Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmprunterlundi 28 février 2011 à 12h47

Taux : -3,4 % de pouvoir d'achat immobilier depuis octobre


Nouvelle hausse des taux et déjà baisse du pouvoir d'achat immobilier
Nouvelle hausse des taux et déjà baisse du pouvoir d'achat immobilier
Nouvelle hausse des taux et déjà baisse du pouvoir d'achat immobilier (©dr)

Selon le groupe Efficity, la hausse des taux d’intérêt a fait baisser de 3,4 % le pouvoir d’achat immobilier des emprunteurs par rapport à octobre dernier. Ainsi, « chaque hausse d’un point fait perdre 8% de pouvoir d’achat immobilier », selon son président, Christophe du Pontavice.

(LaVieImmo.com) - La tendance haussière des taux a déjà « fait perdre 2% de pouvoir d’achat aux acquéreurs potentiels » depuis le début de l’année, indique l’agence immobilière « low-cost » Efficity dans un communiqué. Depuis octobre, 3,4 % de capacité d’emprunt se sont ainsi envolés. Par exemple, si un acquéreur pouvait emprunter 3,55 % en moyenne sur 20 ans, soit 258 258 euros, il ne peut plus obtenir aujourd’hui que 249 431 euros, « soit 8 927 euros de moins », déclare le groupe. Efficity analyse que, pour toute hausse d’un demi-point du niveau moyen des taux d’intérêt par rapoport aux taux observés actuellement, se répercute une perte de capacité d’emprunt de 4,2 % (10 435 euros empruntables en moins). Une hausse d’un point entraînerait, elle, « une perte de capacité d’emprunt de 8,1% (soit 20 247 € en moins par rapport à la somme potentiellement empruntable aujourd’hui) ».

Les prix de l'immobilier, « variable d’ajustement »

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

A quelque chose malheur est bon. Si une telle hausse de taux devait arriver, Efficity estime que les prix de l’immobilier en seront impactés. Les prix pourraient même devenir une « variable d’ajustement ». Pour contrebalancer l’éventuel déficit de demande solvable, « les vendeurs devront faire un effort sur les prix demandés même si le niveau des taux d’intérêt reste attractif », anticipe l’agence.

André Figeard - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 01/03/2011 à 17:16 par UFFA92

    Et si 2010 avait été une année "exceptionnelle" de hausse de prix ? Cr ce qu'il faut retenir c'est que avec des taux à la baisse, le sprix grimpent. Donc avec des taux en hausse les prix doivent baisser, celà a même commençé dans certains départements de l'ile de france sans parler de la province. Les prix pourraient devenir "variables d'ajustement" ? C'est du langage de diplômate ! Pas facile pour un agent immobilier d'expliquer aux vendeurs qu'ils doivent baisser leurs prix pour cause de baisse de solvabilité des acheteurs...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...