Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 18Paru le dimanche 1 juin 2008 à 00h00

Villas bourgeoises à Saint-Cyr


Sur les hauteurs du massif des monts d'Or, cette commune de l'Ouest lyonnais abrite de magnifiques propriétés, de la bâtisse xviiie à la grande maison découpée en appartements.

A l'ouest de Lyon, Saint-Cyr-au-Mont-d'Or est l'une des communes les plus riches et les plus cotées de la banlieue résidentielle lyonnaise. Elle est très recherchée pour la qualité de son bâti, son calme, le charme de son village, son marché et l'abondance de ses commerces. A moins d'un quart d'heure en voiture du centre de Lyon, elle attire des cadres supérieurs et des dirigeants d'entreprises mutés dans l'agglomération lyonnaise. Elle est essentiellement constituée de maisons particulières, généralement cossues, qu'elles soient situées dans des lotissements de luxe équipés de piscines et de terrains de tennis, ou plus isolées derrière les haies bien taillées ou les hauts murs de pierres dorées.

Grandes superficies

Tous ces avantages font qu'il est difficile de trouver à Saint-Cyr un bien à moins de 300 000 euros. Avec un peu de persévérance, un jeune couple de cadres qui se lançait dans son premier achat vient d'acquérir pour ce prix un appartement de 100 m2 situé à l'étage d'une maison bourgeoise ancienne restaurée de façon contemporaine. Seul handicap, l'habitation est en dehors du village, donc loin des lignes de transport en commun.

Pour une plus grande surface, les prix grimpent facilement à 400 000 euros et plus. Avec cette somme, on peut trouver, dans le centre de la commune, cette fois, une maison de village de 120 m2, sans charme particulier mais bien rénovée. Elle ne bénéficie toutefois pas d'un jardin, seulement d'une cour. A ce tarif également, au-dessous du village, une habitation xviiie de 145 m2 sur deux étages avec beaucoup de cachet et agrémentée d'un joli jardin de 800 m2. Quelques travaux de rénovation sont toutefois à prévoir pour la remettre au goût du jour. Dans le même secteur protégé, un couple de dentistes lyonnais avec trois enfants, qui a choisi de quitter le centre-ville, vient d'acquérir pour 490 000 euros un très bel appartement de 166 m2 avec cinq chambres, dans une grosse maison bourgeoise divisée en copropriété. Une formule qui se pratique de plus en plus, le prix de ces propriétés, autrefois résidences secondaires des grandes familles lyonnaises, dépassant souvent 1,5 million d'euros.

Ancienne commune agricole, Saint-Cyr recèle également des terrains à bâtir, dont les prix ont eux aussi flambé ces six dernières années. Ils sont de plus en plus recherchés par ceux qui veulent construire des maisons écolos. Le budget minimal est de 250 000 euros pour un terrain de 750 m2, en bord de route mais déjà viabilisé. Pour des terrains plus spacieux et mieux placés, il faut dépasser 400 000 euros. Une parcelle de 1 000 m2 avec permis de construire, bien située, au-dessus du village, vient de partir sans difficulté à 450 000 euros. A l'écart des habitations, au soleil des coteaux, on peut aussi s'offrir 3 500 m2 de terrain boisé pour 470 000 euros

Catherine Lagrange

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...