Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmpruntervendredi 1 juin 2012 à 16h01

Immobilier : Les ménages pauvres achètent mais sont plombés par l'endettement


Acheter, le "projet d'une vie" payé au prix fort par les ménages modestes
Acheter, le "projet d'une vie" payé au prix fort par les ménages modestes
Acheter, le "projet d'une vie" payé au prix fort par les ménages modestes (©Fotolia)

Malgré la flambée des prix de l’immobilier ces dernières années, le niveau de ménages modestes accédant à la propriété est resté assez élevé. Mais au prix fort, leur taux d’endettement est le plus fort parmi les propriétaires, selon une étude de l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale (ONPES).

(LaVieImmo.com) - Entre 2000 et 2010, les ménages pauvres et modestes ont représenté près d’un tiers des flux d’accession à la propriété, explique l’étude, dont l’auteur est Michel Mouillart, professeur d'économie à l'université Paris-Ouest. Une moyenne de 113 000 ménages pauvres et modestes ont été en mesure d’acheter un bien immobilier chaque année depuis la fin des années 1990. Un niveau qui, bien qu’affaibli entre 2000 et 2004, s’est redressé avec la mise en place du prêt à taux zéro dans l’ancien. « En 2007, avant la crise, on comptait plus de 140 000 accédants pauvres et modestes (près de 28 % de plus qu’en 2000 et 69 % de plus qu’en 2004) », indique l’ONPES.

Un taux d'effort plus élevé

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Mais l’effort consenti par les plus modestes pour acheter est resté « très élevé, en dépit des dispositifs d’aide existants ». Alors que le taux d’effort des ménages moyens et aisés était de 31 % en 2010, celui des plus modestes était de 37% et celui des plus pauvres de 41 % - soit respectivement 6 points et 10 points de plus que pour l’ensemble des ménages. Un poids qui s’ajoute à celui du coût de l’opération en elle-même : En 2010, « il représentait 6,9 années des revenus des ménages modestes (7,9 années pour les ménages pauvres), contre 5,2 années pour les ménages moyens et aisés », précise l’ONPSE. Enfin, une discrimination de fait subsiste : ces ménages achètent en moindre proportion à paris, par exemple : 0,2 % sont propriétaires dans la capitale, contre 3,6 % des ménages moyens et aisés.

« Le projet d’une vie »

Le profil de ces ménages qui ont pu accéder mais subissent un fort endettement : dans l’ensemble, il s'agit de familles avec enfants, situées dans de grandes agglomérations et en Ile-de-France, et qui ont été « orientées vers l’accession (…) faute d’un nombre de logements suffisant pour se loger dans le patrimoine social. ». Ce qui fait que le choix de devenir propriétaire est pour ces familles « le projet d’une vie », souligne l’étude.

Retrouvez les prix de l'immobilier au m², ville par ville

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 04/06/2012 à 15:34 par Victor Urgo

    Que d'insultes à tout bout de champs.

    Avec moi pansez vos frustrations...

  • 1 Reco 04/06/2012 à 13:47 par mon pseudo

    Je ne sais pas qui est plus aigri! Celui qui loue son logement, en attendant de voir ce qui se passe dans un marché' immobilier bloqué, en espérant une baisse de prix qui lui permettra peut-être d'acheter à un prix plus proche de la valeur réelle que les prix actuels, ou celui qui a acheté trop cher et qui doit payer des mensualités astronomiques pour vivre heureux sa condition de propriétaire-débiteur?? ?
    Je me pose la quéstion, car les insultes des uns et des autres sont assez révélatrices de frustrations profondes, alors, elle est où la réalité dans tous ces propos???

  • 0 Reco 03/06/2012 à 09:06 par Igloo

    C'est vrai que les posts des boulets mal-comprenants comme Khristo piquent un peu le yeux, tellement ils sont bêtes. Alors Kh, les locataires dans ton monde sont tous, par nature, aigris et les propriétaires voient la vie en rose? Toi, t'as tout compris à la vie mon garçon; t'iras loin, y'a pas a en douter. Ha ha!!

  • 1 Reco 02/06/2012 à 18:26 par khristo

    Me trompe-je ou vous êtes tous des locataires...? (aigris...?)

  • 0 Reco 02/06/2012 à 11:19 par frecchio

    ben voyons c'est de la faute (encore une fois) de l'état. Ils ont fait le PTZ ce n'est pas bien etc etc

  • 0 Reco 02/06/2012 à 00:40 par yemskam

    Après les vielles personnes qui ne pourront plus entretenir leurs maisons pour faute de moyen, les familles modeste endetté grâce à l'état du PTZ qui l'ai sont pigeonné. mais comme disent les spécialistes du lobby immobilier, il y aura jamais de crise qui disent. avec des gens comme cela, il ne trouverai même pas de sable dans le Sahara.

  • 0 Reco 01/06/2012 à 22:32 par Friand

    Ah excellent. Maintenant les pauvres s'endettent à bout.
    Génial on va bientôt pouvoir s'offrir des biens saisis et bradés.

  • 0 Reco 01/06/2012 à 17:04 par acheteur

    tu me dirasi cjher "au mioins", ca sera de la selection naturelle selon le QI: les cretins qui sont surendettés et qui pleurent, divorcent, parce qu'ils ont été assez debiles pour s'end etter a 35%, franchement, on ne va pas s'apitoyer longtemps sur leur sort! Ca se finira aux Encheres et point barre!!!

  • 1 Reco 01/06/2012 à 16:34 par Au moins

    l'article a le mérite d'être clair, comment faire proliférer une bulle sur le dos des plus modestes qui n'ont plus qu'à traîner le boulet de leurs lourdes dettes...

  • 0 Reco 01/06/2012 à 16:21 par antoine

    « Le projet d’une vie »

    snifff.... cest beau, cette expression.... snif....

    pffff ahhahahha acheter un appart pourri ou une bicoque amiantée et truffée de plombs et de vices cachés, a 160km du boulot, ouhia ca cest le projet d'une vie.....

    hihihiijij

  • 1 Reco 01/06/2012 à 16:17 par antoine

    c'est ce qu'on appelle communément des jeunes pigeons en dettés et condamnés a divorcer dans les 5 ans car s'engueulant en permanence a cause des problemes financiers!

    Elle est belle la vie de proprios!


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...