Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Achat Vente
LaVieImmo.com
Achat VenteAchat Ventejeudi 24 décembre 2020 à 10h14

Immobilier: La part des acheteurs étrangers est plus importante en Creuse que sur la Côte d'Azur


Un paysage dans la Creuse
Un paysage dans la Creuse
Un paysage dans la Creuse (©Lemosin - Wikipédia)

En 2019, les acheteurs étrangers non-résidents ont représenté 1,5% des acheteurs dans l'Hexagone. Et leur département préféré est la Creuse.

(BFM Immo) - Le mythe de l'étranger qui achète en France sans y résider, faisant ainsi monter les prix de l'immobilier, ne résiste pas à l'épreuve des faits, en dehors de quelques situations exceptionnelles pour certains quartiers ou certaines villes bien particulières. Selon une étude des notaires dont nous vous parlions déjà ici début décembre, les étrangers non-résidents ne représentaient que 1,5% des acheteurs sur le marché de l'ancien en 2019, contre 93,3% de Français résidents, 1% de Français non-résidents et 4,3% d'étrangers résidents en France.

Une proportion qui n'avait plus été si basse depuis 2013. Entre 2015 et 2019, la part des acheteurs étrangers non-résidents est passée de 2% à 1,5%. Aujourd'hui, les acheteurs étrangers non-résidents sont même, proportionnellement, moins nombreux que les vendeurs. En effet, si 1,5% des achats immobiliers dans l'ancien en France étaient réalisés par des non-résidents étrangers en 2019, ces derniers représentaient la même année 1,9% des vendeurs.

Et étonnamment, comme repéré par Le Figaro, ce n'est pas la Côte d'Azur la destination la plus plébiscitée par les acheteurs étrangers non-résidents. Elle n'arrive qu'en troisième position des départements où la part des achats réalisés par des étrangers non-résidents est la plus importante, derrière... la Creuse et la Dordogne.

Concrètement, en 2019, les étrangers non-résidents représentaient 11% des acheteurs dans la Creuse, 8% en Dordogne et 7% dans les Alpes-Maritimes. Ils pesaient également 6% des acquéreurs en Haute-Savoie et 2,3% à Paris (contre 2,6% en 2018).

Côté vendeurs, c'est justement dans les Alpes-Maritimes qu'ils sont les plus représentés. Les étrangers non-résidents représentaient ainsi 13% des vendeurs en 2019 sur le marché de l'ancien. Cette part descend à 7% en Haute-Savoie et dans la Creuse.

Les Britanniques en première position

En revanche, pas de surprise concernant la nationalité de ces acheteurs étrangers non résidents. Les Britanniques représentent 23% des acquisitions mais leur part a chuté de 10 points depuis 2016. Et le Brexit ne devrait pas inverser la tendance. Ensuite, on trouve les Belges (19% de part de marché) et les Allemands (8%).

Les acheteurs étrangers non-résidents sont à 32% des quinquagénaires, cadres supérieurs et qui gardent leur bien immobilier plus de 15 ans (42% d'entre eux, contre 29% pour les Français).

Diane Lacaze - ©2021 BFM Immo

Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)