Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmpruntermercredi 10 août 2011 à 14h59

Les taux de crédit pas (encore) atteints par la crise


La fièvre des marchés n'a pas gagné le crédit
La fièvre des marchés n'a pas gagné le crédit
La fièvre des marchés n'a pas gagné le crédit (©dr)

Alors que les Bourses plongent, les taux de crédit immobilier restent eux, « étrangement stables », observe le courtier en crédit Cafpi. Soit le troisième mois consécutif de maintien.

(LaVieImmo.com) - Le crédit est-il épargné par la crise ou n’est-il qu’en sursis ? « Sur le front des durées d’emprunt immobilier (à taux fixes) de 10, 15 et 20 ans, rien ne bouge », indique Cafpi. La Banque centrale européenne (BCE) est pour beaucoup dans cette situation stable depuis trois mois, laissant ses principaux taux directeurs inchangés. Mais tel n’est pas le cas pour les taux révisables, pour lesquels « la perspective est moins enthousiasmante. Car la remontée des taux de l’Euribor 3 mois [qui servent de base aux banques pour leurs taux variables, NDLR] a été répercutée sur l’emprunteur », explique le courtier. Ces taux sont toutefois largement minoritaire sur le marché du crédit, n’en représentant que 10 % environ.

Trêve estivale

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

L’accalmie pourrait n’être que de courte durée, car la période estivale enregistre traditionnellement peu de mouvement sur le front des taux. Ce n’est donc qu’à la rentrée que les emprunteurs auront plus de visibilité, avec la reprise d’activité des banques. Mais d’ici là, « les spécialistes anticipent des baisses de taux potentiellement plus massives, grâce au levier de la chute des taux de l’OAT depuis la mi-avril », conclut Cafpi.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 11/08/2011 à 10:43 par Badaboom

    Les taux de crédit accordés par les banques devraient baisser depuis plusieurs mois déjà si on se réfère à l'OAT. Or, ils ont suivi le chemin inverse...

  • 0 Reco 11/08/2011 à 10:42 par Badaboom

    Le resserement du crédit est inévitable. Les taux de crédit accordés par les banques devraient baisser depuis plusieurs mois déjà si on se réfère à l'OAT.

    Il est clair que les banques ne pourront plus accorder autant de crédits pas chers et en aussi grand nombre.

  • 0 Reco 11/08/2011 à 10:15 par Dadi

    il ne faut pas confondre action en bourse et santé financière d'une entreprise. Le cours d'une 'action est la valeur que donnent les investisseurs à une part d'une société. Cela répond à la lois de l'offre et de la demande. Sinon les bilans financiers positifs des entreprises feraient monter l'action systématiquement (et inversement pour les bilans négatifs). Or ce n'est pas le cas même si c'est souvent corrélé. Le cas des banques actuelles est un bon exemple surtout avec les nouvelles réformes (Bâle III) qui impose aux banques de provisionner bcp plus les risque (augmentation de la trésorerie).

  • 0 Reco 10/08/2011 à 19:18 par Imortderire

    La baisse des taux serait suicidaire pour les banques française !

  • 0 Reco 10/08/2011 à 19:16 par Imortderire

    Les OAT recommencent à montées depuis 2 jours...

    La société génrale est dans le rouge -21% aujourd'hui, 'l'action est en fait en chute libre depuis début Juillet...

    La BNP, l'action est aussi en chute libre depuis début Juillet...

    Le crédit agricole, l'action ne vaut plus rien depuis quelques jour (attention au défaut de paiement pour la banque française la plus exposé à la dette grecque).

    L'Italie est attaqué de toute part, les banques française ne peuvent encaissé le choc de deux banques routes d'état à la fois selon les "crash test", donc premiere faiillite d'une banque française pour bientôt ?

    Dans ce contexte je vois mal une baisse des taux à la rentrée !

  • 0 Reco 10/08/2011 à 17:59 par Mounia

    Ca va dévisser et fair mal a la rentrée.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...