Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmprunterlundi 25 mai 2009 à 18h00

Les taux variables : oui, mais...


(©Gantner)

(LaVieImmo.com) - Meilleurtaux.com confirme ce qu’il prédit depuis déjà plusieurs semaines : « les taux variables ont de nouveau la cote auprès des emprunteurs ».

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Un attrait plutôt récent, qui rompt avec la méfiance des derniers mois, et que le courtier en crédits immobiliers rapproche de l’assouplissement de la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE). A sept reprises, celle-ci a abaissé son principal taux directeur au cours des sept derniers mois, le ramenant de 4,25 % le 8 octobre 2008 à 1 % à l’heure actuelle. Cette baisse a eu plus d’effet sur l’Euribor - le taux interbancaire qui sert généralement de référence aux taux variables - que sur l’OAT 10 ans, dont les variations sont répercutées sur le niveau des taux fixes. Conséquence de cette évolution à deux vitesses, « les taux variables qui étaient plus élevés que les taux fixes en 2008, sont repassés bien en dessous depuis quelques mois », constate Meilleurtaux. Exemple à l’appui : « avec un très bon dossier, un emprunteur peut aujourd’hui obtenir un crédit sur 15 ans à 3,45 % contre 4 % à taux fixe* ». L’écart devrait même s’accentuer au cours des prochains mois et, atteindre « 1 point d’ici la fin de l’année ».

Est-ce à dire qu’il faut oublier les taux fixes ? La réponse n’est, évidemment, pas si simple. « Compte tenu de la durée de vie moyenne d’un crédit (7 à 8 ans), et du très bas niveau de l’Euribor, nous considérons qu’il est intéressant de souscrire un prêt à taux révisable si l’écart avec le taux fixe est supérieur à 0,80 point », reprend Frédéric Senan selon Frédéric Senan, le directeur général délégué du courtier. Ce qui devrait donc être le cas d’ici quelques mois. Et s’il est difficile de prédire l’évolution des taux, le spécialiste estime que « les taux resteront bas sur les deux prochaines années ». Dans la mesure où « l’emprunteur rembourse 70 à 80 % d’intérêts les premières années – contre 90 % de capital en fin de prêt immobilier – deux années à taux bas sont bonnes à prendre », ajoute-t-il.

Prudence... Afin de profiter cette situation tout en limitant les risques de remontée des taux - et des mensualités de remboursement, Meilleurtaux conseille d’opter pour « des taux capés plus sécurisés », en privilégiant un taux plafonné à +1 ou 1,5 point au maximum - « même s’il est un peu plus élevé en début de prêt » qu’un taux capé à +2 ou +3. Le courtier recommande également d’opter pour une solution intermédiaire en empruntant « 50 % à taux fixe, 50 % à taux variables ». On le voit, la prudence reste de mise…

E.S.

*hors assurance

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...