Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmpruntervendredi 13 mai 2016 à 12h36

Pour les CDD, l'accès au crédit est de plus en plus difficile


3,5% des clients ont emprunté avec un CDD, selon Vousfinancer.com
3,5% des clients ont emprunté avec un CDD, selon Vousfinancer.com
3,5% des clients ont emprunté avec un CDD, selon Vousfinancer.com (©Boyan Topaloff - AFP)

Alors que la majorité des embauches se font en CDD, moins de 5% des candidats à l'achat ont réussi à emprunter avec ce type de contrat, selon une étude du courtier Vousfinancer.com. De leur côté, les intérimaires seraient un peu moins pénalisés par les banques.

(LaVieImmo.com) - L'actualité autour de la loi Travail, particulièrement intense cette semaine, est l'occasion de faire le point sur l'accès au crédit immobilier pour les particuliers ayant un contrat de travail précaire. Alors que plus de 85% des embauches se font aujourd'hui en CDD, selon une estimation de la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares), cette forme de précarisation de l'emploi pénalise très clairement les candidats à l'achat.

D'ailleurs, le courtier Vousfinancer note que seuls 3,5% de ses clients réussissent à emprunter avec un CDD, dont une majorité grâce à leur conjoint qui travaille eux en CDI. Ces emprunteurs obtiennent néanmoins des crédits à des taux d'intérêt moins attractifs que si chacun des partenaires était en CDI, même à des niveaux de revenus équivalents. En fait, c'est le coût global du prêt qui est plus lourd.

Les intérimaires mieux lotis que les CDD

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Autre élément pénalisant: il arrive souvent que la banque décide de ne pas prendre en compte les ressources de l'emprunteur en CDD, ne se basant donc que sur celles du conjoint en CDI. Résultat, la capacité d'emprunt est nettement réduite ou la durée du crédit allongée de plusieurs années. Toutefois, certains contrats précaires accèdent plus facilement au marché du crédit, et ce malgré les exigences des banques.

C'est le cas des intérimaires. Les établissements bancaires voient en effet l'intérim comme un choix de l'emprunteur alors que le CDD est aujourd'hui perçu comme subi. Et cette frilosité des banques à l'égard des contrats à durée déterminée se traduit clairement dans les chiffres de l'accession à la propriété. L'âge moyen des primo-accédants, c'est-à-dire les ménages qui sont propriétaires de leur résidence principale, est de 33 ans alors que l'entrée sur le marché du travail se fait en moyenne 10 ans plus tôt.

Cependant, conclut Vousfinancer, il n'y a évidemment aucune fatalité puisque l'emprunteur aura la possibilité de renégocier son crédit une fois que son contrat de travail aura évolué en CDI...

Comparez gratuitement les offres de crédit de plus de 100 banques

Marie Coeurderoy - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...