Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmpruntermercredi 6 janvier 2016 à 18h00

Les taux de crédit devraient rester bas dans les mois qui viennent


Ceux qui craignent une remontée brutale des taux d'intérêt peuvent souffler.
Ceux qui craignent une remontée brutale des taux d'intérêt peuvent souffler.
Ceux qui craignent une remontée brutale des taux d’intérêt peuvent souffler. (©Gantner)

Le courtier en crédit évoque un début d’année "très prometteur" sur le front des taux d’intérêt, qui devraient rester bas dans les mois qui viennent...

Ceux qui craignent une remontée brutale des taux d’intérêt peuvent souffler. "Depuis maintenant trois mois, les taux des crédits immobiliers sont repartis à la baisse sur l’ensemble des durées et des profils", assure Meilleurtaux dans un communiqué.

Un emprunt sur 20 ans se négocie désormais à 2,40% en moyenne (-0,05 point), indique le courtier en crédit. Toutefois, certaines catégories d’emprunteurs peuvent encore espérer un taux inférieur à 2%. Sur 15 ans, il tourne autour de 2,15% (-0,05 point) et sur 25 ans autour de 2,65% (-0,10 point).

"La rentrée immobilière a bien lieu, nous préparons depuis mi-octobre la production de crédit de 2016. Les objectifs commerciaux des banques sont très ambitieux et cela se répercute inévitablement dans leur politique de taux", analyse Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com.

Pas de changement de tendance en vue

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Les taux devraient rester bas dans les mois qui viennent, prédit Meilleurtaux, dans un environnement bancaire qui reste favorable. "La Banque centrale européenne soutient l’économie en zone euro et encourage les banques à prêter, l’inflation reste très basse et les OAT [emprunts d’Etat français, ndlr] ne franchissent pas la barre des 1% ; en d’autres termes, rien ne justifie un changement de tendance", ajoute la spécialiste.

Par ailleurs, l’entrée en vigueur début 2016 du nouveau prêt à taux zéro va permettre aux primo-accédants (…) de financer une partie de l’acquisition à un taux d’intérêt de 0%, qui plus est avec un différé d’emprunt permettant d’alléger les mensualités en début de prêt.

"C’est une bonne chose et cela contribue à faire souffler sur cette rentrée un vent d’optimisme car l’addition taux bas/aides à l’acquisition étendues pourraient permettre à de nouveaux primo-accédants de réaliser une acquisition immobilière", conclut Maël Bernier.



Comparez gratuitement les offres de crédit de plus de 100 banques

Julien Mouret
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...