Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmpruntervendredi 5 février 2016 à 14h52

Pourquoi il est encore temps de renégocier son crédit


Les taux d'intérêts de nouveau en baisse
Les taux d'intérêts de nouveau en baisse
Les taux d'intérêts de nouveau en baisse (©dr)

La faiblesse persistante des taux d'intérêt pousse les emprunteurs à renégocier leur offre de prêt. Ce type de demandes, qui avait submergé les banques l'été dernier, devrait sans doute faiblir en 2016... mais clairement pas disparaître.

(LaVieImmo.com) - Le constat est unanime les taux d'intérêt repartent à la baisse. Ils se rapprochent même de leur plus bas historique. En témoignent les derniers chiffres du courtier Credixia publiés hier. Pour les meilleurs profils on est même descendu en février à 1,78% pour des emprunts sur 20 ans.

Au regard de la faiblesse persistante des taux les courtiers en profitent pour lancer un appel : il est encore temps de renégocier. Les banques elles-mêmes en ont conscience. L'une d'entre elles, nous dit Empruntis, a ainsi décidé de supprimer le malus qu'elle pratiquait jusque-là pour ses dossiers de renégociations. Autrement dit, les banques sont prêtes à accorder à ces demandes le même traitement qu'aux nouveaux prêts.

Qui peut encore profiter d'une renégociation de crédit ?

On pensait que la vague de demandes de renégociations qui avait submergé les banques l'été dernier était passée. Les courtiers témoignaient d'ailleurs encore récemment de la proportion historique de ces demandes dans leurs bilans 2015. Chez Cafpi par exemple, 37% des demandes enregistrées l'an dernier concernaient des dossiers de renégociations. Cette part va sans doute faiblir en 2016 mais clairement pas disparaître.

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Empruntis table sur un volume de renégociations d'environ 20% cette année. Les profils qui peuvent encore en bénéficier : d'abord ceux qui ont souscrit leur crédit avant ou au premier trimestre 2014. Il y a aussi ceux qui ont eu une augmentation sensible de leurs revenus. Enfin, ceux qui ont eu, de manière plus ponctuelle, une rentrée d'argent importante. Somme qui pourrait leur permettre de racheter une partie de leur crédit tout en bénéficiant encore des conditions ultra favorables sur les taux.

Comment négocier et pour quel gain?

Pour que le gain financier soit suffisant, il faut regarder la différence entre le taux négocié à l'origine de son crédit et les taux du moment. La plupart des courtiers estiment qu'il faut au moins 1 point d'écart mais à partir de 0,7%, cela peut suffire. Autre élément clé : la renégociation doit se faire dans les premières années de vie du crédit.

Du côté de Meilleurtaux, on estime qu'au-delà des 7 premières années, la différence des mensualités n'est plus suffisante pour couvrir les pénalités et les frais associés à la renégociation. Quant au gain final, on peut encore espérer pouvoir économiser jusqu'à plusieurs dizaines de milliers d'euros. En 2015, le gain moyen observé était de 20.000 euros par dossier.



Comparez gratuitement les offres de crédit de plus de 100 banques

Marie Coeurderoy - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...