Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmpruntervendredi 2 septembre 2016 à 16h55

On peut devenir propriétaire en gagnant 2.000 euros par mois


La question persiste pour bon nombre de ménages : peut-on devenir propriétaire ?
La question persiste pour bon nombre de ménages : peut-on devenir propriétaire ?
La question persiste pour bon nombre de ménages : peut-on devenir propriétaire ? (©Philippe Huguen - AFP)

Taux historiquement bas, PTZ, banques plus souples... Toutes les conditions sont réunies pour sauter le pas : celui d'accéder à la propriété. Au point que selon un courtier, un ménage disposant d'un revenu mensuel de 2.000 euros peut financer l'achat d'une maison individuelle.

Le temps où les emprunteurs les plus fortunés obtenaient systématiquement les meilleurs taux d'intérêt du marché semble aujourd'hui révolu. Les banques deviennent moins sélectives que par le passé, tendant la main aux ménages plus modestes qui peuvent, eux aussi, bénéficier de bonnes conditions de financement.

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

"Le crédit, ce n’est pas que pour les riches comme on pourrait le penser, les Français sont mal informés sur la réalité de l’accession à la propriété", martèle dans un communiqué Pierre-Etienne Beuvelet, Directeur Général d’In&Fi Crédits. Il estime ainsi qu’avec 2.000 euros de revenus nets par mois et un apport de 17.000 euros, un ménage peut devenir propriétaire.

Selon le courtier, ce salaire permettrait de financer un achat immobilier dont le coût moyen s'élève à 170.000 euros, frais d'agence inclus. De quoi s'offrir "une maison individuelle dans de nombreuses régions, sauf en Ile-de-France où les prix des logements anciens évoluent autour des 5.300 euros du m² (8.060 m² à Paris). Dans la capitale, "pour ce même montant, on ne peut acheter que 19,5 m²", précise le dirigeant.

In&Fi Crédits rappelle que pour une capacité d’endettement à 33%, un ménage qui gagne 2.000 euros net peut se permettre de rembourser une somme de 660 euros par mois, assurance comprise. Et compte tenu du niveau actuel des taux, ce ménage peut accéder à un prêt 153.000 euros sur 25 ans, selon les offres bancaires.

Les primo-accédants, grands gagnants de cette rentrée

Les taux d'intérêt ont encore baissé en juillet, atteignant 1,55% en moyenne, selon le dernier observatoire Crédit Logement/CSA. De nouveau en repli en août, ils devraient poursuivre sur la même tendance au cours des prochaines semaines, a fait savoir hier le courtier Meilleurtaux.com.

Bien que les prix de l'immobilier commencent clairement à remonter dans la plupart des grandes villes françaises, le contexte reste extrêmement favorable pour les futurs acheteurs. "Le grand gagnant de ce début d’année 2016 est le primo-accédant. En effet, avec un Prêt à taux zéro (PTZ) assoupli, des taux historiquement bas et la volonté des banques de rechercher de jeunes clients, c’est une convergence d’éléments extrêmement favorables à l’acquisition de son premier logement", conclut In&Fi Crédits, qui constate une hausse de plus de 10% de ces profils depuis le mois de janvier.

Mais soyons honnêtes, bon nombre de jeunes actifs ne répondront pas aux critères des banques, notamment ceux en situation de précarité. Pour rappel, seuls 3,5% des emprunteurs en CDD ont accès à un crédit immobilier, selon une étude du courtier Vousfinancer.com publiée en mai dernier.

C'est d'ailleurs pour cela que la société Innsquare a trouvé une idée originale pour faciliter l’accession à la propriété des ménages qui ont du mal, aujourd'hui, à décrocher un emprunt, compte tenu de leurs revenus. Grâce à ce concept lancé il y a deux mois par cette start-up parisienne, leur situation pourrait rapidement se débloquer...

J. M.
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...