Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmpruntermardi 12 mai 2009 à 12h48

La production de crédit habitat en baisse de plus d'un tiers


(©dr)

(LaVieImmo.com) - La production de crédit habitat continue de chuter fortement. Selon une note de la Banque de France rendue publique lundi, les banques n'ont accordé que 92,8 milliards d’euros de prêts immobiliers au cours des douze derniers mois*, contre 141,8 milliards un an plus tôt. Soit une baisse de 34,5 % en un an.

« Cette baisse de plus d’un tiers est conforme aux informations concernant la baisse du nombre de transactions dans l’ancien, la confiance très déprimée des promoteurs ainsi que la baisse des prix de l’immobilier résidentiel ancien », commente Cyril Blesson, directeur de la recherche économique chez Seeds Finance. Et si cette chute de la production de crédit habitat est à rapprocher du durcissement des conditions de crédit, celui-ci, bien qu’« indéniable », reste somme toute « contenu », poursuit l’économiste. Pour lui, « la baisse s’explique aussi par une chute de la demande de crédit par les ménages ».

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Reprise très modeste des transactions Cyril Blesson abaisse sa prévision sur l’ensemble de l’exercice. « Nous tablons désormais sur une production de crédit habitat fin 2009, qui s’établirait à 80 milliards d’euros », au lieu des 90 milliards visés précédemment. « Cela implique une hypothèse de reprise très modeste des transactions en seconde partie d’année liée à la resolvabilisation de certains ménages due aux baisses conjointes des taux d’intérêt et des prix d’achat ». Celle-ci, qui devrait s’accélérer, atteindrait 14 % sur douze mois courants fin 2009, ajoute l’économiste. Et si l’amélioration modeste mais réelle de la demande de crédit signalée par la dernière enquête de la Banque de France auprès des établissements de crédit (cliquez ici) joue en faveur de ce scénario d’une reprise très légère, Cyril Blesson se garde bien de tout optimisme béat. « Face à la montée massive du chômage, les ménages pourraient adopter des comportements de précaution qui viendraient se surajouter à l’attentisme des acheteurs dans un contexte de baisse des prix de vente des biens », conclut-il.

E.S.

*avril 2008 - mars 2009

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...