Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmpruntermardi 6 novembre 2007 à 18h55

La part des taux variables est plus forte pour les prêts les plus longs


Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

(LaVieImmo.com) - Publiée mardi après-midi, la dernière édition mensuelle de l’Observatoire du financement des marchés résidentiels (Crédit Logement, CSA) montre un retour à la « normale » du nombre de crédits immobiliers à taux variables accordés par les banques.   En 2004 puis en 2005, lorsque la concurrence par les taux était particulièrement vive entre les établissements de crédit, la part de la production réalisée à taux variable s’est élevée de manière sensible. De 4.1% en 2002, cette part était ainsi passée à 20.9% en 2004 et 18.6% en 2005.   « Il est vrai que tant les prêteurs que les emprunteurs pouvaient encore valablement parier sur le maintien des taux à leur bas niveau pour l’avenir : il n’était donc pas irrationnel de vouloir réduire le coût de l’accès au crédit, alors même que la hausse des prix de l’immobilier ancien persistait », explique l’Observatoire.   2006, avec l’apparition des premières tensions sur les taux, a marqué une contraction brutale de la part des prêts variables, redescendue à 7.8%, proche des 7.6% de 2003. « Les risques susceptibles d’être portés par les emprunteurs qui choisiraient les taux variables paraissent alors trop évidents », note l’Observatoire, ajoutant que les taux variables ne représentent plus en 2007 que 4.5% de la production de prêts. « Trop évident », peut-être, mais pas pour les ménages qui ont récemment alerté l’Association française des utilisateurs de banques (Afub) sur la situation délicate dans laquelle il se retrouvent du fait de la remontée des taux. Pour mémoire, l’Afub estime que 35 000 à 50 000 ménages ayant contracté des crédits immobiliers à taux variables sont en difficulté…   En 2007, la proportion de taux variable est significativement la plus élevée sur les prêts les plus longs : jusqu’à des durations à l’origine de l’ordre de 25 ans, la part des taux variables s’établit entre 2.5 et 3 % … mais elle est de 35.0 % pour des durées de 30 années et plus… De la même façon, l’Observatoire note que pour des taux de 4 à 5%, la part des taux variables n’est que de 3 à 3.5% … mais qu’elle s’établit entre 8 et 9% pour des taux plus bas. On peut noter, enfin, que la part des taux variables s’établit entre 4 et 4.5% pour les moins de 55 ans … mais qu’elle s’élève à plus de 11% chez les 65 ans et plus.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...