Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Achat Vente
LaVieImmo.com
Achat VenteAchat Ventejeudi 13 août 2020 à 11h47

A Paris, les prix médians affichés montrent une infime baisse en juillet


Paris
Paris
Paris (©Pexels)

La start-up PriceHubble spécialisée dans le big data et l’intelligence artificielle pour les marchés immobiliers, publie ce jeudi, sa nouvelle étude sur l’évolution des prix dans dix villes françaises ces derniers mois. En analysant les annonces des agences immobilières, elle note une tendance différente entre Paris et les autres métropoles.

Surprise dans la capitale : le mètre-carré dans l’ancien à Paris s'affiche en légère baisse ! Cela n’était pas arrivé depuis six ans, constate la start-up PriceHubble spécialisée dans le big data et l’intelligence artificielle pour les marchés immobiliers, qui publie, ce jeudi, sa nouvelle étude sur l’évolution des prix.

Le prix médian du mètre-carré annoncé (qui diffère des prix signés) atteignait 12.000 euros en janvier. Le voici désormais à 11.950 euros fin juillet, soit une légère baisse de -0,4%. Un fléchissement qui relève, pour l'instant, davantage de la stagnation que d'un retournement de tendance.

Comment expliquer que la dynamique parisienne se soit enrayée? "On a un panel de facteurs qui se superposent" explique à BFM Business, Loeiz Bourdic, le directeur de PriceHubble: "une dynamique haussière extrêmement forte sur les dernières années, l’impact du Covid, l’anticipation par les acheteurs et par les vendeurs de ce qui va se passer en septembre lorsque l’économie ne sera plus sous perfusion" énumère-t-il. Un phénomène corroboré par la dernière publication des notaires d’Ile de -France, qui fait état d’une stabilisation des prix.

En attendant septembre

Fut-elle infime, cette baisse contraste avec les métropoles régionales où le Covid 19 n’a pas encore fait vaciller les prix de l’immobilier. La hausse du prix médian du mètre-carré dépasse les 10% à Lille, Strasbourg et Lyon. "On a vraiment un état d’esprit un petit différent sur ces trois métropoles quand on compare notamment à Paris où les vendeurs sont vraiment très confiants sur les prix qu’ils peuvent obtenir" poursuit Loeiz Bourdic.

Tous ces prix seront particulièrement scrutés en septembre, période charnière, afin de confirmer ou non ces tendances. Les mesures de soutiens aux entreprises vont se tarir, laissant craindre une hausse des faillites et des conditions de prêt encore plus restrictive, même si les taux restent très bas.

Méthodologie : Afin de réaliser cette étude, PriceHubble a analysé 46 099 annonces à la ventes publiées sur les principaux portails d’annonces immobilières (pour les particuliers comme pour les professionnels) entre le 1er janvier et le 31 juillet 2020, à Paris, Bordeaux, Nantes, Lille, Lyon, Marseille, Nice, Rennes, Strasbourg et Toulouse.

Les prix médians calculés ne sont donc pas forcément ceux qui seront effectivement signés chez le notaire, mais ils permettent de sentir le pouls du marché en temps réel, 2 à 3 mois en amont de ce que peuvent constater les notaires lors de la signature des compromis de vente.

LaVieImmo.com
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)