Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmpruntermardi 12 juillet 2011 à 15h36

Le gouvernement fait l'éloge du PTZ+


200 000 PTZ+ ont été signés depuis le début de l'année
200 000 PTZ+ ont été signés depuis le début de l'année
200 000 PTZ+ ont été signés depuis le début de l'année (©Fotolia)

A l’occasion de la signature du 200 000ème prêt à taux zéro+ (PTZ+), le secrétaire d’Etat au Logement et le ministère de l’Ecologie dressent un premier bilan de ce dispositif, lancé il y a tout juste 6 mois. « Un outil adapté à la réalité des territoires », indique le gouvernement dans un communiqué.

(LaVieImmo.com) - Le PTZ+, dernière mesure-phare de l’aide à l’accession de l’ère Sarkozy, a atteint les 200 000 signatures. Un prêt sans condition de ressources, né des cendres du prêt à taux zéro et de la déduction des intérêts d’emprunt, qui « a davantage aidé les ménages modestes », indique le ministère de l’Ecologie. Après six mois d’activité et un temps d’adaptation des banques pour distribuer ce prêt, le PTZ+ est « un succès » pour le gouvernement. Il a en premier lieu soutenu la construction de logements neufs dans les zones tenues. Paris, l’Île-de-France, la Côte d’Azur, le Genevois, de même que toutes les communes de plus de 250 000 habitants (zones A et B1), ont ainsi bénéficié de 40 % des PTZ+.

Priorité aux ménages modestes

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Répondant en substance aux critiques qui voyaient en ce prêt une aide à destination des plus favorisés, le gouvernement explique qu’ « en volume, l’aide a davantage été axée sur les ménages qui en ont le plus besoin puisque ces derniers ont bénéficié d’une aide plus importante ». Selon les chiffres du ministère, il ressort que les ménages parmi les plus modestes « représentant 19,7 % des bénéficiaires du PTZ+, bénéficient de 37,2 % du crédit immobilier accordé par le nouveau dispositif ». Soit près de deux fois plus d"aides.

« Un prêt qui paye à peine les frais de notaire »

Un discours que tempère quelque peu Sandrine Allonier, Responsable des études économiques au sein du courtier en crédit Meilleurtaux. Selon la professionnelle, si ce prêt peut être « un bon coup de pouce » pour les candidats à l'accession, cela dépend de l’endroit où ils veulent acheter leur bien. « En moyenne, à Paris, un couple avec enfant qui achète un bien à 550 000 euros obtient un PTZ+ de 32 950 euros. Si on ne tient pas compte des biens neufs (environ 23 % des transactions, quasi-exclusivement pour des biens en première et deuxième couronnes), on tombe à 21 000 euros (pour une performance énergétique moyenne) », expliquait-elle à laVieImmo.com fin juin. Or, « compte tenu du niveau de valorisation des biens immobiliers, ce montant est dérisoire, il paye à peine les frais de notaire ! »

Quoi qu'il en soit, le gouvernement s'attend à la signature de 350 000 PTZ+ d'ici à la fin de l'année. Chiffre qui, à ce rythme, pourrait bien être dépassé.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 13/07/2011 à 01:14 par Dadi

    il faut surtout donner les moyens au gens qui ne sont pas spécialistes, plus de lisibilité sur les loyers des quartiers dans lesquels ils achètent ou veulent acheter et sur les tendances. J'ai été approché par des sociétés de patrimoines et franchement les infos sur les loyers effectifs étaient vraiment flous, sortis de pages photocopié d'un guide quelconque... par contre le reste était clair.

  • 0 Reco 12/07/2011 à 18:16 par Lapoliss

    "il faut surtout supprimer le scellier".
    En tout cas l'aménager sévèrement !

  • 0 Reco 12/07/2011 à 16:36 par Antoine

    Bedu43, l'investisseur, il faut surtout supprimer le scellier !

  • 0 Reco 12/07/2011 à 16:25 par Bedu43

    il faut arreter cet aide . Et toujours construire .


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...