Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmpruntermercredi 6 avril 2011 à 18h35

Immobilier : Hausse des taux et des durées d'emprunt


Des taux de 3,67 % en moyenne en mars
Des taux de 3,67 % en moyenne en mars
Des taux de 3,67 % en moyenne en mars (©dr)

Les taux immobiliers continuent de progresser, selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA. Bien que significative, la hausse ne semble pas avoir d’effet notable sur la demande de crédit, soutenue par l’allongement des durées d’emprunt.

(LaVieImmo.com) - La hausse se confirme. Selon la dernière édition de l’Observatoire du financement des marchés résidentiels, dévoilée mercredi par le Crédit Logement, les taux des prêts du secteur concurrentiel ont progressé de 14 points de base en mars, par rapport à février. A 3,67 % en moyenne (hors assurance et coût des sûretés), ils retrouvent leur niveau du mois de février de l’année dernière.

Allongement des durées

Contre toute attente, cette progression, qui dure depuis maintenant cinq mois, n’affecte pas outre mesure la demande de crédit. « Alors que la concurrence par les taux affichés paraît toujours aussi vive entre les établissements, la demande ne semble pas avoir souffert de ces premiers mois de remontée », constate l’observatoire. « Après un début d’année assez calme, le marché a en effet retrouvé de la vigueur dès février, et en mars l’activité est restée soutenue ». Une résistance qui s’explique, notamment, par l’allongement des durées d’emprunt. Celle-ci est remontée à 214 mois en moyenne en mars, soit près de 18 ans, après être descendue à 206 mois en janvier.

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Cette remontée des durées est plus franche chez les ménages les plus jeunes, ceux « dont la solvabilité est la plus difficile à assurer en raison d’un apport personnel généralement faible », poursuit l’étude. Chez ce type d’emprunteurs, la part de la production de crédits avec une duration de plus de 20 ans s’est rapidement accrue, de 60,4 % en novembre 2010 à 65 % en mars. A l’inverse, dans le cas des accédants de plus de 65 ans, la part de la production à moins de 15 ans était de 80,4 % en mars, contre 81,8 % en novembre dernier.

François Alexandre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 07/04/2011 à 09:20 par TRICHET

    Les jeunes n'ont qu'à prendre des crédits de plus en plus longs et chers pour payer leur logement. Il faut bien financer les retraites dorés des vieux...

  • 0 Reco 07/04/2011 à 00:04 par Analyste

    "OAT TEC 10 à 3.75% et taux d'emprunts à 10 ans sont à 3.50% cherchez l'erreur...
    J'ai l'impression que les banques tentent un coup de poker en rognant sur leurs marges pour avoir de nouveaux clients."
    Erreur classique véhiculée par nos amis les courtiers en crédit (en réalité, nos amis les commerciaux des courtiers : un commercial, c'est un idiot, par construction).
    Les banques se refinancent soiet à court terme sur le marché monétaire : les seuls taux qui comptent pour des refinancement en euros, ce sont les taux court termes : l'EONIA, le taux de refi banque centrale, ... ou les taux de repo BCE après haircuts. Vendre un crédit à 30 ans et à 3% quand le TEC10 est à 5% n'empêche pas de faire de belles marges à court terme, dès lors que les taux de refi sont proches de 0 ! Par contre, la banque prend un gros risque de taux et de liquidité...
    Soit elles se refinancent à long terme sur les marchés, et alors leur coût de refinancement est classiquement le coût du swap zéro coupon de l'échéance plus leur spread de crédit. Sauf qu'on est dans des zones où le taux "sans risque" de l'emprunt d'Etat peut exploser tant qu'il veut, grace aux covered bonds les banques peuvent se refinancer moins cher que l'Etat dès lors que le rating du véhicule d'émission est meilleur ! Exemple : les banques des PIGS, qui se refinancent à LT moins cher que leurs Etats ...

  • 0 Reco 06/04/2011 à 23:07 par Friand

    Je suis tout de même étonné de la naivité des banques.
    Elles me paraissent trop emballées, comme un enfant qui découvre un nouveau jouet.

    OAT TEC 10 à 3.75% et taux d'emprunts à 10 ans sont à 3.50% cherchez l'erreur...
    J'ai l'impression que les banques tentent un coup de poker en rognant sur leurs marges pour avoir de nouveaux clients.

    Actuellement le gros défaut de cet emballement c'est que les banques font une sorte de concours entre elles, à celle qui fera la meilleure offre de crédit.
    On verra comment ceci va se terminer... Suspens !

  • 0 Reco 06/04/2011 à 23:01 par Friand

    "la hausse ne semble pas avoir d’effet notable sur la demande de crédit"
    c'est cela...

  • 0 Reco 06/04/2011 à 19:13 par Lapoliss

    J'ai du mal à croire que cet allongement des durées pourra se poursuivre.

  • 1 Reco 06/04/2011 à 19:08 par Analyste

    Cela s'appelle une bulle de crédit. La France n'a rien compris et rien apprit de ses voisins et le gouvernement est 100% responsable des choix qui sont faits pour continuer à faire grimper les prix de l'immobilier, ce qui permet d'afficher un PIB en légère croissance (l'immobilier comptant aujourd'hui à 50% dans le PIB français) - alors que la "formation" de capital mesurée par le PIB immobilier-dépendant ne repose que sur du vent, c'est-à-dire sur de la dette.

    Comme en Espagne, comme au Portugal, comme aux USA, etc. tout ceci va se terminer par un gigantesque éclatement de la bulle de crédit. Si cette bulle de crédit éclate, ce sera l'appauvrissement généralisé pour tout le monde, à commencer par les détenteurs d'actifs immobiliers, qui vont être les premiers à être ruinés (endettés sur 25 ans à rembourser un bien qui ne vaudra plus que 5 ou 6 ans de crédit).


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...