Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmprunterjeudi 28 avril 2011 à 10h59

L'accès au crédit habitat se resserre en France


La tendance est au durcissement de l'octroi de crédit
La tendance est au durcissement de l'octroi de crédit
La tendance est au durcissement de l'octroi de crédit (©gantner)

L’année 2011 risque de se montrer défavorable pour les ménages français en quête d’un logement. D’après une étude menée auprès des banques sur la distribution du crédit d’habitat, les critères d'octroi auraient tendance à se durcir.

(LaVieImmo.com) - Selon la Banque de France, qui a réalisé la consultation, « les critères d’octroi des crédits à l’habitat ont été resserrés par une minorité de banques, en raison de la hausse de leurs coûts de refinancement et de la dégradation des perspectives sur le marché du logement ». En application, ces établissements ont augmenté leurs marges sur les prêts à l’habitat présentant un risque moyen comme risqué. En revanche, les autres conditions, telles que la durée maximale ou les garanties exigées, restent inchangées.

Inversement de la conjoncture

Le changement est soudain, au quatrième trimestre 2010, seul 0,5 % des banques avouaient que leurs critères d’octroi des crédits à l’habitat s’étaient « quelque peu durcis ». Au premier trimestre 2011, elles sont 12,7 % à reconnaitre ce resserrement. Une tendance serait d’ailleurs en train de se dessiner. 13,2 % des banques prévoient de durcir « quelque peu » les conditions d'octroi du crédit au second trimestre 2011.

Baisse de la demande

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Ce resserrement s'accompagne d'une forte baisse ressentie de la demande de crédit immobilier. Si les banques estimaient à 22,3 %, au quatrième trimestre 2010, que les demandes de crédits stagnaient, à 45,4 % qu’elles augmentaient « quelque peu », et que 32,3 % voyaient une hausse sensible, la donne s’est inversée aujourd’hui. Les établissements bancaires sont dorénavant 49,2 % à observer une inflexion relative de la demande et 42,6 % d’entre eux estiment qu’elle diminue « quelque peu ».

C’est la première fois depuis le premier trimestre 2009, selon la Banque de France, que « le solde d’opinion relatif à la demande de crédits à l’habitat redevient négatif ». Les prévisions restent d'ailleurs dans le rouge pour le second trimestre 2011, les banques pensent encore, à 31,7 %, que la demande va baisser « quelque peu »

Damien Fournier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...