Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmpruntervendredi 18 mars 2016 à 10h06

L'immobilier séduit les Français, sans forcément les convaincre


Logic-Immo.com publie son observatoire du moral immobilier
Logic-Immo.com publie son observatoire du moral immobilier
Logic-Immo.com publie son observatoire du moral immobilier (©dr)

Selon une étude, le marché immobilier a gagné 1 million de candidats à l'accession en trois mois. Des futurs acheteurs contents, mais pas aussi enthousiastes qu'auparavant malgré un contexte globalement favorable. Explications.

Le marché immobilier continue à séduire les futurs acquéreurs. En janvier 2016, ils étaient 3 millions à vouloir acheter un logement, contre 2 millions en octobre 2015, révèle jeudi la 18ème vague de l’Observatoire du moral immobilier publiée par Logic-Immo.com.

Des intentions d'achat portées par un environnement globalement favorable pour les acheteurs : taux exceptionnellement bas (et ce n’est visiblement pas fini), prix de l’immobilier stagnant voire en baisse dans certaines villes françaises… les indicateurs sont au vert pour les candidats à l’accession, qui semblent avoir assimilé le contexte.

Selon l’étude, 69% pensent que c’est le bon moment pour acquérir un bien. Des futurs acheteurs plutôt enthousiastes donc, mais pas autant qu’en avril 2015, où 80% d’entre eux avaient déclaré "passer à l’acte" dans la concrétisation de leur projet, un optimisme record depuis la création de l’Observatoire.

Des acquéreurs contents mais pas conquis

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Interrogés par le portail d’annonces immobilières, près de 40% des candidats à l’acquisition pensent aujourd'hui qu’ils pourront s’offrir une surface moindre comparé à il y a cinq ans, sans doute refroidis par la remontée des taux l’été dernier. Le nouveau recul anticipé par les courtiers, après la récente décision de la Banque centrale européenne, devrait les réconforter un peu.

Mais pour l'Observatoire, les Français n'ont pas conscience de leur pouvoir d'achat immobilier. D'après l'étude, ils ne mesurent pas les opportunités que peut, par exemple, offrir le nouveau Prêt à taux zéro (PTZ) qui permet notamment de financer jusqu'à 40% du montant du bien, contre 18 à 26% en 2015.

Les acheteurs manquent également d’information par rapport à cette nouvelle mouture 2016 élargie. D'ailleurs, près d'un tiers des candidats à l’accession ne savent même pas s’ils peuvent prétendre à ce nouveau coup de pouce de l'État. Environ une personne sur cinq déclare être éligible au dispositif.

Enfin, quant à l'évolution des prix dans les six mois à venir, la plupart d'entre eux (55%) anticipent une stabilisation. Les 45% restants sont partagés entre une hausse (23%) et une baisse des tarifs (22%).

Et dans votre ville, comment les prix évoluent-ils ? >>

Julien Mouret
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 21/03/2016 à 18:51 par franckblack

    Si l'on compte le prix du bien en années de salaire le compte n'y est pas... les prix restent surestimés.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...