Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmprunterjeudi 3 décembre 2009 à 15h30

La BCE écarte une hausse des taux à moyen terme


(LaVieImmo.com) - La Banque centrale européenne (BCE) a laissé son taux directeur inchangé, jeudi. Largement anticipé, ce statu quo monétaire est le sixième consécutif.

Le taux de refinancement de la BCE est actuellement de 1 %, au plus bas depuis sa mise en place, à la fin des années 1990. Dans le discours qu’il a prononcé après l’annonce de la décision de l’autorité monétaire, Jean-Claude Tricher, son président, a répété que le niveau actuel des taux était « approprié », écartant la perspective d’un durcissement prochain de la politique.

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Marc Touati, directeur de la recherche économique et financière de Global Equities, estimait récemment dans un entretien à LaVieImmo.com qu’un relèvement des taux serait le « risque numéro un » pour le redémarrage du marché immobilier. « La peur de l’inflation devrait inciter la BCE à relever son taux de refinancement dans quelques mois, au printemps 2010 au plus tard. Une hausse trop forte ou trop rapide, que les banques ne manqueraient pas de répercuter dans leurs conditions d’octroi, pèserait sur la demande et retarderait le redémarrage du marché », estimait l’économiste. Jean-Claude Trichet a indiqué jeudi que les pressions inflationnistes devraient rester modérées à moyen terme.

Pour le courtier en crédit Emprunt Direct, la BCE devrait garder ses taux stables jusqu’à la mi-2010. « Tout au plus devrait-elle décider d’un arrêt de ses mesures non conventionnelles », estime Alban Lacondemine, porte parole de la société. « Ceci constituerait une première étape dans l’optique d’un retrait progressif et étalé de sa politique ultra-accomodante, avant un retour possible dans le discours de l’institution d’un biais haussier sur les taux au cours des six premiers mois de 2010, si toutefois la reprise en zone euro venait à se confirmer ». Sur le marché du prêt immobilier, ceci devrait se traduire par « une stabilité des taux offerts par les établissements dans la première partie du premier semestre », ajoute Alban Lacondemine.

E.S.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...