Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmpruntermercredi 22 juillet 2015 à 09h55

Les taux de crédit ont légèrement remonté au 2e trimestre


Les taux ont marqué un léger rebond au cours du deuxième trimestre
Les taux ont marqué un léger rebond au cours du deuxième trimestre
Les taux ont marqué un léger rebond au cours du deuxième trimestre (©Fotolia)

Le mouvement de hausse des taux d'intérêts, bien que léger, est bien visible dans l'ancien au deuxième trimestre, selon l'Observatoire Crédit logement.

(LaVieImmo.com) - S'ils se sont stabilisés sur le marché du neuf (à 2.07%), les taux de crédit ont légèrement remonté sur celui de l’ancien (à 2.03%) au cours du deuxième trimestre selon l'Observatoire Crédit Logement. Ils sont en effet en augmentation de 1 point de base comparé au début de l'année. « Certes, ces évolutions sont de faible ampleur, mais elles indiquent que la tendance des prochains mois devrait confirmer une lente remontée des taux », prévoit le Crédit Logement. Un constat que l'organisme faisait déjà au début du mois.

La durée de prêt s'est quant à elle stabilisée depuis le début de l'année autour de 236 mois pour l’accession dans le neuf, et de 225 mois pour l’accession dans l’ancien. Des durées relativement longues, souligne l'observatoire, mais qui n'ont pas pénalisé les primo-accédants arrivés en masse grâce aux taux records observés jusqu'à la mi-2015.

Baisse de l'apport personnel

Conséquence indirecte de l'ouverture du marché à un plus grand nombre d'acheteurs, l'apport personnel affiche une baisse de 13% sur le 1er semestre 2015 en glissement annuel, (après – 4.6 % en 2014). « Cette évolution, comme celle des revenus des ménages, est logique dans le contexte d’une reprise qui s’appuie maintenant sur le développement de la primo-accession et le retour des ménages modestes », conclut l'organisme. Un retour qui pourrait être stoppé net par la hausse des barèmes

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !



Comparez gratuitement les offres de crédit de plus de 100 banques

André Figeard - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 23/07/2015 à 19:10 par franckblack

    l'immobilier tien uniquement grâce aux taux extrêmement bas... Les acteurs du marché feront tout pour que ça dure...

  • 0 Reco 22/07/2015 à 13:13 par sentury23

    Plusieurs raisons a la chute a venir.
    Le chomage est toujours élevé (voir meme en augmentation).
    Les emplois sont toujours précaires.
    L'indice de tension immobilière (iti) est tourjours proche de 0,4.
    Il y a toujours 2,5 vendeurs par achteur en France.
    Le papy-boom (qui durera 30ans) va empirer cet indice "iti".
    Les retraités fuient toujours la France pour le portugal et la thailande etc...
    Les loyers baissent et les taxes augmentent ( 20% d'ici 2017).
    Pour vendre aux enchères un bien immobilier, il vous faudra prendre RDV 12 mois à l'avance chez le notaire, tellement ils sont débordés de telles demandes.
    La rentabilité locative est plus que jamais en berne.
    Les investisseurs fuient l'immobilier en masse, engorgeant d'autant plus l'offre, face à une demande toujours aussi faible.
    La conjoncture est moins bonne qu'en 1998, et il est probable qu'on assiste à un retour aux prix de 1998.
    De plus en plus de gens ont besoin de garder leur mobilité pour s'adapter au marché du travail. C'est incompatible avec la propriété actuellement.
    Ajoutez à cela qu'une augmentation de 1% des taux d'emprunts entraine mécaniquement une baisse de 15% des prix des vendeurs. Un enorme manque à gagner pour eux.
    Chacun de ces arguments est suffisants pour justifier une baisse de l'immobilier, alors en cumulé... Il n'est pas du tout exclu d'assister à une vente panique et à un retour aux prix de 1998-2000 d'ici pas longtemps.
    Il ne fera pas bon d'être propriétaire durant l'éclatement de la bulle immobilière.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...