Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Achat Vente
LaVieImmo.com
Achat VenteAchat Ventemercredi 21 octobre 2020 à 15h08

Les Français un peu moins confiants qu'en mai sur l'aboutissement de leur projet immobilier


0 Paris le stock se redresse doucement
0 Paris le stock se redresse doucement
0 Paris le stock se redresse doucement (©Lionel Bonaventure - AFP)

En mai 75% des Français ne doutaient pas que leur projet immobilier aboutirait dans les 6 prochains mois. Aujourd'hui, ils ne sont plus que 64% à avoir cette certitude.

(BFM Immo) - Si les Français gardent le moral, ils doutent tout de même de plus en plus. Une étude* OpinionWay pour SeLoger montre qu'en septembre 64% des Français étaient confiants sur l'aboutissement de leur projet immobilier dans les 6 prochains mois. Un chiffre élevé mais en baisse par rapport au printemps. En effet, en mai dernier, 75% des Français se disaient optimistes. "À l’origine de cette érosion du capital confiance des Français, une crise sanitaire qui joue les prolongations et dont l'impact sur l’économie du pays fait peser une incertitude à l’égard de leur avenir immobilier", analyse SeLoger.

Ceux qui demeurent optimistes le sont pour deux raisons principales. Pour 53% des sondés, la crise sanitaire pourrait avoir pour conséquence de faire baisser les prix des logements. "De quoi rééquilibrer un marché immobilier en surchauffe et ramener à la raison des prix de vente de plus en plus déconnectés des revenus des Français", précise SeLoger. D’autre part, 55% des acquéreurs potentiels pensent que le Covid pourrait entraîner une remontée de l’offre de logements disponibles (divorces, décès, déménagements à la campagne…). "Là encore, de quoi atténuer la pénurie de biens à la vente qui caractérise le marché de l’immobilier hexagonal et regonfler les stocks en y réinjectant des appartements et des maisons", explique SeLoger.

>> Partenariat BFM Immo : Trouvez le meilleur taux pour votre crédit immobilier avec notre comparateur gratuit

Déséquilibre entre l'offre et la demande

Sur ce dernier point, les Français sont peut-être exagérément confiants. Car pour l'instant, les chiffres semblent montrer le contraire. Dans une note, repérée par les Echos, Laforêt Immobilier constate qu'entre juin et septembre, l'offre d'immobilier ancien "s'est encore asséchée, affichant un recul de 10% au niveau national, dont 6% en Ile-de-France et 12% en régions". Seul à Paris, le stock remonte (+10%) mais il était tombé à un niveau extrêmement bas.

Century 21 réalise le même constat. "Le déséquilibre est toujours extrêmement fort et en défaveur des acheteurs entre l'offre et la demande", explique son président Laurent Vimont aux Echos. Mais il assure "chez nous, le stock de biens à vendre est en légère baisse au troisième trimestre 2020, mais cela est lié au fait que la demande reste très forte. Quant au nombre de mandats rentrés, il est en hausse par rapport à la même période de 2019".

*enquête réalisée par OpinionWay pour le compte de SeLoger du 3 au 17 septembre 2020.

Diane Lacaze - ©2020 BFM Immo

Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)