Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 19Paru le mardi 1 juillet 2008 à 00h00

Tourcoing (59) Le goût des lofts


Cette commune désertée par l'industrie dans les années 1970 transforme ses friches en plateaux aménageables.

Derrière la façade rouge brique de cette maison, les ouvriers s'affairent. Rue Nationale, à deux pas du centre, les 2 000 mètres carrés de cette demeure bourgeoise viennent d'être découpés en treize lots. Les plateaux bruts ont été cédés à des primo-accédants et des investisseurs se chargent des travaux. « Cette propriété aurait été difficile à vendre d'un seul tenant. Le marché s'est durci. En revanche, les petites et moyennes surfaces changent de mains plus facilement », estime Lidwine Delzen, de l'agence l'As de l'Immobilier, spécialisée dans la vente de lofts. Quatre plateaux de 50 m2 ont trouvé preneur en avril pour 80 000 euros chacun. Les grandes surfaces de ce programme cherchent encore des acquéreurs. « Au-dessous de 100 000 euros, il y a beaucoup de demandes mais peu d'offres. D'où l'attrait pour les maisons vendues à la découpe, voire les usines ou entrepôts réhabilités en logements. Des petites et moyennes surfaces sont ainsi mises sur le marché alors que l'offre, ici, est surtout composée de maisons d'au moins 100 m2. »

Le coût de ces plateaux oscille entre 1 300 et 1 700 euros le mètre carré. Bien souvent, de 500 à 1 000 euros de travaux par mètre carré sont nécessaires, mais cette facture se réduit lorsque les acheteurs décident de les faire eux-mêmes, ce qu'ils font le plus souvent. La plupart des programmes se situent autour du coeur historique, dans les quartiers Piats, Flocon, Epidème ou Virolois. A Flocon, au sud-ouest du centre, une ancienne filature a été transformée en une centaine de logements. Rue du Château, en plein centre, trois lots viennent d'être vendus 98 000 euros chacun. Le programme en comporte quinze. La municipalité, qui vise cinq cents nouveaux logements par an pour 2008, voit plutôt d'un bon oeil ces nombreuses réhabilitations.

A une demi-heure de Lille

L'arrivée du métro en 1999 a dopé l'attrait de cette commune, notamment auprès des primo-accédants. La ville est désormais à une demi-heure de Lille. « Entre le centre-ville de Lille et celui de Tourcoing, il y a presque 50 % d'écart, ce qui entraîne une demande assez forte », témoigne Benoît Lambelin, de BCS Immobilier. Certes, les prix ont bondi à Tourcoing, dans le sillon de sa voisine lilloise. Alors que les tarifs atterrissent sur l'ensemble de la France, ils ont encore grimpé, selon les derniers chiffres des notaires, de 16,8 % en un an, portant le prix moyen d'un appartement à 1 697 euros le mètre carré.

Les prix des maisons de ville en brique pourvues de courettes à l'arrière flambent aussi. « Il y a dix ans, le prix d'une maison 1930 à rénover allait de 15 000 à 30 000 euros. Aujourd'hui, leur il se situe plutôt entre 100 000 et 130 000 euros, avec en général de lourds travaux en perspective », confirme Benoît Lambelin, de l'agence Orpi BCS Immobilier. Certaines sont aussi vendues « découpées ». Rue Duguay-Trouin, près du boulevard de l'Egalité, un programme est actuellement en cours de commercialisation. Un plateau de 46 m2 avec une place de parking a trouvé preneur en février pour 81 000 euros

Jorge Carasso

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...