Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmpruntervendredi 29 mars 2013 à 15h03

"Jusqu'ici tout va bien ?"


Pierre Alberola, président d'Omnium Finance
Pierre Alberola, président d'Omnium Finance
Pierre Alberola, président d'Omnium Finance (©dr)

Une tribune de Pierre Alberola, président du groupe Omnium Finance, qui réagit à l'intervention télévisée du chef de l'Etat, jeudi.

On connaît bien cette histoire drôle : un homme chute du dernier étage d'une tour et passe devant les fenêtres des occupants de tous les étages. On l'entend dire à chacun "Jusqu'ici tout va bien". L'histoire est drôle à force d'être absurde, et en outre elle n'est drôle que si c'est une fiction. Notre Président de la République incarnait ce personnage hier soir à la télévision, et l'histoire ne prêtait pas à sourire : jusqu'ici tout va mal, ce qui est fait ne donne pas l'espoir du redressement et ne sera pas infléchi... et il s'agit de la France, celle du logement et de l'emploi dans la filière immobilière en particulier.

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Revenons sur le plan d’urgence pour le logement qu'il avait présenté quelques jours plus tôt, pour illustrer le propos, et apprécions la pertinence des "outils" - pour reprendre le propre mot de Monsieur Hollande. Le choix a été fait dans ce plan de privilégier la construction HLM, la rénovation énergétique des logements sociaux et des logements occupés par les ménages modestes. Rien sur le logement privé et rien pour les classes moyennes, en particulier pour l'accession à la propriété. En outre, de bonnes intentions sans doute, pour simplifier et sécuriser les permis de construire, pour mobiliser le foncier public et privé, mais qui ne porteront leurs fruits en termes de logements livrés et d'emplois que dans dix-huit mois dans le meilleur des cas, étant donné la durée de réalisation d'un projet de construction.

Le Gouvernement, à juste titre, a fixé un cap de production de 500000 logements par an, et ce dès 2013, en assignant aux HLM la mission d'en produire 150000, soit 30% seulement. Quelle étrange logique que de ne pas soutenir les acteurs responsables des 70% restants ! Le plus grand préjudice consiste, ce faisant ou plutôt ce ne faisant pas, à dégrader la confiance des investisseurs privés, c'est-à-dire aussi bien des ménages prêts à accéder et des familles ou des institutions prêtes à acheter pour louer, et la confiance des professionnels à leur service. Tout se passe comme si on voulait envoyer un message négatif aux promoteurs, aux constructeurs de maisons individuelles, aux agents immobiliers et aux investisseurs potentiels.

Parlons donc des outils qui ne sont pas dans la boîte, et mon diagnostic n'attribue pas seulement à l'actuelle majorité la responsabilité de leur absence : le PTZ doit être d'urgence amélioré avec un allongement des différés de remboursement, la taxation des plus-values sur la vente des logements locatifs et des résidences secondaires doit revenir à des niveaux décents, les travaux d'entretien ne doivent plus être affectés du taux fort de TVA pour que soient resolvabilisés ceux qui les commandent, la TVA réduite doit profiter aux acteurs privés aussi. Le choc de « simplification » doit immédiatement alléger les 3 200 pages du code de l’urbanisme et les 1 340 pages du code de l’habitation et de la construction.

Bref, la satisfaction de François Hollande n'est pas de mise. Il ne peut considérer que son plan d'urgence pour le logement vaut solde de tout compte. Une loi de finances rectificative avant l'été s'impose, qui apportera vraiment de l'oxygène à un secteur du logement qui s'asphyxie, avec une réduction de 30% de son rythme respiratoire.



Comparez gratuitement les offres de crédit de plus de cent banques

LaVieImmo.com
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 03/04/2013 à 11:08 par immobile

    Qui osera enfin mettre un terme au 1% logement qui servait à l'époque au regard des taux d'interêts élevés mais qui à l'heure actuelle ne sert plus à rien sinon à fair epayer les sociétés un impot pour que les professionnels de l'imobilier vivent au dessus de leur moyen ??? Il n'y a qu'à regarder le developpement de promoteur immobilier vivent de cette attribution : ils encaissent, puis construisent, puis louent à pris d'or ou vendent à prix bullesque : franchement, à QUOI CA SERT DE LEUR DONNER AUTANT DE POGNONS ?? A bas le 1% logement et toutes les aides données à ce secteur.................. ..

  • 0 Reco 03/04/2013 à 11:03 par rirabien

    Mes impots dans la poche de ce genre de type : je dis ASSEZ !! Quand on est dans le privé, on se bat, on innove, on joue la concurrence : en FRANCE, il n'y a plus de concurrence : de trop nombreux secteurs se disent privatistes et louent la concurrence alors qu'ils ne vivent que de subventions et d'aides de l'état !!! Ne parlons meme pas des professions d'un autre siècle comme les notaires qui ne connaissent aucune concurrence(j'achete une charge, je la donne à mes enfants etc....) !! Tout est à l'avenant en FRANCE : meme les professions medicales ou paramedicales vivent sur le dos de la sécu (donc de nos impots) !! Aucun artisan, commercant ou PME PMI n'obtient de l'argent de l'état pour vendre ses biens ou sa prestation : ils se battent, font face, s'adaptent ou jouent la concurrence......L IMMOBILIER doit arrêter toute cette gabegie.... ces tune honte..........ce secteur plombe toute la jeunesse et ralentit la croissance......ce secteur ne sert qu'une génération de 68ard privilégiés.....C EST UNE HONTE !

  • 0 Reco 03/04/2013 à 00:19 par lolo

    encore à quemander du pognon...

    le secteur immobillier va bien, c'est une industrie richissime, la seule qui ne connait pas la crise , les prix ont encore prit 30% depuis 2007 et le debut de la crise !
    les 40 milliards que donne l'etat a ce secteur ne sont pas neccessaire, il faut l'alouer a des secteurs qui eux vont mal, l'industrie qui elle cree des emplois !

  • 0 Reco 02/04/2013 à 10:30 par zinzin vest

    vent trouvé touts nos offre sels plus cupides sur liimo bilier. retrouver nous ché investi immo international.

  • 1 Reco 30/03/2013 à 10:11 par Fred

    LOBBY LOBBY LOBBY LOBBY !
    Tous des drogués à l'argent publique.... Remettez un peu de concurrence, dégonflez ce marché et quand vous sortirez des biens au prix de ce que peuvent se payer les gens, vous verrez les acheteurs revenir naturellement. En ce moment, ils fuient naturellement....

  • 0 Reco 30/03/2013 à 08:56 par vite encore un shoot

    a force d'être drogué aux avantages fiscaux depuis tant d'années, le sevrage s'annonce difficile...
    Il faut supprimer TOUS les avantages fiscaux et se concentrer sur le secteur industriel, mais de préférence en éloignant les politiques qui ne savent que générer du chaos pour des visées électoralistes à court terme.

  • 0 Reco 29/03/2013 à 18:06 par antoine

    comme dirait un certain wasmer economiste, il faut soutenir la "fievre " des rix immobiliers car sinon les fabriquants de thermometres vont faire faillite...

    lol

  • 0 Reco 29/03/2013 à 15:42 par bubulle

    Lobbying qand tu nous tiens...

    OMNIUM Finance : support fonctionnel aux sociétés opérationnelles qui exploitent les marques Imodeus (promotion immobilière) et Stellium (distribution de produits de placement financier et d'investissement immobilier et entreprise d'investissement au travers du statut PSI).

  • 1 Reco 29/03/2013 à 15:34 par Bulle Immo

    Si le secteur est asphyxié c'est uniquement de sa faute.

    Il a trop longtemps marché avec des béquilles fiscales et des subventions indues (qu'on paye maintenant au prix fort).

    Que ce secteur s'écrase rapidement, il repartira de plus belle une fois que les excès de ces 10 dernières années seront purgés.

    www.facebook.com/BulleImm obiliere


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...