année.

« Nous avons posé la question au cabinet du ministre, nous attendons une réponse », poursuit le porte-parole. La question de la suppression du PTZ est à l’ordre du jour du prochain comité technique paritaire mixte (CTPM) qui aura lieu mercredi 15 décembre au ministère de l'Education. Dans cette attente, l’Unsa demande au gouvernement de « revenir sur sa décision », ou tout au moins de mettre en place un dispositif équivalent de revalorisation de la profession.

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...