Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertsmercredi 21 août 2019 à 12h43

Airbnb, bail mobilité... 4 façons de louer sa résidence secondaire pour la rentabiliser


Bassel Abedi

Biographie Fondateur de Rendementlocatif.com, Bassel est un ancien chef de projet chez Microsoft. Passionné de code, il a créé sa start-up en 2016 à la suite d'un constat : aucun outil numérique n’était mis en place pour permettre au grand public de calculer la rentabilité réelle d’un investissement immobilier ...Lire la suite

Si de nombreux Français rêvent d'avoir une résidence secondaire, ce type de logement coûte cher alors qu’il reste inoccupé la majorité du temps. Les conseils pour alléger la facture voire pour rentabiliser le bien de notre expert Bassel Abedi, fondateur de RendementLocatif.com.

Bénéficier d’une résidence secondaire constitue un privilège fort appréciable en matière de confort et de plaisir (maison au bord de l’eau, appartement à la mer, chalet à la montagne, etc.). C’est un lieu souvent convivial dans lequel on crée des souvenirs et des moments privilégiés. Cependant, un bien secondaire engendre aussi des coûts élevés non négligeables, alors qu’il reste inoccupé la majorité du temps.

En effet, ce type de résidence coûte cher à l’année : taxe foncière, taxe d’habitation et assurance plus élevée compte tenu d’un logement peu occupé. Il faut également tenir en compte les frais "dupliqués" par rapport à une résidence principale, à savoir l’entretien de la maison, du jardin, les éventuels travaux courants, l’électricité, le chauffage, Internet, etc. qui font que la facture s’alourdit à la fin de l’année. Il convient également de noter que, dans 207 villes et villages, une surtaxe de 5% à 60% sur la part communale de la taxe d'habitation peut s’appliquer si votre bien s’y situe.

Ainsi, de nombreux propriétaires se demandent comment profiter de leur résidence secondaire quand ils le souhaitent, tout en la rentabilisant. Voici quatre options qui se présentent aux propriétaires.

1. Rentabiliser sa résidence secondaire grâce à la location saisonnière

Très à la mode ces dernières années, la location saisonnière via des sites comme Airbnb ou Abritel reste la préférée de nombreux propriétaires, notamment grâce à la facilité d’une mise en location via les plateformes comme Airbnb ou Abritel. L’avantage principal? Bénéficier de revenus complémentaires tout en disposant de son bien quand le propriétaire en a envie. Ainsi, le propriétaire gère pleinement les périodes de mises en location. L’inconvénient réside dans le fait d’assurer la gestion lourde de ce type de location (changements de locataires, accueil, ménage, linge, état des lieux, encaissement des loyers, etc.), sous-entendant de se montrer disponible ce qui représente une vraie contrainte temps. Enfin, le propriétaire peut faire appel à un service de conciergerie, mais des frais non négligeables s’appliquent (environ 20 % du montant des loyers).

Il est donc important de choisir une résidence secondaire idéalement située (lieu attractif et/ou touristique d’une part), mais aussi près des infrastructures (gare, aéroport, etc.) pour anticiper l’éventuelle mise en location. Enfin, il faut aussi soigner votre bien et le décorer avec goût, car la concurrence est grande !

2. Louer son bien pour un tournage ou un showroom

Les productions et émissions recherchent souvent des biens prestigieux pour tourner dans un décor idyllique, et cette option s’applique donc uniquement aux propriétaires de belles demeures, décorées soigneusement et avec goût. Il faut aussi qu’elles soient suffisamment grandes pour installer le matériel. Très rémunérateur, ce système permet de louer très cher à la journée (c’est aussi un avantage, car vous pouvez louer sur 2 ou 3 jours uniquement), et également de bénéficier d’une assurance de remise en état qui est fournie au propriétaire, et qui permet donc de louer en toute sérénité (moins de peur d’éventuels dégâts notamment). Certaines marques (décoration ou vêtements particulièrement) cherchent souvent ce genre de biens pour exposer un showroom ponctuel dans une ville afin de montrer leurs produits aux clients qui ne pourraient pas se déplacer au siège social pour voir les nouvelles collections par exemple.

3. Louer ponctuellement grâce au bail mobilité

Le bail mobilité est un contrat de location temporaire signé entre un propriétaire et un locataire de courte durée (pour une période de 1 à 10 mois), à condition que le logement soit meublé, ce qui est souvent le cas d’une résidence secondaire. Ainsi, les locataires les plus fréquents sont les étudiants, les salariés en mission professionnelle temporaire, etc. Cette solution constitue une source de revenus complémentaire sur le bien secondaire, et moins de gestion que la location saisonnière qui se fait parfois au jour ou à la semaine.

Cependant, les personnes à la recherche de ce genre de biens se trouvent souvent dans les grandes villes (étudiants ou travailleurs). Il faudra alors que la résidence secondaire soit dans une métropole ou très proche et facilement accessible. En outre, le propriétaire n'a pas le droit de demander un dépôt de garantie au locataire avec un bail mobilité. Il ne peut exiger qu'une caution (une personne ou un organisme qui se porte garant pour payer les charges et les réparations). Ce qui n'a donc pas les mêmes implications.

4. Louer sa piscine privée

De plus en plus de particuliers mettent leur piscine privée à la location, avec des prix à la demi-journée et par personne (environ 20 euros). Cela constitue une grande nouveauté qui se développe. L’avantage principal de cette solution est de pouvoir profiter de sa maison tout l’été par exemple, sans avoir à louer toute la semaine. Il faut néanmoins accepter que d’autres personnes se baignent avec vous, ou laisser sa piscine à des inconnus le temps d’un après-midi.

Mais alors, investir dans une résidence secondaire est-il l’idéal ? En effet, même si cela comporte évidemment des avantages (disposer d’un bien en bord de mer ou dans des endroits attractifs, créer des souvenirs, des rencontres familiales régulièrement, recevoir les amis, etc.), cet investissement s’accompagne d’inconvénients (se sentir "obligé" de toujours aller au même endroit, pas de changement de destination, coûts élevés, rentabilité possible mais nécessitant de la gestion, etc.). Enfin, à la revente, une résidence secondaire est soumise à imposition sur la plus-value, ce qui ne constitue pas toujours le meilleur investissement sur le plus long terme.

On se demandera alors s’il n’est pas préférable de privilégier l’investissement locatif, afin de générer des revenus supplémentaires et ainsi se permettre de louer une maison pour les vacances, en fonction des envies du moment, des saisons, permettant de changer régulièrement de destinations (montagne, mer, campagne, France, étranger, etc.) et de se sentir plus "libre". Ainsi, dans tous les cas et en fonction de la localisation, du potentiel ou de l’attractivité de la ville, un propriétaire peut toujours louer sa résidence secondaire en location “classique” et en faire un investissement locatif.

Bassel Abedi

Estimation de bien

Estimation de bien
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 12/09/2019 à 09:18 par stifou

    Bonjour, la rédaction et signature du bail est assez contraignante et répétitive.
    Est ce que des services comme www.lewisbnb.fr sont légitimes pour automatiser le bail mobilité ?

  • 0 Reco 26/08/2019 à 10:02 par mariana01

    Témoignage d'éclairage

    Dieu dit que la lumière soit et la lumière fut, Dieu dit
    que la nuit soit et la nuit fut.
    La réussite appartient a ceux qui la cherche, le
    bonheur vient à ceux qui le mérite.
    Tu es vraiment merveilleuse et exceptionnelle Madame BELFERAI severine pour ce pret de 23000 € que vous m'avez accorder.Vous merité une longue vie maman Severine .
    contacter la à son l'adresse si vous avez des difficultés financiers
    Email:
    belferaiseverine@gmail.co m