Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmpruntermercredi 30 novembre 2011 à 17h52

Les agents immobiliers défendent le PTZ+ dans l'ancien


La Fnaim suggère au Sénat de renoncer à la condition de travaux
La Fnaim suggère au Sénat de renoncer à la condition de travaux
La Fnaim suggère au Sénat de renoncer à la condition de travaux (©dr)

La Fnaim salue la perspective d’un maintien du PTZ dans l’ancien, mais recommande aux sénateurs d’aller « plus loin » dans la non-réforme du texte.

(LaVieImmo.com) - La perspective d’un maintien du PTZ+ dans l’ancien satisfait les représentants des agents immobiliers. Dans un communiqué diffusé mercredi, la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim) « salue la position de la commission des finances au Sénat », qui s’est prononcée en faveur d’un rétablissement du prêt à taux zéro pour les ménages faisant l’acquisition d’un logement ancien, sous réserve de travaux de rénovation.

300 000 projets d’accession préservés

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

« Maintenir le PTZ dans l’ancien, c’est garder l’objectif d’une France de propriétaires et préserver la réalisation de 300 000 projets d’accession par des ménages modestes », estime la fédération. Dès la présentation du plan de rigueur, au début du mois, son président, René Pallincourt, avait insisté sur le fait que c'était le dispositif qui avait soutenu l’activité du marché en 2011, et prévenu que son recentrage sur le neuf aurait des conséquences « dramatiques » à la fois dans le domaine de l’emploi, en termes de recettes des collectivités territoriales, et sur la mobilité des salariés.

C'est donc logiquement que la Fnaim appelle aujourd'hui les sénateurs, qui examineront le texte en séance publique en début de semaine prochaine, à l’adopter tel qu’amendé par la commission des finances. Au passage, elle les invite même à « aller plus loin en renonçant à la condition de travaux, qui obèrerait trop fortement la solvabilité des ménages et nuirait à l’efficacité du dispositif ».

Consciente que la réforme a été pensée dans un souci d’économies, la Fnaim suggère de remodeler le dispositif actuel « avec des critères de ressources ou un renforcement de l’éco-conditionnalité ».

François Alexandre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 09/12/2011 à 03:37 par antoine

    la fnaim passe sont temps a dire que les prix montent alors que de toute evidence ils baissent! leur credibilité est proche du zero absolu!

  • 0 Reco 01/12/2011 à 18:13 par antoine

    tout a fait chere mideve: on file l'argent du contribuable aux riches proprios qui n'en demendaient pas temps. Mais chere Mideve, pourquoi avez voius donc votez Sarko? Moi je comprends sarko: les proprios riches le soutienne, il le leur rend bien, ca se comprend!

  • 0 Reco 01/12/2011 à 06:31 par meggie

    insupportable, cette mesure n'a jamais rempli son rôle.
    juste de l'argent depensé par l'Etat pour que les prix soient plus
    chers.

  • 0 Reco 30/11/2011 à 18:10 par b2iret8te

    Evidemment que la Fnaim est pour. C'est leur fond de commerce, les ventes d'anciens.
    Mais il n'en reste pas moins que la mesure est ruineuse et ne fait qu'entretenir la hausse de l'immo.
    Et cela en ruinant un peu plus la France qui n'a pas besoin de cela.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...