Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmprunterjeudi 16 septembre 2010 à 09h43

Les professionnels craignent des failles dans le PTZ+


L'ancien serait pénalisé
L'ancien serait pénalisé
L'ancien serait pénalisé (©dr)

Après la découverte des modalités du nouveau prêt à taux zéro, le PTZ+, les banquiers et les promoteurs immobiliers font part de leurs doutes sur son application, dans sa mouture actuelle.

(LaVieImmo.com) - Les modalités de remboursement du PTZ+ seraient trop lourdes : « le différé de remboursement ne va pas, il est nettement moins favorable que l’actuel PTZ pour les logements supérieurs à deux pièces dans les zones les plus tendues, surtout l’Ile-de-France », a révélé aux Echos Guy Nafilyan, dirigeant de la société de promotion immobilière Kaufman & Broad. Le différé de remboursement de ce produit serait trop faible, « avec seulement 45 %du capital prêté dans le meilleur des cas. Un différé qui tombe vite à 15 % du prêt, puis 0 % », indique le quotidien.

Une cible manquée ?

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Le but du nouveau PTZ était, selon Nicolas Sarkozy, de s’ouvrir aux classes moyennes, notamment par la suppression de la déductibilité des intérêts d’emprunt. Peine perdue ? « En l’état, le PTZ+ ne va intéresser qu’une seule typologie de clientèle : les revenus modestes achetant dans le neuf », résume Alain Dinin, dirigeant de Nexity. La mesure, saluée mardi dernier par la Fédération des promoteurs constructeurs (FPC), va faire l’objet de simulations de transactions par les professionnels, afin de « dresser la typologie des clientèles et des zones géographiques pénalisées par les modalités actuelles de remboursement du PTZ+ ».

L'Union des maisons françaises (UMF) avait déjà fait part des ses réserves sur le zonage du nouveau prêt, susceptible d'accentuer les différences : pour un couple avec enfant achetant dans la zone C, le montant du prêt pourra atteindre 134 000 euros, quand ce montant pourra être porté à 265 000 euros dans la zone A. « Si l’intention d’aider davantage en zone tendue, où l’accession est plus chère, est louable, la traduction sur le marché de ces zones tendues peut s’avérer redoutable au cas où l’offre, tétanisée par une offre foncière insuffisante, ne suivrait pas la demande ». Elle craint en outre une hausse des prix indirecte.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 3 Reco 16/09/2010 à 12:04 par MisterHadley

    Erreur... la "demande" effectivement forte sur le neuf HQE ne pouvant être satisfaite en zones tendues, fautes de foncier et impliquant à terme une flambée des prix sur ces programmes, c'est au contraire l'ancien, et ses actuelles mauvaises performances énergétiques qui va drainer l'essentiel de l'immobilier...

    Tout ce qui n'est actuellement pas "aux normes" va donc être un excellent choix, et pour différentes raisons...

    Ensuite, remis "aux normes" HQE équivalentes aux programmes neuf qu'il n'y aura toujours pas en nombre suffisant, et toujours pour les mêmes raisons que précitées, le PTZ+ s'appliquera donc sur cet "ancien" remis au top du top...

    Et l'ancien existant déjà, pas de blème de délais de livraison, de mauvaises surprises de fiabilité, ça existe déjà, on sait donc ce que l'on achète avant même de le faire...

    On sait où on l'achète, les infrastructures existent déjà, c'est aussi en plein centre-ville, à la différence d'un programme neuf, etc, etc...

    Donc, contre toute attente, ce n'est pas forcément le neuf qui trustera l'immobilier à court/moyen terme, mais bien l'ancien en zones tendues... ;)

  • 2 Reco 16/09/2010 à 11:52 par Patro

    Pas de miracle il faut libérer du foncier et bloquer ces aides à un montant plafond du m2 si non l’aide partira dans la poche des constructeurs il nous disent à longueur de journée le même discours, on à marre que sa soit toujours les mêmes qui profitent de la situation.

    Mr les politiques tous vos efforts ne servirons à rien (sauf à une minorité de profiteurs malins) si vos mesures ne sont pas accompagné intelligemment jusqu’à ici ça était du non importe quoi, exemple Robien Scellier constructions 30% plus chère que le prix du marche et dans des zones sans aucun potentiels locatif, en 2 mots faire du chiffre au détriment de la logique et des réels besoins de la populations et tout payé sur le dos de l’état, je répète pour que ces fonds ne partent pas dans une marge plus confortable pour les constructeurs il faut encadrer les aides si non l’immo va encore prendre 140% en 10ans.

  • 1 Reco 16/09/2010 à 11:51 par Patro

    Pas de miracle il faut libérer du foncier et bloquer ces aides à un montant plafond du m2 si non l’aide partira dans la poche des constructeurs il nous disent à longueur de journée le même discours, on à marre que sa soit toujours les mêmes qui profitent de la situation.

    Mr les politiques tous vos efforts ne servirons à rien (sauf à une minorité de profiteurs malins) si vos mesures ne sont pas accompagné intelligemment jusqu’à ici ça était du non importe quoi, exemple Robien Scellier constructions 30% plus chère que le prix du marche et dans des zones sans aucun potentiels locatif, en 2 mots faire du chiffre au détriment de la logique et des réels besoins de la populations et tout payé sur le dos de l’état, je répète pour que ces fonds ne partent pas dans une marge plus confortable pour les constructeurs il faut encadrer les aides si non l’immo va encore prendre 140% en 10ans.

  • 1 Reco 16/09/2010 à 11:19 par kleber

    c est bien pire que cela
    le système pressenti a plusieurs effets pervers
    1 il ruine le marche de l ancien des années 60/70 qui sont tous en DPE inférieur s à D
    2 Il tue les ménages très modestes qui avant pouvaient avoir 36 000 euros ds une Zone ZUS pour une famille de 4 personnes et qui demain auront 9 000 euros
    3 le différé 100% étant supprimé il reduit la solvabilité des emprunteurs modestes;

    les conséquences;
    Une demande forte sur le NEUF avec une offre FAMÉLIQUE
    Une offre forte su l ancien avec une demande inexistante
    Avec ce nouveau système on va tuer la banlieue

    Demain 50 000 euros de revenus célibataire
    je peux avoir 62 000 de pret pour mon studio dans le neuf
    à Paris
    Hier j avais droit à rien.

    Ok les classes moyennes sont avantagées mais au détriment des srevenus modestes qui ne pourront plus acheter

    C est Dommage .......

  • 0 Reco 16/09/2010 à 10:52 par poujad

    une bonne vieille guerre...

  • 3 Reco 16/09/2010 à 10:39 par pat35

    très bonne nouvelle si les professionnels s'inquiètent,laissons le marché s'écrouler et les ventes repartiront,c'est quand meme incroyable que l'état(nous)soutiennent a ce point un secteur qui va se permettre d'augmenter encore plus leurs prix!!on marche sur la tete!!vivement la crise la vraie!!


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...